26 859 Vues
  • Currently 2.82/5
2.8/5

Le classement des 20 meilleurs albums de 2016 [DOSSIER]

Posté le 30 Décembre 2016 à 12h53, par Aurelien
Le classement des 20 meilleurs albums de 2016 [DOSSIER]

Bonne nouvelle. Dans une époque dominée par les playlists, le streaming, les singles jetables et le bombardement de projets, les albums sont plus vivants que jamais.

Bonne nouvelle, parce qu’un album ne se conçoit pas comme une simple suite de chansons. Sur un bon album le tout dépasse la somme des parties, une âme se dégage.

Les douze derniers mois ont ainsi été marqués par l’avènement d’une poignée de disques ambitieux où la course au tube ne constitue en rien une priorité – cf. les hauteurs du classement.

Outre le fait de sortir chez les artistes qui peuvent se le permettre sans promotion préalable, en 2016 l’album type se veut engagé, ancré dans son époque (Black Lives Matter, Trump…), ou tout à l’opposé du spectre, torturé jusqu’à la moelle (oui on a beaucoup parlé drogues).

[Bling-bling et égotrip se sont vus gentiment relégués au second plan]

Après un début d’année dans la droite lignée de l’excellent cru 2015, la qualité des sorties a ensuite marqué un sérieux passage à vide, avant de reprendre du poil de la bête dans les derniers mois.

Au final, il n’a cependant pas été difficile de sélectionner 20 œuvres de qualité. Plus difficile a été de les classer.

 

20. Views – Drake

Sorti le 29 avril sur Young Money Entertainment, Cash Money Records & Republic Records

Commercialement rien n’arrête plus le 6 God. Artistiquement, la formule commence un peu à s’essouffler : ces Vues ressemblent à une pâle photocopie de ses essais précédents.

L’album ne démérite pas, mais à rapper encore et toujours sur ses déboires sentimentaux avec un sens de la psychologie féminine digne d’un épisode de Friends, Drake se complait dans une musique calibrée pour la génération selfie.

La fin d’un cycle ?

 

19. 4 Your Eyez Only – J. Cole

Sorti le 9 décembre sur Dreamville Records, Roc Nation & Interscope Records

En 2016, J.Cole et sa musique sont plus J.Cole que jamais.

Pas original pour un sou, de sa Caroline du Nord, le marcheur solitaire du rap US remet le couvert avec un album solide et équilibré (productions sans fioriture, textes accessibles, mélodies évidentes) qui ravira tout autant ses nombreux fans IRL qu’il plongera encore un peu plus dans le désarroi ses tout aussi nombreux détracteurs en ligne.

L’énigme derrière tant de succès commercial se fait toujours plus épaisse.

 

18. Starboy – The Weeknd

Sorti le 25 novembre sur XO & Republic Records

Tout est dans le titre : le chanteur RnB canadien parachève ici sa mutation en pop star internationale. Le son, un groove souple et sinueux, se fait plus grand, plus ambitieux, les refrains plus affutés.

Avec à ses côtés des pointures de l’acabit des Daft Punk, Lana Del Rey ou Kendrick Lamar, rien a été laissé au hasard.

Starboy n’est peut-être pas le meilleur disque d’Abel Tesfaye, mais c’est à ce jour son exercice le plus assuré.

 

17. Untitled, Unmastered – Kendrick Lamar

Sorti le 4 mars sur Top Dawg Entertainment, Aftermath Entertainment & Interscope Records

Pot-pourri des chutes studio de To Pimp A Butterfly, cet épilogue d’un classique se veut une œuvre mineure dans la discographie de K Dot, mais s’écoute comme un témoignage majeur de son talent et de sa virtuosité.

Aux confins du jazz, de la soul et du funk, de par son côté inachevé Untitled, Unmastered ajoute un grain de folie, une liberté de ton à chacun des morceaux.

De quoi faire pâlir la concurrence et ses sorties elles « titled & mastered ».

 

16. ANTI – Rihanna

Sorti le 28 janvier sur Westbury Road & Roc Nation

Après une décennie à enchaîner les tubes sucrés et mielleux et trois ans de pause studio, la chanteuse barbadienne a enfin décidé d’aller chiner hors de sa zone de confort.

Moins calibré, moins formaté, ANTI joue sur le registre du revers de la couronne. Bien lui en a pris, beaucoup considèrent là qu’elle a réalisé son meilleur taf.

Pas l’album de l’année c’est sûr (sauf pour ses fanatiques au dernier degré), mais un album méritant.

 

15. 1992 – The Game

Sorti le 14 octobre sur Blood Money Entertainment & eOne Music

The Game ou le rappeur qui n’en finit plus de renaitre de ses cendres.

Après l’excellent The Documentary 2 sorti l’année dernière, Jayceon Terrell Taylor revient cette fois-ci en rang serré avec un album hommage à l’année de naissance du G-Funk.

Tout n’est pas parfait, ne serait-ce que parce que le emcee a du mal à se tenir à son concept qu’il s’est fixé ou parce qu’il se repose un peu trop sur les samples pour faire le taf, mais ce projet aux faux airs de mixtape à l'ancienne comblera plus d’un nostalgique.

 

14. LEMONADE – Beyoncé

Sorti le 23 avril sur Parkwood & Columbia

« Quand la vie te passe des citrons, fait de la limonade. »

Inspirés par cette épigramme qu’aimait à répéter la grand-mère de Jay Z, les douze titres de ce sixième essai solo viennent rappeler à la face du monde pourquoi Queen Bey est la superwoman de la musique.

Alors bien sûr cette volonté permanente de vouloir en mettre tout le temps plein la vue fait parfois tâche, mais au final difficile de ne pas se sentir galvanisé par une telle débauche d’énergie.

 

13. Still Brazy – YG

Sorti le 17 juin sur 400, CTE World & Def Jam Recordings

Après My Krazy Life qui d’un coup d’un seul avait revitalisé le son made in Côte Ouest, le gangbanger de Compton enchaîne avec un opus toujours aussi homogène mais sur lequel il n’hésite pas cette fois à étaler ses différentes facettes.

Les rimes de YG ne sont certes pas les plus élaborées (à l’image de son Fuck Donald Trump), mais ses textes transpirent le vécu et la paranoïa.

Ice Cube serait fier.

 

12. The Sun's Tirade – Isaiah Rashad

Sorti le 2 septembre sur Top Dawg Entertainment

En 2014 le plus discret (et le moins productif) des membres du crew californien TDE surprenait son monde avec le très singulier et très prometteur Cilvia Demo.

En proie à des problèmes d’addiction (Xanax et alcool), le premier vrai album solo de celui qui « priait pour voir un jour ses 25 » (et qui fête cette année ses 25 ans) a bien failli ne jamais arriver.

Au final sans être absolument renversant (la faute à une seconde partie trop inégale), le résultat est tout de même à la hauteur de l’attente, Rashad insufflant ce qu’il faut de sa personne pour se distinguer de la concurrence sans effet de manche.

 

11. The Blank Face – ScHoolboy Q

Sorti le 8 juillet sur Top Dawg Entertainment & Interscope Records

Celui qui fut considéré un temps comme le franchise player de l’écurie TDE n’aura certes pas accompli entièrement son destin de rap star, mais avec ce quatrième opus il peut désormais se vanter d’être à la tête d’une discographie très quali.

Délaissant quelque peu la posture gangsta, Q, 30 ans cette année, lorgne désormais du côté des sentiers de l’introspection, quitte à exposer ses contradictions en plein jour (dealer et camé, gangster et père de famille).

Casting homogène (l’Ouest est représenté comme il se doit), presque-tubes, relativement peu de déchets : ce Visage Vide vaut largement 72 minute de votre temps.

 

10. The Life of Pablo – Kanye West

Sorti le 14 février sur GOOD Music, Def Jam Recordings & Roc-A-Fella Records

Avant de vivre l’année la plus tumultueuse de sa vie, Ye’ a livré son œuvre la plus brouillonne et schizophrène, à l’image du personnage public qu’il est devenu.

Un joyeux désordre où se mêlent les samples soul du College Droput, les élans électro-émo d’808s & Heartbreak et les expérimentations abrasives de Yeezus.

Si l’écoute n’est jamais vraiment désagréable, la direction artistique n’est pas à la hauteur des coups de génie qui parsèment le projet.

Serait-il temps de prendre une pause Kanye ?

 

9. Passion, Pain & Demon Slayin – Kid Cudi

Sorti le 16 décembre sur Republic Records & Wicked Awesome

Après ses multiples allers-retours en réhab’, rare sont ceux qui auraient misé sur la sortie d’un nouvel album de Cudder cette année. Après la débâcle Speedin' Bullet 2 Heaven et sa tentative de lorgner vers le grunge, encore plus rares sont ceux qui auraient misé sur un bon album.

Les 19 titres proposés leur donnent tort à tout point de vue. Le rappeur-chanteur expérimente toujours, mais il réussit ici à capturer de nouveau ce qui faisait l’essence de son style.

Si tout n’est pas parfait (l’écoute d’une traite s’avère fastidieuse), retrouver un Kid Cudi égal à lui-même constitue déjà une excellente nouvelle.

 

8. Birds in the Trap Sing McKnight – Travis Scott

Sorti le 2 septembre sur Grand Hustle Records & Epic Records

Sérieux prétendant au titre d’homme le plus busy de l’année, le rappeur de Houston continue en bon disciple de Kanye West de faire étalage de ses talents de chef d’orchestre et d’entertainer.

Si la formule se veut cette fois-ci un peu plus sombre et théâtrale, son énergie est toujours aussi brute de décoffrage.

Si vous êtes allergique depuis le départ aux bouffées autotunées de La Flame, passez votre chemin, sinon dégottez-vous au plus vite la chaine stéréo la plus lourde qui soit avant de commencer à sauter partout torse nu.

 

7. Atrocity Exhibition – Danny Brown

Sorti le 27 septembre sur Warp Records

Le plus fiévreux des rappeurs continue de chroniquer sa vie remplie d’excès (slaloms de narcotiques et galipettes à gogo), sans se départir de cette touche de divertissement qui colore jusqu’à ses mésaventures les plus sombres.

Tout aussi old school qu’avant-gardiste, Danny Brown embarque son auditeur dans une expérience sonore unique en son genre avec ce qui est peut-être l’œuvre la plus aboutie de sa carrière.

 

6. Malibu – Anderson .Paak

Sorti le 15 janvier 2016 sur Steel Wool, OBE, Art Club & Empire Distribution

Il aura donc fallu pas moins de trois projets solos à la révélation du Compton de Dr. Dre pour connaitre enfin la consécration. Après le très acclamé Venice en 2014, l’encore plus acclamé Malibu a cette fois-ci convaincu public et critique.

Porté par la voix rauque et funky de son interprète, l’opus oscille tant par sa profondeur que son énergie entre un double album 70’s et une session jazz live.

Moins évident à écouter que les travaux de ses contemporains de la scène rnb, les 16 titres proposés n’en méritent pas moins toute votre attention.


5. Blonde – Frank Ocean

Sorti le 20 aout 2016 sur iTunes Store & Apple Music

Plutôt que de devenir l’une des plus grandes pop stars de sa décennie, le plus mystérieux des crooners livre ici le genre de disque qui ne se dévoile jamais complètement.

Tour à tour fiévreux, neurasthénique, grave, léger, sculptural, évanescent, désinvolte, soyeux… chaque écoute s'accompagne de son lot de nuances sans répondre une seule fois à la question qui taraude le reste de l’humanité : qui est Frank Ocean ?

 

4. We got it from Here… – A Tribe Called Quest

Sorti le 11 novembre 2016 sur Epic Records

Dans le rap, come backs et reformations ont souvent mauvaise presse, et ce non sans raison.

Du coup lorsqu’est sorti 18 ans après un nouvel album du groupe préféré de tout le monde dans les 90’s, nombreux sont ceux qui avaient l’oreille fébrile au moment d’appuyer sur Play.

Des craintes vite envolées devant la qualité d’un projet qui ne se contente pas de conclure avec un point d’exclamation la quête de cette tribu légendaire, mais qui s’impose comme l’un des meilleurs disques de l’année.

R.E.P. Phife Dawg.

 

3. Black America Again – Common

Sorti le 4 novembre sur ARTium Recordings & Def Jam Recording

Trop souvent omis lorsqu’il s’agit d’établir la liste des meilleurs MC du game, Common Sense nous rappelle ici toute l’étendue de son talent avec l’album qu’il faut quand il le faut à l’orée des années Trump.

À l’image du single Love Star, émanent de ce Black America Again et ses productions somptueuses cette intemporalité qui distingue les classiques.

Ne vous fiez pas aux faibles rotations radio et télé, aujourd’hui comme dans 10 ans, ce disque est indispensable.

 

2. A Seat at the Table – Solange

Sorti le 30 septembre sur Saint Records & Columbia Records

Se renouvelant à chaque sortie, celle que l’on ne devrait plus appeler « la sœur de » depuis la sortie de True en 2012 renoue ici avec les plus belles heures des Stevie Wonder et autres Minnie Ripperton.

Solange explore la question raciale sans la moindre once de négativité avec une œuvre intime et doucereuse qui irradie à chaque morceau.

Sorte de lumière au bout du tunnel, A Seat at the Table fait du bien et plus encore.

 

1. Coloring Book – Chance the Rapper

Sorti le 12 mai 2016 sur Apple Music

Alors oui cela faisait quelques années que l’on pressentait venir la chose, mais avec son Livre de Coloriage le emcee chicagoan a plus que mis tout le monde d’accord.

Mélangeant dans la ferveur sonorités gospel et rap, il livre l’album de l’année en proposant toute une palette de tons et d’émotions mâtinée à la spiritualité musicale des églises afro-américaines.

Grandiloquente sans être emphatique, appliquée sans être scolaire, exaltée sans être dispersée, sa kermesse jazzy-hippy-pop a de quoi élever les plus athées des esprits.

Effet garanti dès les premières notes.


Si ce top 20 avait été un top 25, en auraient fait partie dans le désordre : Konnichiwa de Skepta, Everybody Looking de Gucci Mane, The Divine Feminine de Mac Miller, Big Baby D.R.A.M de D.R.A.M. et The Diary, l’album posthume de J Dilla.

Mentions honorables enfin aux excellentes mixtapes : Jeffery de Young Thug, All Or Nothing: Live It Up de LLoyd Banks, Lil Boat de Lil Yachty, Savage Mode de 21 Savage & Metro Boomin et Monda du trop discret Cousin Stizz.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1377 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

4 commentaires sur la news

Pseudo
Mail

Top Commentaires

Evol Lil Uzi Vert vs. The World DC4 Sremmlife 2 Slime Season 3 ?

Lskro25 le 30/12/2016 à 19h13 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Pas de place pour tout le monde Lskro25

Aurelien le 02/01/2017 à 19h41 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Tous les Commentaires

Ok super mais dans le top 3 vous oubliez Tory Lanez "I Told You" pour moi c'est l'album de l'année t'ose mettre Drake et The Weeknd mais pas Tory Lanez lol

Skrrrt le 06/02/2017 à 02h52 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Il y avait pas une petite place pour Majid jordan la dedans ?

Leclub27 le 06/02/2017 à 00h04 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Evol Lil Uzi Vert vs. The World DC4 Sremmlife 2 Slime Season 3 ?

Lskro25 le 30/12/2016 à 19h13 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Pas de place pour tout le monde Lskro25

Aurelien le 30/12/2016 à 19h13 - Signaler - 0Soutenir +1

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

Eminem ridiculise Machine Gun Kelly avec « Killshot » [SON]
Soolking, son hit « Dalida » dans le top 10 Mondial !
Eminem concède être allé trop loin en insultant Tyler the Creator
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.