Youssoupha rend hommage à plusieurs rappeurs dans «Chanson Française»

Lundi, Youssoupha sortira son nouvel album, baptisé "NGRTD".

par Arnaud

Dans le morceau Chanson française, l'artiste de 35 ans rend hommage à plusieurs rappeurs l'ayant influencé dans sa jeunesse, un peu comme Diam's l'avait fait en son temps avec le titre Mon répertoire. « Toute ma carrière, je la dois au Ménage à Trois et à Diable Rouge », rappe-t-il par exemple dans le premier couplet.

Des gens comme Lino, Akhenaton, Solaar ont façonné ma manière d’écrire

« C’est spontané. Je me suis construit en partie grâce à eux même si j’ai d’autres influences. Des gens comme Lino, Akhenaton, Solaar ont façonné ma manière d’écrire. Je suis passé par eux avant de trouver ma propre écriture. Je ne trouve aucun scrupule, je n’ai aucune pudeur à répéter à quel point ces anciens font offices de fondamentaux dans notre musique et dans ma musique. C'est un sentiment fluide qui signifie que : si vous m’écoutez aujourd’hui, c’est parce que ces mecs-là étaient présents avant nous », a récemment expliqué Le Lyriciste Bantou à l'occasion d'un entretien donné aux Inrocks.

Le rap n’était pas mieux avant. Le rap, c’est mieux quand c’est différent

Chanson française est truffé de phases classiques du rap français, telles que « Putain quelle rime de bâtard » de Booba ou « J'fais mon job à plein temps » de Bustaflex. Dans l'outro, Youssoupha dédicace un certain nombre de jeunes MC's, parmi lesquels Jarod, Nekfeu, Georgio Gradur ou encore Hayce Lemsi. « Je ne suis clairement pas dans la posture du "Rap c’était mieux avant". Je déteste ce slogan, c’est un truc d’aigris. A la fin du morceau je parle des petits nouveaux. Le rap n’était pas mieux avant. Le rap, c’est mieux quand c’est différent, il a besoin d’une identité propre », analyse le natif de Kinshasa (Zaïre), dont le dernier opus en date, Noir Désir, avait été certifié disque de platine.

Interview NGRTD 2/3 de Youssoupha

Artiste : Youssoupha - Album : NGRTD
Vues : 81 299 fois, ajouté Le 15/05/2015Exporter le player vidéo

Donne ton avis

Auteur (@Arnaud_Lapointe )

Arnaud : Après avoir fait ses premières armes dans la presse hip-hop, Aros s'est tourné vers le journalisme sportif. Sur Booska-P, il réunit aujourd'hui ses deux grandes passions : le rap et le foot. (4801 articles publiés) Aros est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @Arnaud_Lapointe.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail