Il confesse son meurtre en rap et écope de 180 années de prison

Une peine à trois chiffres.

par benmorin

La tendance est à la hausse : de plus en plus régulièrement, la justice scrute les paroles des titres de rappeurs pour les retourner contre eux en cas de procès. Le cas est arrivé à un certain T Ward, reconnu coupable d’un triple homicide en partie grâce à l’écoute de sa discographie.

A lire aussi :

6ix9ine : sa peine de prison purgée de chez lui ?

Un rappeur trop bavard

Comme l’évoquent les procureurs en charge du dossier, T Ward, Troy Ward de son vrai nom, aurait planifié durant l’été 2017 de braquer un jeune dealer, Justin Crowler. Accompagné de plusieurs compères, T Ward finira par se rendre au domicile de Crowler pour l'abattre, lui et ses deux colocataires : Dominique Miller et Jordan Wright. Suspecté dans l’affaire, l’apprenti rappeur sera appréhendé après que la police ait pris le temps de jeter une oreille à son titre I’m Different, publié sur la plateforme SoundCloud. Il faut dire que les lyrics avaient de quoi prêter à confusion, tant elles semblent relever de l’aveu en bonne et due forme : «I creep up to the door silently and slow / I opened up that (expletive) and now we clashing poles / Two shots to the body two shots to the dome / Finesse the (expletive) stash and then I took it home» («Je me suis rendu à la porte doucement et sans faire de bruit / J’ouvre et c’est l’affrontement / Deux tirs dans le corps, deux tirs dans la tête / On le prend et on le ramène à la maison»). Quand bien même l’avocat de Ward plaidera qu’il s’agit ici d’art et non de mettre en avant des faits, Ward sera finalement condamné à une peine de 180 années de prison. Son smartphone finira par prouver qu’il se trouvait bel et bien sur la scène du crime, et ses compères iront même jusqu’à témoigner contre lui. 

#liberated

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

Une mauvaise habitude

En réalité, ce n’est pas la première fois qu’un rappeur se voit rattrapé par la justice pour des paroles tenues dans un titre. Le célèbre Bobby Shmurda avait enchaîné les démêlés judiciaires après ses confessions un peu trop probantes dans son banger Hot N****. Il écope actuellement une peine de prison. Le jeune Tay-K, s’il a connu le succès grâce au titre The Race, a également écopé d’une lourde peine - 55 ans d’emprisonnement - à cause du clip de la chanson, utilisé comme preuve lors de son procès. 

Donne ton avis

Auteur

Benjamin Morin : (3453 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail