13 958 Vues
  • Currently 2.29/5
2.3/5

Les techniques de loveurs des rappeurs passées au crible [DOSSIER]

Posté le 29 Septembre 2017 à 18h28, par Aurelien
Les techniques de loveurs des rappeurs passées au crible [DOSSIER]

Longtemps, trop longtemps, le rap français est resté cantonné à cette image d’Épinal d’une bande de mecs en survêt’ et bananes Lacoste squattant les halls d’immeubles dans le clair-obscur des vapeurs de résine.

À l’image du Rat Luciano qui jurait haut et fort « devant la Vierge Marie [qu’il] ne ferait jamais de chansons comme Petite Marie », en dehors du sempiternel morceau hommage à la mère, rares sont les emcees qui mettaient les femmes en avant dans leurs textes.

[Non, TSN, Driver et Aelpéacha on ne vous a pas oublié.]

Et puis petit à petit, les discours se sont fait moins conscients, les instrumentales plus dansantes, les coupes des fringues plus resserrées, et le sujet a fini par s’imposer à plus grande échelle jusqu’à devenir aujourd’hui incontournable.

Si le rap FR s’est désormais décomplexé face à la chose, que faut-il en retenir ?

Pour le savoir nous sommes allés demander son avis à un spécialiste en la matière : Sélim Niederhoffer, coach en séduction et auteur de Leçons de Séduction : 375 secrets pour toutes les faire tomber sorti le 8 septembre dernier, un livre qui comme son titre l’indique vous donne moult bons conseils sur l’art de la pêche (car oui, c’est un art).

Revenons avec lui sur quelques-uns des titres les plus marquants de ces dernières années, mais aussi d’autres plus anciens.

 

Caroline de MC Solaar

Sortie en 1991, s'agit-il de la plus  grande chanson d'amour du rap français ? Au sommet de son art, le premier emcee hexagonal vraiment mainstream revient avec mélancolie sur une relation passée. L'instrumentale classieuse de Jimmy Jay, subtil mélange de violons, flûte et ligne de basse, lui offre le parfait écrin pour délivrer des paroles aussi douces que soignées.

La rime à retenir : « Je suis l'as de trèfle qui pique ton cœur, Caro »

L’avis du coach en séduction : Les mots servent à transmettre des émotions, ils passent bien avant le physique. Quand vous regardez n’importe quel mec un tant soit un peu à l’aise avec les filles, vous voyez d’abord un mec qui sait converser. Et ça l’ami Claude l’a bien compris.

Le bon côté de la chose c’est que développer son vocabulaire, sa répartie, ses punchlines est à la portée de tout le monde.

J’ajouterais enfin que rien n’est plus important qu’une sémantique riche pour naviguer sur l’échelle sociale.

 

Selfie de Vald

Mélodie douce, lyrics bourrins et acteurs porno dans le clip, de son propre aveu l’ami Sullyvan nous a pondu un morceau qu’il « trouve complètement con, mais que tout le monde trouve génial ». En réalité, il se pourrait bien qu’une fois de plus il se soit bien foutu de la gueule du monde, Selfie ne manquant pas d’une certaine finesse.

Ses confrères US n’utilisent-ils pas d’ailleurs à foison la rime « lady in the street, freak in the sheet » pour décrire la femme parfaite ?

La rime à retenir  : « Avec toi, j’me sens si bien, je ne me soucie plus de rien/ Sans crainte, je peux montrer la chienne en moi, enfin »

L’avis du coach en séduction : Le premier truc à comprendre en séduction c’est qu’absolument tout le monde joue un rôle... à commencer par ceux qui prétendent ne pas en jouer un.

Le second truc c’est qu’en public, hommes et femmes, pour des raisons relatives à l’évolution doivent se plier à des figures imposées. Là où l’homme doit se montrer conquérant, la femme doit la jouer plus réservée. Dans les deux cas la réputation joue à bloc.

Cela ne veut pas pour autant dire que les femmes n’aiment pas le sexe, bien au contraire, mais comme souvent elles sont bien plus subtiles que nous.

Un bon conseil pour qu’une femme se lâche au lit ? Gardez ce qui se passe entre elle et vous entre elle et vous.

 

Érotiquement votre de Krisy

Le « jeune Julio » comme il aime à se surnommer la joue suave et rose bonbon pour arriver à ses fins avec Marie-Hélène. Et plutôt que de se cacher derrière les textos de son smartphone, il décroche le combiné. Gageons qu’avec un tel débit le Bruxellois devrait tôt ou tard arriver à ses fins.

La rime à retenir : « La séduction est un art qui se transmet de père en fils »

L’avis du coach en séduction : Contrairement à ce que beaucoup de sceptiques s’imaginent : oui, mille fois oui, la séduction ça s’apprend. Par contre pour ce qui est de trouver des solutions miracle, il va falloir attendre Noël : un coach en séduction n’est pas un marabout.

La séduction, c’est avant tout de la communication, ce que tout me monde fait au quotidien. Si certains sont plus habiles que d’autres sur ce terrain, c’est qu’ils se sont initiés à des règles, des techniques, des astuces...

La communication passe en aussi par la façon dont on s’habille, car oui, l’habit fait le moine, surtout pour une fille que l’on ne connaît pas ou peu. Sur ce point à chacun de réfléchir à la façon dont il souhaite être perçu.

Là Krisy ose le rose, et il a bien raison. De un, parce qu’il assume le truc et que ça lui va bien (les filles aiment beaucoup moins les muscles et les tatouages que ce que les mecs pensent), et de deux, parce que osef, on peut jamais plaire à tout le monde.

Un bon 9 (sur 10) à lui sur ce coup tiens.

 

Réseaux de Niska

Le roi du gimmick est en mode « repérage de femmes sur les réseaux ». Avec plus d'un million d’abonnés sur le Gram et un tube de l’été dans la poche, il peut se le permettre. Mais en vrai, est-il possible de ne pas dormir seul la nuit rien qu’en squattant le net ?

La rime à retenir : « Pouloulou » « Mais qu'est-ce qui s'est passé ma belle ? Zehma maintenant tu me reconnais ? »

L’avis du coach en séduction : En 2017, la première image que vous donnez de vous à une fille curieuse de mieux vous connaître c’est celle que vous donnez sur les réseaux sociaux. Pas le choix donc il faut donc soigner la forme – aux galeries interminables de selfies devant le miroir de la salle de bains, privilégiez le tiercé gagnant sport/voyages/amis.

Bon par contre lui Niska fort de sa notoriété peut très certainement pécho quand il le veut, ce qui est moins le cas pour le lascar moyen. Et oui, le succès rend les femmes folles, c’est comme ça. Nous, ce sont les gros boules qui nous font perdre la raison, elles c’est la réussite aux yeux des autres. À chacun sa faiblesse.

Du coup, méfiez-vous toujours des conseils séduction des gens connus, ça ne marche que pour eux. Il est toujours beaucoup plus facile « d’être soi-même » quand on est au top.

 

Les filles du moove de Doc Gynéco

Parmi la pléthore de titres du Doc dédiés à la gent féminine, celui-ci se veut une description détaillée des meufs des soirées hip hop à dans les années 90. Si aujourd’hui la terminologie a évolué (chercheuses d’or, beurettes à chicha, michetoneuses, niafous...), les comportements n’ont depuis pour autant pas vraiment changé dans le fond.

La rime à retenir : « Depuis que Nike a sorti des Jordan pour tout petits pieds/ Les filles de soirées veulent de tout petits bébés »

L’avis du coach en séduction, grand fan de Bruno : Contrairement aux idées reçues (et à l‘imagerie notamment promue par les clips de rap), les bars et les boîtes sont loin d’être le meilleur moyen pour rencontrer des filles, ces dernières jouant là à domicile.

De par leur configuration (musique forte et importance démesurée de l’apparence), ces lieux favorisent une certaine superficialité. Face à un mec qui aligne les bouteilles dans le carré VIP, vous serez toujours perdant.

Ceci dit personne ne vous force à attendre le vendredi ou le samedi soir pour faire des rencontres ! Si vous décidez de vous prendre en main, vous pouvez séduire partout d’un simple « salut ». Et en plus, vous ne courrez pas le risque de vous réveiller avec une fille qui au petit matin ressemble sans maquillage à une walking dead.

Baby de Booba feat Nessbeal

Le morceau qui a mis le feu aux poudres. Aussi crades et explicites que les cainris, B20 et NE2S en ont à l’époque traumatisé plus d’un.

Malgré les protestations des bonnes âmes toujours promptes à se choquer pour les autres, il est toujours intéressant de noter que les filles sont souvent les premières à aller s’éclater sur la piste sur ce genre de son.

La rime à retenir : « On m'a dit t'es chelou toi, dès que tu les baises, tu les trouves re-lou/ Si't'es une chienne j'suis un loup moi »

L’avis du coach en séduction : Alors oui dans le rap jeu, les mecs parlent souvent très mal de l’amour, du couple et des femmes, mais il faut garder à l’esprit que justement c’est un jeu – ce qui n’excuse pas toujours tout, mais quand même.

Les femmes qui ne sont pas à une contradiction près l’ont elles bien compris : en club beaucoup prennent ça comme un exutoire.

P.S. : si un jour un gars invente la machine à remonter dans le temps, je veux bien venir sur le tournage du clip.

 

Tchikita de Jul

Ce n’est faire injure à personne que d’écrire que Jul n’est pas la meilleure plume de France. Mais comme souvent dans le rap, la manière avec laquelle on s’exprime compte tout autant si ce n’est plus que ce que l’on dit. Fort d’une sincérité que nul ne lui conteste, le Marseillais a très certainement sorti là le plus gros tube de sa carrière.

La rime à retenir : « Tchiki-Tchikita, Tchiki-Tchikita, Tchiki-Tchikita/ Tchiki-Tchikita, Tchiki-Tchikita, Tchiki-Tchikita »

L’avis du coach en séduction : En séduction, votre meilleur atout reste de vous connaître vous-même. Cela ne veut forcément dire tout dévoiler sur vous tout de suite (on ne montre pas ses cartes avant d’avoir commencé la partie !), mais de là, il sera plus facile d'imposer votre personnalité.

Les filles aiment avant tout les mecs qui s’assument, qui sont entiers, qui ont leurs délires, leurs centres d’intérêt, qui savent dire non quand ça ne leur plaît pas.

Attention quand même à garder un certain équilibre : trop bad boy inaccessible et vous passez pour le mec qui ne sait pas parler, trop fragile et ouvert et vous passez pour Tony Parker dans Premier Love

 

Boyz N The Hood/Contact de Kaaris

Tchoin ou pas tchoin, Kaaris l’a reconnu lui-même en interview : il ne sait par draguer par peur de prendre une « enclume sur la tête » – comme quoi la peur du râteau c’est chez TOUT le monde, y compris chez ceux qui affichent 50 centimètres de tour de bras.

Si le Sevranais se lâche dans ses sons, il n’est à l’évidence pas un expert en abordage... Voir ce passage qui lui a valu de se faire surnommer « le dragueur de l’abribus » par son meilleur ennemi.

La rime à retenir : « On s’connaît non ? Bien sûr, on s’est déjà vu quelque part. Vous voulez mon numéro ? »

L’avis du coach en séduction : N’écoutez pas ce discours dominant qui voudrait vous faire croire que les femmes détestent se faire draguer. En réalité, ce qu’elles exècrent c’est de se faire aborder sans finesse avec des phrases toutes faites ou des prétextes à la noix du genre « T'aurais pas du feu/ une clope/ l’heure ? ».

Si vous assumez vos intentions et vous montrez courtois, cela ne vous donne pas droit automatiquement à son 06 (toujours rester cool quand on vous dit non, personne ne vous doit rien), mais au moins tout le monde aura passé un bon moment.

Et puis les râteaux c’est comme les coups, à force d’en prendre on finit par les encaisser (un peu) mieux.

 

Macarena de Damso

En apparence une chanson qui conte les joies du sexe débridé (le charmant « J't'avais bien niqué ta race ») dans une relation sans lendemain. Et puis en fait non, pas tant que ça. Le mythe du plan cul où les sentiments restent à la porte se vérifie assez peu dans le réel, des deux intéressés, il y en a toujours un qui se fait avoir.

« Oh la la »

La rime à retenir : « J'vais pas trop m'étaler, saigner fallait, blessé j'l'étais »

L’avis du coach en séduction : Le clip est fou, l’actrice aussi, mais là n’est pas la question. Le gros dur qui montre ses failles, le bonhomme qui porte son cœur en bandoulière, ça fait mouche à chaque fois. Pour les femmes, c’est toujours un motif de fierté que d’avoir « dompté le lion ».

Si la technique d’allier les contraires est imparable, cela ne veut pas qu’il faille commencer à s’inventer un personnage : et c’est pas bien, et vous finirez toujours par vous faire griller.

Sinon, prod de Twinsmatic ou pas prod de Twinsmatic, le préservatif n’est pas une option.

 

Binta de Alonzo

Femme trophée quand tu nous tiens. Binta, soit le genre de femme avec qui la répartie, la culture ou l’attention ne suffisent pas. Insaisissable, vénale, superficielle, elle en a rendu ouf’ plus d’un avant vous. Ultra courtisée, ce genre de fille ne s’intéresse au fond jamais vraiment à vous, mais plutôt à l’image que vous renvoyez – si possible avec un filtre 24 carats.

Du coup avant de claquer un PEL pour la pécho, peut-être serait-il judicieux de se demander si elle en vaut la peine ?

La rime à retenir : « Et quand tu consultes son portable, ne sois pas étonné de voir le monde »

L’avis du coach en séduction : En coaching, je vois parfois des mecs qui me disent vouloir choper des avions de chasse. Difficile alors de leur expliquer qu’ils manquent de lucidité, qu'ils sont en concurrence non pas avec son ex et quelques prétendants, mais avec des centaines de mecs en même temps – il suffit de créer un faux profil féminin sur un site de rencontres pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène.

C’est comme vouloir dégommer un vaisseau spatial au lance-pierre, ça ne marche pas. Un bon conseil : ne perdez pas votre temps sur ces filles qui ne vous voient pas. La Ligue des Champions c'est réservée aux champions.

Et puis un peu sur le même modèle que ces mecs atteints de donjuanisme, ce sont des meufs qui ont des choses à se prouver et ne vivent que dans la représentation d’elles-mêmes. La course est sans fin.

 

Fils De Jack Mess' de Seth Gueko

Ce n’est un secret pour personne, le plus rabelaisien des rappeurs français aime les femmes et ne s’en cache pas – il aime d’ailleurs aussi le porno et ne s’en cache d’ailleurs pas plus. Toujours est-il que parmi ses innombrables punchlines plus ou moins raffinées sur le sujet, c’est peut être celle balancée ci-dessous en 2007 qui est peut-être la plus riche en enseignements.

La rime à retenir : « La mort c’est un coup d’feu, la vie c’est un coup d’rein »

L’avis du coach en séduction : Oubliez les interminables listes de critères que les filles aiment à dresser, s’il est une qualité que vous devez cultiver en priorité c’est votre vitalité.

Plus qu’une quelconque compatibilité sur le papier, c’est en effet votre dynamisme, votre énergie, votre capacité à insuffler de la vie qui va venir faire la différence.

Les filles carburent à la connexion émotionnelle. Une fois ce levier activé, ce sont tous leurs éventuels prérequis qui sautent comme par magie. À vous donc d’être celui qui va de l’avant, celui qui autour duquel les choses se passent, celui dont le sang boue dans les veines. Celui qui vit sa vie au max’ tout simplement.

 

Égérie de Nekfeu

Elle avait « le visage de Natalie Portman », il aurait pu rêver d’elle encore et encore... sauf que « celui qui est devenu celui dont aurait rêvé celui qu’il rêvait d'être » (vous avez suivi ?) va se contenter ici d’en faire un coup d’un soir.

Ben ouais quand on se donne le choix (et lorsqu’on est accessoirement le rappeur préféré des adolescentes en fleur), il est même permis de faire le difficile avec les meufs, égérie ou pas égérie.

La rime à retenir : « Tu n'es pas la seule vraie perle de mon répertoire/ Un soir, pété sous les réverbères peut-être que je me retournerai vers toi »

L’avis du coach en séduction : Une fois que les mecs apprennent à se détacher des filles, à arrêter de rêvasser sur la première venue (bien souvent parce qu’ils n’en rencontrent pas assez), les choses vont ensuite beaucoup mieux pour eux.

Ne soyez jamais esclave d’une fille que vous ne connaissez pas. Elle méritera sa couronne de lauriers quand elle vous aura prouvé qu’elle tient à vous.

Bien sûr, c’est plus facile de cultiver l’esprit d’abondance quand on a la touche du Feneck, mais peu importe, les players savent s’adapter et provoquer les opportunités.

 

Sélim Niederhoffer est coach chez ArtdeSeduire.com, le plus grand site de conseils en séduction dédiés aux hommes. Ses Leçons de séduction sont disponibles aux Editions Leduc.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1644 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news

Pseudo
Mail

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

« Old Town Road » est enfin tombé !
Ce jour où... Ja Rule a sauvé Jennifer Lopez de la catastrophe
La Playstation 5 devrait coûter très cher...
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.