Rap US

The Weeknd poursuivi pour plagiat pour « Call Out My Name »

The Weeknd poursuivi pour plagiat pour « Call Out My Name »

Le rappeur canadien est dans la tourmente.

Les journées passent et ne se ressemblent pas pour The Weeknd. En pleine préparation de son prochain album, l’artiste a pu apprendre qu’il était visé par une plainte pour plagiat.

À LIRE AUSSI 
Drake et The Weeknd étudiés à l'université !

« The Weeknd n’est pas étranger aux accusations de plagiat »

Il y a peu de temps, on apprenait que The Weeknd et Drake étaient étudiés à l’université. Le premier nommé devrait bientôt voir son cas être mis à l’étude, mais au tribunal cette fois-ci. Comme indiqué par Pitchfork, Suniel Fox et Henry Strange, qui forment le duo Eppiker, ont déposé une plainte contre le natif de Toronto et ses collaborateurs devant un tribunal de Californie. Les deux hommes reprochent à la star de la pop d’avoir plagié leur morceau Vibeking, sorti en 2015. Cette copie aurait ensuite donné naissance au hit Call Out My Name, publié sur l’EP My Dear Melancholy, publié en 2018.

Dans la plainte déposée, on peut ainsi lire : « Les deux œuvres sont dans une mesure 6/8, ce qui est moins courant dans la musique populaire. Les deux œuvres sont jouées à un tempo similaire. Et les deux œuvres utilisent des caractéristiques d’electronica, d’ambiance, de pop, de hip hop, de rock et de R&B pour obtenir un son atmosphérique et mélancolique particulier […] The Weeknd n’est pas étranger aux accusations de plagiat et celle-ci est probablement la plainte la plus flagrante contre lui et son équipe à ce jour. »

Seul problème, le morceau Vibeking n’est pas disponible en streaming. Impossible de se faire une idée donc.

À LIRE AUSSI 
Drake et The Weeknd étudiés à l'université !

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT