20 trucs que vous avez oublié sur Dr. Dre

Retour sur une longue, très longue carrière...

par Aurelien B

1. Dr. Dre a bien failli ne jamais voir le jour. Enceinte de lui à 16 ans, sa mère Verna Young n’a heureusement pas suivi les conseils de sa famille et de ses proches qui tous lui conseillaient d’avorter.

2. Si Dr. Dre s’appelle Andre Romelle Young à l’état-civil, c’est parce que son père jouait à époque dans un groupe de rythm and blues appelé les Romelles.

3. Dr. Dre a commencé à rapper en tant Dr J, un alias qui empruntait au surnom du basketteur star des années 70/80, Julius Erving.

4. Le tout premier groupe de Dr. Dre fut le World Class Wreckin Crew’, un groupe très influencé par le son disco (et qui s’appelait d’ailleurs au départ Disco Conjunction) dans lequel il côtoyait le futur N.W.A. DJ Yella.

5. Dans le biopic Straight Outta Compton sorti en 2015, il est raconté que Dr. Dre est devenu membre des Niggers With Attitude ce jour où Eazy-E l’a fait sortir de prison en payant sa caution après qu’il ait tabassé un type qui s'en prenait à son frère handicapé.

En réalité, Dre avait été incarcéré pour ne pas avoir payé ses PV.

6. Deux des frères de Dr. Dre sont décédés prématurément : Jerome qui a succombé d’une pneumonie quand il n’avait qu’un an, et Tyree qui en 1989 s’est retrouvé dans une rixe qui a mal tourné – en 1999, Dre lui a dédié le morceau The Message.

7. Profondément perturbé par le décès de Tyree, Dr. De s’est ensuite petit à petit enfoncé dans l’alcool et la violence. Il a notamment lourdement levé la main et à plusieurs reprises sur sa compagne de l’époque la chanteuse r&b Michel'le.

8. Warren G est le demi-frère de Dr. Dre. C’est d’ailleurs par l’intermédiaire de ce dernier qu’il a rencontré Snoop Doggy Dogg.

9. Si The Chronic s’appelle The Chronic, c’est à cause de Snoop qui lorsqu’il a découvert une nouvelle variété d’herbe appelée l’hydroponic a compris « hydroCHRONIC », et s’est ensuite mis à la surnommer « chronic » quand il la faisait tourner avec ses potes.

10. Le visuel de The Chronic reprend celui de la marque de papier à rouler Zig Zag qui au début des années 90 était française.

11. Réalisateur du clip du single Nuthin' But A G Thang, Dre voit cependant son nom flouté sur MTV lorsqu’à la fin apparaît la mention « Directed By Dr. Dre », la chaîne craignait alors que d'autres artistes n’en fassent de même pour se faire de la publicité… Ce qui deviendra effectivement la norme quelques années plus tard.

12. Afin d’éviter une polémique de l’ampleur de celle provoquée par le morceau Cop Killer d’Ice T et son groupe Body Count, un morceau anti-flics a été enlevé in extrémis de la tracklist de The Chronic, Mr. Officer featuring RBX et Prince Ital Joe dont le refrain était on ne peut plus explicite – « Monsieur l’Officier, je veux vous voir allongé dans un cercueil ».

13. Au milieu des années 90, Dr. Dre a refusé de collaborer avec Michael Jackson. Fan absolu de l’auteur de Thriller, le producteur avait alors expliqué ne pas avoir donné suite, car le chanteur ne s’était pas adressé à lui directement.

14. Après avoir lancé en grande pompe son label Aftermath en signant chez Interscope Records en 1996, Dr. De est passé à deux doigts de fermer boutique suite aux flops de ses premiers projets (la compilation Dr. Dre Presents the Aftermath, le super groupe The Firm…).

Alors que les pontes de la maison de disques souhaitaient lui couper les vivres, c’est le président d’Interscope en personne, Jimmy Iovine, qui lui a sauvé la mise en mettant sa démission en balance pour que l’aventure continue.

15. De tous les artistes passés chez Aftermath avant de plier bagage, Eve est très certainement celle qui est partie en prenant le moins de gant.

Alors qu’un jour Dr. Dre lui a fait répéter selon ses dires 45 fois le même mot au micro, excédée, elle a fini par jeter une bouteille d’eau contre la vitre avant de mettre fin à leur collaboration.

16. Si Dr. Dre a joué à l’occasion dans quelques films (Set It Off, Training Day, The Wash…), il a également vu pas moins de quatre acteurs interpréter son rôle sur grand écran : Corey Hawkins dans Straight Outta Compton, Chris Hamilton dans le biopic de Michel’le Surviving Compton, son fils Curtis Young dans le très confidentiel biopic des Dogg Pound DPG 4 Life: Tha Movie et Harold Moore dans All Eyez on Me, le très gênant biopic de 2Pac.

17. Dr. Dre est père de six enfants, quatre fils et deux filles, issus de cinq femmes différentes : Curtis Young (qu’il a eu l'année de ses 16 ans), La Tanya Danielle, Andre Young Jr (qui est décédé en 2008 des suites d’une overdose à l’héroïne), Marcel, Trucie et Truly.

18. Marié depuis 1996 avec Nicole, Dr. Dre lui faisait la cour depuis déjà un an bien qu’à l’époque elle était encore mariée avec le basketteur NBA Sedale Threatt.

Poète, il lui avait écrit une lettre d’amour qui débutait par ces mots : « J’espère que tu vas bien et que tu as fini par comprendre que tu devais arrêter de traîner avec Sedale pour rejoindre ton docteur. Je prendrai soin de toi bébé. »

19. Une fois marié, Dr. Dre décida qu’il en était fini pour lui de rapper sur les « bitches » et les « hoes ». C’est alors à sa grande surprise que sa femme va alors lui demander expressément de revenir au « hardcore » qui a fait sa réputation.

20. Devenu accro à la muscu vers la fin des années 2000 alors qu’il approchait les 45 ans, Dr. De aurait selon son entraîneur personnel, le bodybuilder pro Stan McQuay, « le meilleur physique du rap ».

A lire aussi :

« The Chronic » de Dr. Dre fête ses 25 ans ! [DOSSIER]

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1799 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail