Les Air Max fêtent leurs 30 ans : 30 choses que vous ne saviez pas !

Le 26 mars 1987 sortait la Nike Air Max première du nom, une basket qui allait changer le game à jamais. Si rares sont ceux qui n'en ont jamais porté une paire, le modèle recèle toutefois encore quelques secrets...

par Aurelien B

1. La Nike Air Max a été dessinée par Tinker Hatfield, l’homme déjà responsable des Air Flight Huarache, des Nike Marty Mcfly, des meilleures Air Jordan (les 3, les 6, les 11...)… et des bottes de Batman. Oui ce mec est un génie du design moderne.

2. Ce sont les premières Nike dont le coussin d’amorti est visible. Auparavant il était intégré à l’intérieur de la semelle. Hatfield souhaitait rendre explicite la technologie Air au grand public.

3. Cependant ce ne sont pas les premières baskets pourvues d’une bulle d’air. La Nike Air Tailwind disposait de ce système dès 1979.

4. Cette technologie visant à minimiser les chocs entre le pied et le sol avait alors été mise au point par un ingénieur en aéronautique travaillant pour la NASA, Marion Frank Rudy.

5. Comme son nom ne l’indique pas, l’amortisseur des Max n’est absolument pas composé d’air, mais d’azote. La bulle est quant à elle composée de polyuréthane, un matériau reconnu pour ses qualités d'élasticité et de résistance à l'humidité… et qui de ce fait est souvent utilisé dans la fabrication des préservatifs !

6. Alors en villégiature à Paris, Tinker Hatfield s’est inspiré du centre national d’art et de culture Georges Pompidou (plus communément appelé centre Beaubourg) pour créer cette basket. Inédite pour l’époque, l’architecture du centre laissait apparaitre de l’extérieur toutes les structures métalliques (conduits, ascenseurs, tuyaux de plomberie…).

7. Le coloris a également été inspiré par les teintes très vives et très distinctes du centre. Résultat le premier modèle homme était à dominante rouge, tandis que le modèle femme était à dominante bleue.

8. Devant un tel degré d’ingéniosité, le service marketing de Nike s’est montré pour le moins sceptique quant aux chances de succès de la Air Max. Le projet a ainsi bien failli rester dans les cartons.

9. Dans un premier temps, nombreux sont les consommateurs qui s’inquiétaient d’une possible explosion de la bulle d’air.

10. Vendues comme « révolutionnaires », les Max ont bénéficié d’une importante campagne publicitaire lors de leur lancement. Le spot télé qui mettait en scène John McEnroe, Bo Jackson et Michael Jordan fut le premier à utiliser une chanson des Beatles, Revolution.

Publicite pour les Air Max de Nike

Vidéo sur : Nike
Vues : 17 612 fois, ajouté Le 24/03/2016Exporter le player vidéo

11. Une innovation que n’ont guère gouté les quatre garçons dans le vent puisqu’ils ont poursuivi la marque au swoosh qui avait pourtant déboursé un demi-million de dollars pour acquérir les droits auprès de Michael Jackson (à l’époque propriétaire du catalogue) et EMI-Capitol Records.

« Les Beatles ne chantent pas des jingles pour promotionner des sneakers, de la bière, des collants ou n’importe quoi d’autre… Ils écrivent et enregistrent ces chansons en tant qu’artistes, pas en tant qu’hommes sandwichs ». Un accord sera ensuite passé entre quatre murs.

12. Ce n’est en 1992 qu’aura lieu la première retro de la Air Max originelle, même si à l’époque le terme est encore inconnu. Le cuir remplacera le suède.

13. Au fil des rééditions, la « shape » (la forme) de la Air Max 1 s’est modifiée : le logo se fait de plus en plus discret, la bulle d’air plus courte et la semelle plus fine au niveau du talon.

14. Les différents modèles qui vont se succéder vont quasiment tous accroître le volume d’air de leurs prédécesseurs. Ainsi, on aura droit à la Air Max 180 où la bulle était visible à 180°, puis la Air Max 93 surnommée Air Max 270 pour les mêmes raisons, et en bout de course, la Air Max 97 qui finira par recouvrir toute la semelle.

15. Le design des Air Max 97 est inspiré du Shinkansen, le train à grande vitesse en service au Japon.

16. Contrairement à ce que pourrait laisser penser le succès du coloris Persian (réédité 6 fois depuis !), les Air Max BW (également connus comme sous les noms de Max Classic ou Air Max IV) sont loin d’avoir été un carton lors de leur sortie en 1991. La faute à Nike qui a commercialisé seulement quelques mois après les Air Max 270 dont les ventes ont éclipsé celles des Big Windows.

17. En 1998 la Nike Air Max Plus Tn débarque chez Foot Locker* qui en a obtenu la distribution exclusive en France. Plus communément appelée « Requin », la chaine finira même par reprendre ce surnom à son compte dans ses campagnes d'affichage.

* Et aux puces de Clignancourt

18. TN est l’abréviation de TUNED, le nom d’une technologie qui permet à l’air de circuler entre les différents coussins répartis au sein de la semelle intercalaire et d’optimiser ainsi l’amorti et la protection des chocs.

19. Dans son album Le Général, Mac Tyer leur dédie un titre entier, Paire de requins.

Refrain : « Un grand doigt de vérité sur la paire de baskets requin/ C'est celle-là qu'on porte/ Parce qu'elle est chère et qu'elle nous va bien/ On vient d'en bas gros et ça tu le vois bien »

20. Au Royaume Uni, une étude menée au milieu des années 2 000 a montré que les Air Max sont les chaussures les plus portées par les délinquants. Tous modèles confondus, la police les retrouvent dans près de 25% des affaires.

21. Les Air Max 95 sont les chaussures préférées du gang des Bloods de Los Angeles. Dans Hate It Or Love, The Game rappait d’ailleurs : « I'd kill you if you try me for my Air Max 95s ». Le MC mentionnera à nouveau la paire dans les morceaux Dead et Red Nation.

22. Les sneakers préférées d’Eminem ne sont pas des K-Swiss mais bien les Air Max LTD.

23. En 2006, Slim Shady a d’ailleurs prêté son nom à huit différents modèles de la série. Seules 64 paires ont été produites puis vendues.

A lire aussi :

Pourquoi les collab' sneakers/rappeurs ne servent à rien [DOSSIER]

24. Les Air Max 95 ont été dessinées non pas par Tinker Hatfield, mais par un nouveau venu à l’époque, Sergio Lozano. La chaussure est directement inspirée de la structure de la cage thoracique. L’idée lui est venue en parcourant des livres d'anatomie humaine de la bibliothèque Nike.

25. Les Max 95 furent les premières sneakers de la gamme de running Nike à utiliser le coloris Neon. Iconique depuis, il combine des nuances de gris, de noir et de jaune/vert fluo.

26. Si le gris est la couleur dominante c’est parce que Lozano souhaitait rendre la paire des plus fonctionnelles. « Dans l'Oregon, les gens courent quand il pleut, ils courent sur les sentiers et après quelques kilomètres, leurs chaussures sont sales et abîmées et je voulais dissimuler ça un peu. »

27. Preuve de son immense succès à travers les âges, le colorway Neon a été ressorti pas moins de 10 fois depuis !

28. Un bon moyen de reconnaître de fausses Air Max consiste à plier la semelle. Fabriquée à partir d'un caoutchouc très flexible, elle ne doit donner aucune impression de rigidité.

A lire aussi :

Comment reconnaître des fausses Air Jordan ? [DOSSIER]

29. En 2014 Nike, toujours aussi fortiche pour alimenter sa propre mythologie, a lancé le Air Max Day, une journée dédiée à l’historique de la chaussure et qui s’accompagne de la sortie d’une paire exclusive.

30. Les Air Max Zero sorties à l’occasion du Air Max Day 2016 ont été créées à partir des brouillons de Tinker Hatfield lorsqu’il planchait sur le tout premier modèle de la gamme.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1776 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

1 commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

Booska sale même

Vampirodurap fr le 26/03/2016 à 23h15 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1
X FERMER
Advertisement