Actualités Sport

Bresil Croatie : Les Croates, veulent rentrer chez eux !

Bresil Croatie : Les Croates, veulent rentrer chez eux !

Deux décisions arbitrales compliquées ont suffit pour que les Croates perdent leurs nerfs à la fin du match.

Yuichi Nishimura, voici le nom du nouvel ennemi de la nation Croate. A la fin du match, Niko Kovac, le sélectionneur, n’y allait pas par quatre chemins pour exprimer leur mécontentement: « Si c’est comme cela que la Coupe du Monde débute, on ferait mieux de tout arrêter, de rentrer chez nous.(…) S’il y a penalty sur cette action, alors on peut arrêter de jouer au football. C’est une honte« .
La grogne des Croates est largement partagée par les « complotistes » et autres « haters » de la Fifa sur les réseaux sociaux. Les mêmes qui, il y a dix ans, étaient capables d’expliquer point par point pourquoi il n’y aurait jamais de Coupe du Monde en Afrique ni d’aide technologique dans le football… La réalité est assez différente. Il y a bien eu deux décisions compliquées lors de ce match et ces deux décisions sont allées dans le sens du Brésil. Mais il ne faut tomber la mauvaise foi. Dejan Lovren a tiré ses adversaires par le maillot à plusieurs reprises hier soir, face à un Fred inoffensif et dos au but, il a commis la bêtise de le retenir (légèrement) par l’épaule. La faute sifflée sur Julio César est quant à elle assez cruelle mais s’il est vrai qu’elle n’aurait pas été sifflée en Premier League, il faut avouer que l’on a souvent vu des arbitres siffler faute pour protéger le gardien sur ce genre d’action, notamment en Ligue 1 et en Liga.

Le coupable s’appelle Pletikosa

Enfin, les erreurs d’arbitrage ne sont pas nécessairement des complots, et les Croates devraient le savoir mieux que n’importe qui. En 1998, alors qu’ils affrontent la France, pays hôte, en demi-finale, les Croates réussissent à faire expulser Laurent Blanc sur une simulation ridicule de Bilic. Les coéquipiers de Modric devraient se concentrer sur une compétition dans laquelle ils peuvent nourrir quelques espoirs au vu de ce qu’ils ont montré hier. Ils peuvent aussi se poser quelques questions sur Stipe Pletokosa, leur gardien. Bien présent sur une première frappe d’Oscar, il a ensuite été très lent à la détente sur le premier but de Neymar et surtout sur le pointu de 20m d’Oscar. Lorsqu’on sait que leur deuxième gardien s’appelle Subasic (AS Monaco), on est dans le droit de se dire que Niko Kovac devrait se poser les bonnes questions.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT