Actualités Sport

Le clan Giroud tacle l’instrumentalisation du joueur par les politiques d’extrême droite

Le clan Giroud tacle l’instrumentalisation du joueur par les politiques d’extrême droite

Auteur d’une grosse coupe du Monde avec les Bleus, Olivier Giroud s’apprête à défier le Maroc en demi-finale de la compétition. C’est dans ce contexte qu’on apprend que l’entourage du joueur est récemment monté au créneau.

« Olivier Giroud ne cherche pas à être un porte-drapeau »

Alors qu’il n’avait pas marqué lors du Mondial remporté en Russie en 2018, Olivier Giroud en est à quatre réalisations depuis son arrivée au Qatar. Sur les réseaux sociaux, le buteur de l’AC Milan est régulièrement mis en avant par des personnalités de droite, voire d’extrême-droite. Le président du Rassemblement National Jordan Bardella a ainsi hissé le buteur français en héros de la nation depuis le début de la compétition. Une prise de position qui ne plaît pas forcément au sein de l’entourage de l’attaquant.

Dans un entretien accordé au Parisien, un proche de l’international français regrette cette instrumentalisation. Dans des propos retranscrits par RMC Sport, il déclare : « Olivier Giroud ne cherche pas à être un porte-drapeau, c’est contre ses convictions mais il ne peut pas l’empêcher. Il est d’une neutralité politique totale, ses convictions religieuses le poussent à aimer tout le monde et qu’il y ait 10 rouges ou 10 blancs sur le terrain, il n’en a rien à faire. »

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT