En pleine interview, R. Kelly fond en larmes

Le chanteur craque.

par Ben

Acculé depuis la diffusion d’un documentaire à charge sur la chaîne Lifetime, R. Kelly s’est finalement exprimé sur ce qui lui est reproché. En conservant la ligne directrice qui lui aura jusque là servi de défense. Une fois encore, la superstar clame son innocence.

A lire aussi :

Libéré sous caution, R. Kelly plaide non coupable

En attendant un procès fixé au 22 mars

«Je n’ai pas fait cela». Quelques mots auront suffit à R. Kelly pour dérouler sa défense face à Gayle King de la chaîne CBS. Accusé d’abus sexuels sur mineures, le chanteur fait face à pas moins de dix chefs d’accusation d’abus sexuels. «Qu’il s’agisse de vieilles rumeurs, de nouvelles rumeurs, de rumeurs à venir, rien n’est vrai». Montant rapidement dans les tours, l’ex-chanteur du R&B répondra «c’est stupide» quand King lui demandera s’il a déjà détenu des femmes contre leur gré : «Utilisez votre bon sens. Oubliez les blogs, oubliez votre ressenti à propos de moi. […] Haïssez-moi si vous le voulez, aimez-moi si c’est ce que vous voulez. Mais faites preuve de bon sens». Et d’ajouter : «A quel point ça peut être stupide pour moi, avec mon passé et tout ce que j’ai enduré - maintenant, je pense que je dois être un monstre, et détenir des femmes contre leur gré, les enchaîner dans ma cave, ne pas les laisser manger, ne pas les laisser sortir -». Un peu plus tard, R. Kelly fondra en larmes : «Arrêtez tout. Arrêtez de jouer. Je n’ai rien fait. Ce n’est pas moi. […] Je me bats pour ma put*** de vie». Plaidant pour l’instant non coupable, il attend désormais son audience fixée au 22 mars prochain. Et l’avenir s’annonce austère pour l’homme de 52 ans. Dans le cas où toutes les charges étaient retenues contre lui, R. Kelly pourrait écoper d’une peine de 70 ans de prison. 

L’équipe de Bill Cosby à la rescousse

Pour ne rien arranger, Andrew Wyatt, soit l’homme ayant été en charge d’épauler Bill Cosby au moment de la mise au grand jour des nombreuses accusations de viol à son encontre, souhaite désormais filer un coup de main à R. Kelly. Selon Wyatt, les cas de Cosby et R. Kelly partageraient de nombreuses similitudes. Affirmant que la constitution américaine ne s’appliquait «pas aux hommes noirs», il aurait dans l’idée d’éviter «le lynchage public d’un homme noir à succès aux Etats-Unis»

 

Donne ton avis

Auteur

Ben : (4367 articles publiés)

1 commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

C'est fou quand même tout le monde veux sa perte mais à côté nous avons nos politiques ceux qui nous gouverne en plein dans la pédocriminalité mais eux on ne cherche pas à les descendre on préfère fermé les yeux et parler d'un simple individu hy po cri sie

Toubie le 08/03/2019 à 15h25 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1
X FERMER