9 858 Vues
  • Currently 2.75/5
2.8/5

Star Wars : 13 trucs que vous ne saviez pas sur les sabres laser

Posté le 04 Mai 2017 à 12h36, par Aurelien
Star Wars : 13 trucs que vous ne saviez pas sur les sabres laser

« L'arme des chevaliers Jedi. Élégante, maniable, l'arme noble d'une époque civilisée. »

C’est par ces mots qu’Obi-Wan Kenobi décrit au jeune Luke Skywalker le sabre laser qu’il s’apprête à lui transmettre.

Si l‘objet en a fasciné plus d’un à travers les âges (que tous ceux qui ont un jour espéré en trouver un sous le sapin lève la main), il recèle encore son lot mystères : comment sont-ils fabriqués ? Comment leur couleur est-elle choisie ? Peut-on vraiment tout découper avec ?

Voici 13 facts connus des seuls maîtres Jedi les plus chevronnés.

 

1. Les premiers sabres laser ne datent pas d’hier

Si personne ne sait quand le premier sabre laser a été créé, on sait en revanche que ces derniers existaient déjà plusieurs milliers d’années avant l’avènement de la République Glactique et de l’Ordre Jedi.

Mieux, l’ancêtre du sabre laser, le Force Saber, était déjà utilisé du temps de l’Empire Infini, soit plus d’une dizaine de milliers d’années avant les aventures de Luke, Yoda & co.

2. Les Sith ont quasiment inventé les sabres laser

Non seulement les Force Sabers canalisaient l’énergie obscure dans une lame grâce au pouvoir de l’alchimie, mais ce sont également les Siths qui vont améliorer les premières versions des sabres laser, appelées aussi protosabers.

Équipés de batteries placés sur le dos ou à la ceinture, ces derniers ne permettaient pas l’amplitude de mouvement qu’on leur connait dans les films. Ce sont les Siths qui vont mettre au point ce système d’allumage complétement autonome.

Merci qui ?

 

3. Il existe différent modèles de sabre laser

Tonfa, fouet, sabre double, sabre blaster, sabre courbé, lame rotative et même cane, Kylo Ren n’est pas le seul iconoclaste de la galaxie.

4. Sont dénombrés sept styles de combats différents

Ces styles de combat sont appelés formes.

Le Shii-Cho, la plus ancienne (celle enseignée à Luke à ses débuts). Le Makashi, destiné à combattre le Shii-Cho (pratiquée par le Comte Dooku). Le Soresu, la plus défensive (Obi-Wan Kenobi). L’Ataru qui se base sur l’agilité (Yoda). Le Shien/Djem So, la plus agressive (Anakin Skywalker). Le Niman, qui combine les cinq formes précédentes (Darth Maul). Le Juyo/Vaapad, décrite comme la plus vicieuse et dont Mace Windu s’est fait l’expert.

Oh et pour information, couper la main de son adversaire est actuellement une technique Jedi. Appelée Cho Mai, elle permet de remporter un duel sans tuer.

5. Les sabres laser sont conçus à partir de pierres précieuses

Appelés cristaux Kyber, ces derniers ont la capacité de concentrer l’énergie brute en rayon.

Les Jedi vont principalement les collecter sur les planètes Ilum et Dantooine, tandis que les Sith, moins portés sur le bio, préfèrent les fabriquer à partir de matières synthétiques.

 

6. Les lames des sabres laser peuvent prendre n’importe quelle couleur

Vert, bleu, rouge, ou (plus rare) violet, jaune, orange, et même (encore plus rare) noir, la couleur du sabre laser dépend de la couleur du cristal Kyber qui le compose.
Chaque côté de la Force affiche cependant une couleur de prédilection.

Le sabre couleur pourpre de Mace Windu n’est cependant pas dû à son rang, ni à son « ambigüité morale », mais au désir de Samuel L. Jackson que son personnage, second Jedi le plus balèze de l’univers après Yoda, se distingue de ses homologues.

Si dans Le Retour du Jedi, Luke arbore un sabre vert et non bleu comme dans les épisodes précédents, ce changement a été décidé par Georges Lucas à la dernière minute après avoir visionné le combat en extérieur sur Sarlacc : le ciel, bleu lui aussi, empêchait une bonne compréhension de la scène.

7. La confection d’un sabre laser marque la fin de la période d’apprentissage des Jedis

Il s’agit d’une sorte d’examen final* au cours duquel un Padawan est conduit par son maitre dans une caverne d’Ilum où il choisit lui-même selon son instinct le cristal qui servira à construire son sabre.

La tâche est plus ardue qu’il n’y parait, puisque chemin faisant il expose son esprit à des visions parfois irréversibles.

Vient ensuite l‘assemblage, qui s’il n’est pas effectué correctement (grâce à, on vous le donne en mille, la Force) peut aboutir une fois le sabre activé à une explosion risquant de tuer sur le coup son propriétaire.

*Rappelez-vous la réaction de Darth Vader lorsqu’il découvre le nouveau sabre de Luke dans l’épisode VI.

8. Les sabres laser ne sont pas uniquement réservés aux personnes sensibles à la Force

Cf. Han Solo dans L’Empire contre-attaque, le général Grivious dans La Revanche des Siths, ou encore Finn dans Le Réveil de la Force.

Reste qu’en théorie si tout le monde peut se saisir d’un sabre laser, savoir manier cette arme relève d’une autre paire de manche.

En plus d’être lourde et imprécise (« blame it on the plasma »), une maitrise accrue de la Force est requise pour exécuter tous les trucs cool – genre absorber les éclairs de l’Empereur et les tirs de blaster.

9. Les sabres laser peuvent tout couper... ou presque

Des portes blindées aux membres divers et variés de leurs adversaires, rien ne leur résiste à l’exception : 1) d’un autre sabre laser 2) du fer mandalorien (qui sert d’armure aux chasseurs de prime Jango et Boba Fett) 3) du cortosis, un métal qui en sus court-circuite les sabres mais se révèle toxique au toucher 4) du Phrik, autre métal court-circuiteur, non toxique celui-là.

[Pour ce qui est de l’adamantium, le débat est ouvert.]

Sur une note similaire, les blessures provoquées par un sabre laser saignent rarement, et ce en raison de la chaleur de la lame qui est telle qu’elle cautérise immédiatement la plaie.

10. Les sabres laser étaient prohibés sous l’Empire

Afin d’empêcher tout éventuel renaissance de l’Ordre Jedi, Palpatine a non seulement interdit leur usage mais a également fait raser de nombreuses mines à cristaux (le commerce de ces derniers étant également bannis).

11. Le sabre de Darth Vader est personnalisable

Conséquence directe du point précédent, le sabre rouge de Vader était connu (et craint) de tous dans la galaxie.

Fait unique, la longueur de son sabre était ajustable en fonction de son adversaire.

12. Le sabres laser font le même bruit qu’une vielle télévision

Les célèbres « whoomm » et « spshhhh » ont été inspirés par hasard à Ben Burt, ingénieur du son de son état, un jour où il regardait une télévision à tube cathodique qui bourdonnait fortement.

Il a ensuite reproduit ce bruitage devenu depuis si caractéristique à l’aide notamment de deux vieux projecteurs de cinéma, et... d’un aspirateur.

13. Sur le tournage du premier Star Wars, les acteurs croisaient le fer avec des tiges recouvertes de matériau réfléchissant

En 1977, c’est peu dire que la technologie n’était pas prête pour voir des combats de sabres laser à l’écran.

De plus ces sabres de fortune se brisaient au moindre contact. Si vous regardez de près l’affrontement entre Kenobi et Vador, les lames ne se touchent jamais.

Dans la version cinéma, les chocs sont simulés avec le flash d’un appareil photo.

Astuce : fabriquer son propre sabre laser en 2017 c'est possible... et ça ne coute pas cher !

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1095 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news

Pseudo
Mail

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

Suicide du chanteur de Linkin Park, le métalleux qui aimait le rap
Niro annonce un nouvel album pour le 21 juillet « M8RE » !
MMA : Qui sont les 10 meilleurs combattants français actuels ?
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.