Dossiers

40 anecdotes gangsta sur « All Eyez On Me » de 2Pac

40 anecdotes gangsta sur « All Eyez On Me » de 2Pac

1. 2Pac a expliqué qu’il avait choisi de titrer son quatrième album All Eyes On Me car à l’époque il était l’objet de tous les regards.

« Le monde a les yeux braqués sur moi. La police me regarde, les meufs me regardent, mes ennemis me regardent… Les reporters, les gens qui veulent me voir tomber, les gens qui veulent me voir réussir, ma mère, les gardiens de prison, le monde entier a les yeux braqués sur moi. »

2. All Eyez On Me a toutefois manqué de peu de s’intituler When I Get Free ou Euthanasia – le nom sera repris plus tard par 2Pac pour baptiser sa société de production de films

3. Sitôt libéré du Clinton Correctional Facility le 12 octobre 1995, 2Pac s’est précipité en studio pour enregistrer Ambitionz az a Ridah et I Ain’t Mad At Cha.

Dave Aron, ingénieur du son sur All Eyez On Me : « Le jour de sa sortie, il n’est pas allé en club. Il n’est pas allé voir des filles. Il s’est pointé direct au studio, comme s’il était en mission. »

4. Le livret de All Eyez on Me, 2Pac adresse quelques mots aux détenus du pénitencier de Clinton« Thanx to all the homies in Clinton who kept it real! U know who U R !! »

5. Si 2Pac s’est officiellement engagé chez Death Row pour trois albums le 16 septembre 1995, il avait dès le 30 juillet accepté que David Kenner, l’avocat du label, le représente en signant la lettre manuscrite ci-dessous du fond de sa cellule.

Oh, et si vous vous demandez qui est Desiree Smith, le témoin mentionné à la toute dernière ligne, il s’agit de la fille que 2Pac a dessiné en train de lui faire l’amour.

6. All Eyez On Me a été enregistré en deux semaines à peine ! Tous les couplets de 2Pac ont été posés en une seule prise !

7. Là où on pourrait penser que cette productivité effrénée est dû au fait que 2Pac ait écrit quantité de textes durant ces neuf mois passés en détention, ce n’est absolument pas le cas : de son propre aveu il n’a écrit derrière les barreaux « qu’une seule chanson ».

8. Selon Nate Dogg, si 2Pac enregistrait « au moins deux ou trois chansons par jour », c’est parce qu’il « souhaitait quitter Death Row dans les plus brefs délais ».

À sa décharge, sitôt en affaires avec Suge Knight, 2Pac avait confié à son entourage être parfaitement conscient d’avoir « vendu son âme au diable ».

9. Après que Mike Tyson ait effectué quelques-unes de ses entrées de combats sur Ambition Az A Ridah, 2Pac lui a écrit une version spécialement dédiée, Ambitionz Az A Fighta.

10. All About U devait inviter au micro Fatal Hussein et Yafeu Fula des Outlawz. Malheureusement pour eux, à trop boire et fumer entre les prises, ils n’ont pas réussi à poser des couplets dignes de ce nom, tant et si bien que 2Pac leur a intimé de « get the fuck up out of there ».

11. Got My Mind Made Up était  un morceau destiné à l’album Dogg Food des Dogg Pound. Outre Daz, Kurupt, Method Man et Redman, étaient invitées sur cette première version Lady of Rage et Inspectah Deck du Wu-Tang Clan.

2Pac a remplacé le couplet de Rage par le sien, puis, estimant qu’il y avait déjà assez de monde comme ça, a viré celui de Deck, quand bien même ses ad-libs en outro ont été conservées (« INS the Rebel… »).

12. Deux ans après avoir partagé l’affiche avec elle dans la comédie romantique Poetic Justice, 2Pac dédie une rime à Janet Jackson dans Got My Mind Made Up : « My lyrics motivate the planet/It’s similar to Rhythm Nation, but thugged out/Forgive me Janet »/« Mes paroles motivent le monde/C’est comme Rhythm Nation, mais en plus gangster/Désolé Janet »

13. 2Pac voulait chanter lui-même le refrain de How Do U Want It.

Mécontent de sa performance, il a ensuite fiat appel aux deux frangins K.C. & JoJo.

14. Il existe deux clips de How Do U Want It dans lequel se déhanchent les légendes du porno Heather Hunter, Nina Hartley et Angel Kelly : le premier diffusé à grande échelle, et une seconde beaucoup moins grand public qui a été improvisé dans la foulée sur le plateau alors que la température montait.

Désireux de remercier ces dames pour leur contribution, 2Pac triplé leur salaire.

15. Parmi les nombreuses personnes clashées dans le disque, il en est une qui peut surprendre, l’activiste afro-américaine C. Delores Tucker.

Militante des droits civiques et compagnonne de Martin Luther King, elle a toutefois ardemment milité contre le gangsta rap, lui reprochant notamment sa misogynie.

Sur How Do U Want It, 2Pac l’insulte ainsi nommément et l’accuse de rabaisser sa communauté (« C. Delores Tucker, you’s a motherfucker/Instead of tryin’ to help a nigga, you destroy a brother »).

En réaction, Tucker poursuivra le rappeur en justice à hauteur de 10 millions de dollars, mais sera déboutée par les tribunaux.

16. Le duo 2 Of Amerikaz Most Wanted avec Snoop s’est fait à l’initiative de Suge Knight.

D’après Dave Aron, le boss de Death Row s’est un jour pointé en studio tandis que les deux rappeurs étaient présents, puis « les a chacun attrapé un peu fort par le bras », avant de leur dire : « Ce serait bien que vous fassiez un truc ensemble, ce serait une très bonne idée ».

Difficile de refuser après ça…

17. Contrairement à tous les autres featurings de l’album qui eux devaient écrire puis poser sans délai, Snoop a été autorisé à rentrer chez lui pour gratter son texte.

18. Dans la foulée de 2 Of Amerikaz Most Wanted, Snoopy et ‘Pac s’en sont allés tourner une publicité pour St. Ides, une marque de bière hautement concentrée en alcool (8.2%).

Surnommée « le poison des ghettos » par Spike Lee et Public Enemy, ses dirigeants ont quelque temps après été condamnés pour cibler les mineurs dans leurs campagnes.

19. Sur Tradin’ War Stories, Napoleon des Outlawz raconte en filigrane l’assassinat de ses parents alors qu’il n’avait que trois ans

« Ce morceau était très personnel pour moi. L’année de mes trois ans, j’ai vu ma mère et mon père se faire tuer devant moi. Ce jour-là, j’ai pris une balle dans le pied. »

20. California Love devait figurer sur The Chronic 2 de Dr. Dre. Mais ça c’était avant que 2Pac ne se tape l’incruste sur le morceau lors d’une fête que donnait Dre dans sa maison de Calabasas

À l’écart des convives, le docteur peaufinait le beat dans son studio quand 2Pac a surgi pour poser en vingt minutes à peine son couplet avant de repartir et de passer à autre chose, laissant le soin à Dre de finaliser le tout.

21. La version originale de California Love a cependant été remplacée par un remix sur All Eyez On Me. L’idée était à de faire figurer chacune des versions sur les projets respectifs de deux artistes.

C’est également pour cette raison que deux clips distincts ont été tournés.

Le départ de Dr. Dre avec perte et fracas de Death Row a toutefois fait tomber le plan à l’eau.

22. Dans le clip du remix, celui qui se déroule à Los Angeles, un jeune figurant habitant à l’époque à quelques pâtés de maisons du plateau fait ses grands débuts dans le monde du rap : Kendrick Lamar, 7 ans.

23. 2Pac a joué California Love en live lors d’un défilé Versace à Milan.

Invité à par le styliste lui-même, il a arpenté le podium en compagnie de sa compagne et de deux gares du corps (!), puis a conclu le show avec son hit.

24. D’après Johnny J (lire plus bas), quand 2Pac a rappé Life Goes On, la « ballade » de All Eyez On Me, certains lascars présents dans le studio ont fondu en larmes.

25. Les plus attentifs auront noté que la version clippée de I Ain’t Mad At Cha diffère de la version CD : 2Pac a pour l’occasion complètement réécrit le troisième couplet.

26. La voix féminine entendue dans l’interlude qui conclut le très porno What’z Ya Phone # est celle de Stacey Smallie… la réceptionniste qui travaillait dans le studio dans lequel ‘Pac enregistrait.

27. Seconde production de Dre sur All Eyez On Me, U Can’t C Me lui a également été subtilisé par 2Pac.

Il n’est cependant pas très clair si le morceau devait atterrir sur Helter Skelter, l’album commun du Doc’ avec Ice Cube, ou sur Dogg Food des Dogg Pound, Kurupt et Daz ayant enregistré leur propre version.

28. Dans Shorty Wanna Be a Thug, « shorty » n’a pas la même signification qu’aujourd’hui. Dans les années 90, le mot désignait un nouveau venu dans le game (le rap game, le crack game…), et non pas une petite meuf qui passe par là.

29. Holla at Me est inspiré de la fusillade dont 2Pac a été victime un an plus tôt à la sortie des studios Quad Recording de Manhattan.

Touché à cinq reprises, dont une fois en pleine tête, il accusera très vite son ancien pote Randy ‘Strectch’ Walker et Notorious BIG d’avoir fomenté le coup.

Dans Holla at Me, il leur dédie chacun un couplet plein de fiel.

30. Sur la toute première version de Wonda Why They Call U Bitch, les vocaux et le refrain sont chantés par Faith Evans, la femme de Notorious B.I.G.

Bad Boy Records chez qui elle était signée au moment des faits a toutefois formellement refusé qu’elle apparaisse, raison pour laquelle elle a été remplacée in fine par Michel’le.

31. When We Ride est le seul et unique morceau où tous les membres du collectif Outlaw Immortalz sont réunis au grand complet, soit Hussein Fatal, Kastro, Napoleon, Mussolini, E.D.I., Kadafi, et Mo Khomeini.

32. Bien que durant les heures de studio c’est l’Hennessy qui coulait flow, 2Pac a en parallèle mis au point un cocktail de son invention, le Thug Passion, un mélange d’Alyzée, un cognac aromatisé très en vogue à l’époque dans le rap, et de champagne Louis Roederer Cristal.

Si l’on en croit le morceau éponyme Thug Passion, la mixture aurait pour vertu de « rendre la ch*tte humide et de faire durcir la b*te ».

33. Heaven Ain’t Hard 2 Find, la vingt-septième et dernière piste de l’album, est inspirée par sa relation avec Lisa ‘Left-Eye’ Lopes des TLC.

2Pac tente de convaincre une fille empêtrée dans une relation toxique qu’elle pourrait enfin être heureuse si elle se casait avec lui. À l’époque en couple avec le footballeur professionnel Andre Rison, Lopes cultivait en parallèle une relation forte mais platonique avec ‘Pac.

34. Moins connu que Daz, Dre ou DJ Quik, Johnny J n’en est pas moins celui qui a produit le plus de titres sur AEOM, avec un total de 11 crédits.

Paix à son âme.

35. DJ Quik aurait-il d’être crédité plus qu’il ne l’est sur All Eyez On Me ? C’est en tout cas ce qu’il prétend, affirmant avoir mixé une douzaine de titres.

« Je ne suis officiellement présent sur l’album que sur Heartz Of Men. En réalité, l’assistante de Suge Knight gérait tout ça, et si vous n’alliez pas voir, vous n’étiez pas crédité. C’était vraiment du mauvais business. »

36. Auteur de certains des refrains les plus mémorables de All Eyez On Me (I Ain’t Mad at Cha, Picture Me Rollin’, Heaven Ain’t Hard 2 Find, What’z Ya Phone #), Danny Boy a poursuivi Afeni Shakur à la mort de son fils pour lui réclamer 1,4 million de royautés.

37. Malgré l’importance des voix féminines sur ce disque, ni Nanci Fletcher (Life Goes On/Can’t C Me/Holla at Me/When We Ride), ni Natasha Walker (Check Out Time), ni Michel’le (Wonda Why They Call U Bitch) ne sont mentionnées en featuring.

38. All Eyez On Me est considéré comme le premier double CD du rap US. Ce n’est cependant pas le premier double album du rap US, ce titre revient à He’s the DJ, I’m the Rapper de Jazzy Jeff & The Fresh Prince sorti en 1988.

39. All Eyez On Me s’est vendu 560 000 exemplaires en première semaine. Après Me Agaisnt The World un an plus tôt, il s’agit du second album de 2Pac classé en tête des charts à sa sortie.

40. All Eyez On Me a été certifié disque de diamant (10 millions d’exemplaires vendus) le 23 juillet 2014, 18 ans après sa sortie.

Notez que l’album s’était écoulé à 9 millions de copies dès 1998, mais qu’il a été concurrence la même année par le best-of posthume Greatest Hits, dont la tracklist reprenait un tiers de ses titres.

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT