Actualités Musique

Vald : « ‘Bonjour’ enterre à mon sens la vulgarité de la Trap ! »

Vald : « ‘Bonjour’ enterre à mon sens la vulgarité de la Trap ! »

Découvrez le deuxième volet de notre interview de Vald, à l’occasion de la sortie du projet « NQNT 2 ».

Déccouvrez la seconde partie de l’interview de Vald qui sortira un EP baptisé « NQNT 2 » le 25 septembre prochain.

Dans la deuxième partie de cet entretien, Vald est d’abord interrogé à propos des titres Quidam, Joffrey et Ogre. Pour ce dernier, qui conclut le projet, l’ogre n’est autre que « la fatalité qui se fout de ta gueule ».

Le rappeur originaire d’Aulnay-sous-Bois (93) a été invité par Alkpote sur deux titre de L’Orgasmixtape volume 2. « Les morceaux que j’ai fait avec lui sont nuls », estime-t-il. Mais pourquoi ne réécrit-il pas ses couplets s’il les trouve mauvais ? « On est tout le temps dans l’urgence, on n’a pas le temps », réplique-t-il, précisant tout de même qu’il préfère le titre Pleurez à Meilleur lendemain. « Je n’aime pas ces morceaux, mais ce n’est pas si grave car j’aime les œuvres avec des défauts. Quand je regarde mon parcours, j’aime y voir toutes les merdes. Ainsi, je m’excuse tout. »

La majorité des rappeurs fait de la merde !

Sur NQNT 2, Vald n’a fait appel qu’à un seul invité : Suikon Blaz AD. « Pour mes morceaux à venir, je n’ai aucun featuring de prévu ou même en tête. » Dans le titre Cartes sous l’coude, il se permet de critiquer certains rappeurs, sans les citer. « C’est un constat général. La majorité fait de la merde. Après je m’en fous car j’ai mes têtes d’affiche qui me nourrissent », souligne-t-il, citant SCH, Siboy, Niska, PNL, Jul et Booba parmi les rappeurs qu’il affectionne.

Contrairement à bon nombre de ses confrères, Vald n’a aucun problème à dire qu’il écoute du rap français. « Il y a vraiment des artistes que je kiffe. Quant au reste de la masse, je l’observe et le trouve nul. Mais j’ai de l’affection et de la tendresse pour eux. Je suis au-dessus, je les méprise et leur crache dessus. Mais, il y a quand même des gens que je trouve plus forts que moi… »

A la fin de cette partie, Vald révèle ne pas encore vivre de la musique. « A côté, je vivote et m’occupe de ma famille ».

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT