Rap US

DJ Quik fait croire qu’il s’est fait tirer dessus pour le 1er avril

DJ Quik fait croire qu’il s’est fait tirer dessus pour le 1er avril

La blague ne passe pas.

La tradition du 1er avril se perd. Pour autant, certains irréductibles ne peuvent s’empêcher d’y aller de leur petite plaisanterie en ce jour spécial. DJ Quik, pour sa part, ne semble pas avoir totalement saisi le principe de la journée.

À LIRE AUSSI 
20 trucs à ne pas oublier sur Nipsey Hussle, la légende de l'ouest

DJ Quik ne fait rire personne

Si la tradition veut que le 1er avril soit le jour des farces, il est hier devenu le jour des blagues pas drôles, la faute à une prestation (trop) décalée de DJ Quik. A désormais 51 ans, cette légende de la West Coast ayant collaboré avec Snoop Dogg, Kurupt, 2Pac ou Erick Sermon pour ne citer que ceux-là n’a rien trouvé de mieux à faire que de plaisanter sur sa supposée agression.

Dans un message publié sur Instagram, le vétéran annonçait ainsi avoir été touché à deux reprises : « Je suis sur la route vers l’hôpital, quelqu’un a tiré sur ma voiture une dizaine de fois alors que j’étais sur l’autoroute, j’ai été touché deux fois. Priez pour moi. »

Ensuite, il livrera la conclusion de sa sortie : « Oh ouais, POISSON D’AVRIL. Je vous ai eus. C’était bon. Merde, je m’impressionne moi-même avec tout ça. Bon 1er avril à tous. Je vais bien. »

La colère gronde

Rapidement, des voix se sont élevées pour critiquer le manque de délicatesse de Quik, étant donné le nombre de fusillades ayant endeuillé le hip-hop ces dernières années. Mo3, OG YD ou encore Hot Boy comptent parmi les rappeurs assassinés alors qu’ils se trouvaient au volant de leur voiture… et leurs décès ne remontent pas à si loin.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT