Rap US

Diddy n’a pas voulu protéger Biggie le jour de sa mort

Diddy n’a pas voulu protéger Biggie le jour de sa mort

Keefe D lâche les dossiers.

Après avoir laissé entendre que DJ Quik serait à l’origine du meurtre de Biggie, Keefe D en remet une couche. L’oncle d’Orlando Anderson, soit l’assassin présumé de 2Pac, n’a peur de rien, et affirme que Diddy tient une grande responsabilité dans la mort de l’interprète de Juicy.

À LIRE AUSSI 
Mike Tyson s'exprime sur le tueur de 2Pac, Keefe D le menace !

Biggie serait toujours vivant, selon Keefe D

Interviewé par The Art Of Dialogue, Keefe D est revenu sur la fameuse soirée du 9 mars 1997, lors de laquelle The Notorious B.I.G. perdra la vie. Evoquant l’after organisé par le magazine Vibe, qui sera la toute dernière fête à laquelle Biggie participera, le même Keefe D pointera du doigt la responsabilité de Diddy, qui n’aurait pas assuré comme il se doit la sécurité de son poulain.

En réalité, Diddy était persuadé qu’il était filé par les fédéraux depuis plusieurs heures, que ces derniers s’étaient infiltrés au sein de la soirée en question, et qu’il n’avait donc pas la moindre inquiétude quant à sa sécurité et celle de Biggie : « Je suis allé voir Puff, j’ai dit que des types étaient sur place, et qu’il devrait faire attention. Big serait toujours là s’ils nous avaient appelé. Il serait toujours présent. Parce qu’on serait tous partis ensemble, on aurait encerclé sa voiture, donc personne n’aurait pu se mettre à son niveau et lui tirer dessus. Et on les aurait poursuivis, tu vois ce que je veux dire. Mais il nous a dit de ne pas venir. […] Si on les avait accompagnés à la sortie, on avait genre, 7 ou 8 voitures. Donc personne n’aurait pu s’en sortir, et on était tous armés. Tout le monde avait un flingue. Ça aurait été une sacrée merde. Je pense qu’il serait toujours là. Tout ça parce qu’il était genre, les fédéraux nous suivent depuis qu’on est là. Ouais, ce fut un jour triste. »

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT