Hit & Facts : 9 choses que vous ne savez pas sur « Rockstar »

Avec la série « Hit & Facts », Booska-p vous dévoile les secrets de fabrication des plus grand hits rap présents et passés. Pour ce dixième épisode, place au plus folk des rappeurs et son hymne au sexe, à la drogue et au rock'n'roll...

par Aurelien

1. Sorti officiellement, le 15 septembre 2017, Rockstar a été enregistré neuf mois auparavant. Post Malone avait pour l’occasion partagé la veille de Noël un teaser le montrant en studio en train de chiller sur le morceau.

2. Crédité comme coproducteur, Tank God est à l’époque étudiant en biologie à l’Université de Hartford dans le Connecticut. C’est lors de ses examens de fin de semestre qu’il créé le beat, cherchant là un moyen d’évacuer le stress.

Trois jours plus tard, alors qu’il est accompagné de son pote Christian Combs (le fils de Sean), il tombe sur Post Malone au studio Quad de New York.

Les deux hommes s’étant déjà croisés une fois par le passé au célèbre magasin de sneakers Flight Club à Los Angeles, il en profite pour lui demander au culot s’il aurait deux minutes pour écouter ses sons. Réponse de Posty : « Yeah let's get weird ».

3. Très inspiré par cette rythmique sombre composée à coup de TR-808, le blanc Iverson se met dès la première écoute à chantonner « I feel just like a rock star ».

L’ingénieur du son et ami de la star Louis Bell viendra ensuite donner du corps à la mélodie notamment en y ajoutant quelques notes de piano.

4. Très ironiquement, le titre sample No Heart de 21 Savage produit par Metro Boomin.

5. Le 28 décembre, une version inédite fait surface où Joey Bada$$ et T-Pain y vont chacun de leurs couplets.

À un fan qui croit avoir affaire à un remix, Pizzle lui répond en personne sur Twitter qu’il s’agit là de la toute première version de Rockstar. Pas rancunier de s’être fait remplacer au micro par un 21 Savage alors en pleine bourre, le crooneur salue au passage la décision du label.

De son côté Joey Bada$$ révèle que non content d’avoir été présent dans les studios le jour de l’enregistrement, il a ghostwritté les paroles.

6. Question paroles, on peut noter deux dédicaces de choix à des rockeurs de légende : une première à Bon Scott, le chanteur du groupe AC/DC retrouvé mort à 33 ans dans une Renault 5 des suites d’un coma éthylique (« Rest in peace to Bon Scott »), et une seconde adressée à Jim Morrison, le leader des Doors officiellement décédé à 27 ans d’une crise cardiaque (« She ask me light a fire like I'm Morrison »).

7. Une première vidéo officieuse émanant de Republic Records se contentait 3 minutes 38 secondes durant de reprendre le refrain, une astuce qui a permis au titre de se classer dans le top 100. Quand certains ont crié à l’arnaque, d’autre ont décelé là un habile coup marketing.

8. La vidéo officielle réalisée par Emil Nava (Jennifer Lopez, T.I., Juicy J, Selena Gomez...) rend hommage/repompe le film d’action japonais Lady Snowblood sorti en 1973, une histoire de vengeance dont Quentin Tarantino s’est UN PEU inspiré pour Kill Bill.

9. Classé numéro un des charts à sa quatrième semaine de sortie, Rockstar est devenu le cinquième morceau rap à monter sur la première marche du podium en 2017, Post Malone succédant ainsi à Migos, Kendrick Lamar, DJ Khaled et Cardi B.

La dernière fois qu’une telle performance s’est produite, c’était en 2005, époque des Nelly, Sean Paul et autres Chamillionaire.

A lire aussi :

8 choses à savoir sur « Unforgettable » le tube de l'année

Retrouvez tous les Hit & Facts en cliquant ici.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1739 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail