14 909 Vues
  • Currently 3.00/5
3/5

Death Row appartient désormais... à une marque de jouets !

Posté le 25 Aout 2019 à 10h37, par Aurelien
Death Row appartient désormais... à une marque de jouets !

Antre du gangsta rap californien au début des années 90, Death Row Records est resté dans les mémoires pour avoir non seulement écoulé par millions les disques de ses artistes maisons (Snoop Doggy Dogg, 2Pac, Tha Dogg Pound..), mais aussi pour toutes les histoires de violence qui à l’époque faisaient sa réputation.

Meurtre, extorsion, passages à tabac, rivalité avec la côte Est… c’est peu dire que le label dirigé d’une main de fer par l’imposant Suge Knight faisait frémir.

Toujours est-il qu’aujourd’hui les temps ont bien changé.

Entre les départs des franchise players et l’emprisonnement de Knight, Death Row a ensuite rapidement perdu de sa superbe, jusqu’à devoir se déclarer en faillite en 2006.

Racheté dans la foulée pour une bouchée de pain par WIDEawake Entertainment, le label a ensuite été revendu en 2013 à Entertainment One, une société multimédia, pour la modique somme de 280 millions de dollars.

Il vient toutefois d’être annoncé qu’Hasbro a fait l’acquisition d’Entertainment One en échange de quatre milliards de dollars.

Spécialisé dans les jeux de société et les jouets (Monopoly, les Power Rangers, G.I. Joe, Transformers…), Hasbro devient donc de ce fait le nouveau propriétaire du catalogue du Couloir de la Mort.

Se félicitant d’une telle opération, le PDG Brian Goldner a ainsi déclaré qu’il s’agissait là d’une manière d’élargir le portfolio d’Hasbro via « l’acquisition de contenus familiaux ».

Pas dit qu’il évoquait là The Chronic ou Doggystyle

La fin d’un mythe

Désormais une entreprise comme les autres, Death Row n’est plus ce label sulfureux fondé avec l’argent du crime.

En effet si l’histoire officielle veut que Suge Knight, Dre. Dre et The D.O.C. aient piloté sa création en 1991, l’histoire officieuse est toute autre. Découvrez la en cliquant ci-dessous sur le portait de Harry-O, ce dealeur multimillionnaire sans qui le gangsta rap n’aurait jamais été le même...

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1668 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

2 commentaires sur la news

Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

Aurélien Burlet ça fait plaisir de voir de bons articles bien écrit et documenté sur BooskaP. Celui sur J Lo est super intéressant aussi. Continue comme ça mec !

Baba le 26/08/2019 à 13h49 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Merci Baba. N'hésite pas à cliquer sur les hyperliens de l'article si tu veux en savoir plus.

Aurelien le 26/08/2019 à 13h49 - Signaler - 0Soutenir +1

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

Zola serait actuellement détenu aux Etats-Unis
Pour ne pas être seul, Neymar paierait ses amis !
Kaaris renonce au combat contre Booba !
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.