Advertisement
Advertisement

50 trucs que vous ne savez toujours pas sur 50 Cent

Très certainement l'une des biographies les plus fascinantes du rap...

par Aurelien B

1. Avant le rap, Curtis James Jackson III se faisait appeler Boo Boo, un surnom qui lui a été donné à l’âge de 8 ans par sa tante Géraldine.

2. La même année, sa mère Sabrina a été assassinée alors qu’elle n’avait que 23 ans. Elle a été retrouvée morte chez elle, intoxiquée au gaz, des cachets d’ecstasy placés entre ses doigts de pieds.

3. Adolescent le rappeur préféré de 50 Cent était KRS One, et ce notamment pour l’agressivité qu’il dégageait au micro.

4. Enfant, sa tante Sylvia qui ne l’aimait pas beaucoup a tué son chien en versant dans sa gamelle un produit anti-cafard.

5. 50 Cent a commencé à dealer du crack à l’âge de 12 ans. Il comptait parmi ses premiers clients certains de ses oncles et de ses tantes.

A lire aussi :

« Get Rich Or Die Tryin' », autopsie d'un classique [DOSSIER]

6. En 1994, Curtis Jackson s’est fait arrêter pour avoir vendu quatre doses de crack à un flic en civil. Bien que sur le morceau Wanksta, il clame avoir pris un « three-to-nine » (une référence à la peine de prison de trois à neuf ans théoriquement prévue), il a en réalité passé sept mois dans un centre correctionnel pour adolescents.

7. 50 Cent a commencé la boxe à 11 ans. Prenant la chose très au sérieux (« Quand je ne tuais pas le temps à l’école, j’allais m’entraîner »), il ira jusqu’à participer quelques années plus tard aux prestigieux tournois régionaux amateurs des Golden Gloves.

8. Fort son passé de sportif et de son expérience auprès des camés, 50 Cent n’a jamais fumé le moindre joint et ne boit que très, très rarement.

9. C’est à la naissance de son fils Marquise que 50 Cent a pris la décision d’arrêter de vivre dans l’illégal et de se lancer dans le rap.

10. Ci-dessous voici la Mercedes-Benz qu'il s'est offert sitôt ses 16 ans fêtés et son permis de conduire en poche.

11. 50 Cent a emprunté son nom de scène à Kelvin Darnell Martin, un gangster qui sévissait à Brooklyn dans les années 80 et dont il se sentait proche car lui aussi « se sentait capable de tout pour arriver à ses fins ».

En 2006, le rappeur sera poursuivi par l’entourage de Martin à l’occasion de la sortie du documentaire Infamous Times: The Original 50 Cent.

12. Quand 50 Cent fut signé par la maison de disques Columbia Records, il ne s’arrêta toutefois pas de dealer. L’avance qui lui avait été alors consentie ne lui permettait pas de subvenir à ses besoins.

13. En panne de buzz pour promouvoir son premier album à venir Power of the Dollar, 50 Cent va avoir l’idée d’écrire How to Rob, un morceau dans lequel il s’imagine braquer les poids lourd du rap new-yorkais (Puff Daddy, Big Pun, ODB, Lil Kim...).

14. C’est d’ailleurs How to Rob qui lui aurait valu de prendre neuf balles dans le buffet le 24 avril 2000 puisque l’auteur des coups de feu serait un ancien petit ami de Lil Kim, un certain Darryl ‘Hommo’ Baum.

Ancien garde du corps de Mike Tyson, il sera retrouvé mort trois semaines après les faits.

15. De son propre aveu, sur le coup 50 Cent n’a pas ressenti la moindre douleur lors des impacts : « Vous ne sentez pas chacune des balles vous toucher, à cause de l’adrénaline. Tu essayes d’esquiver et de t’échapper. Je me suis dirigé sur le siège arrière. Nous avons conduit quelques blocs, il fallait se débarrasser du flingue, le jeter dans un égout. Ensuite, nous sommes rendus à l’hôpital. Mais tout le long, j’étais bel et bien conscient et capable de parler. »

Dans un genre pas si éloigné, il a également déclaré que « c’était marrant de se faire tirer dessus, même si sur le coup ça ne l’était pas ».

16. La balle qui lui a traversé la joue et arraché une dent a profondément modifié sa façon de rapper, lui donnant ce flow lancinant très connoté Dirty South qui a beaucoup accentué l’aspect mélodique de ses refrains.

17. Le docteur Nader Paksima, le chirurgien qui l’a opéré, l’a poursuivi en justice trois ans plus tard à hauteur de 32 000 dollars pour ne pas avoir payé ses factures médicales.

18. Autre théorie qui explique cette tentative de meurtre : la chanson Ghetto Qu'ran sortie en 2000 qui name droppe bon nombre de vrais voyous, et notamment ceux affiliés à la Supreme Team, le gang du célèbre Kenneth ‘Supreme’ McGriff.

19. Selon certaines sources au sein de la police new-yorkaise, jusqu’au début des années 2000 plusieurs contrats mettaient à prix sa tête.

20. La première fois qu’Eminem a entendu 50 Cent rapper, c’est par l’intermédiaire de son manager Paul Rosenberg à qui 50 avait fait transmettre par l’intermédiaire de son avocat sa compilation Guess Who's Back?

21. Sorti le 6 février 2003, Get Rich or Die Tryin’ a établi le record du plus gros démarrage jamais enregistré pour un premier album avec 872 000 copies vendues en première semaine.

22. In Da Club a bien failli ne jamais être In Da Club : incapable de choisir qui de ce dernier ou de If I Can’t devait être le lead single de l’album, 50 Cent, Eminem, Dr. Dre, Paul Rosenberg, Chris Lighty et Jimmy Iovine s’en sont remis à un pile ou face pour prendre leur décision.

23. Histoire que les bruitages d’armes qui remplacent la batterie sur le morceau Heat sonnent des plus authentiques, 50 a fait amener de véritables calibres en studio.

24. Single parmi les plus iconiques de son répertoire, 21 Questions a bien failli ne jamais voir le jour… à cause de Dr. Dre. Le producteur trouvait en effet que « cette chanson d’amour à l’eau de rose » n’avait pas sa place sur la tracklist du très gangsta GRODT.

25. Il arrive cependant à 50 de suivre les conseils de Dre : sur son album suivant The Massacre, il ainsi accepté de mettre de côté P.I.M.P. Pt. II, la suite du tubesque P.I.M.P.

26. Signé par Reebok après l’arrivée de de Jay Z, 50 Cent aurait selon ses dires vendus réussit à vendre sur la durée plus de G-Unit sneakers que de S.Carter.

27. Le clash avec Ja Rule a débuté en 1999 lorsque ce dernier tournait le clip de Murda 4 Life dans le Queens et s’est fait dérober sa chaîne par l’un des homeboys de 50 qui lui avait alors pointé un flingue sous le nez.

28. En 2000, tandis leurs crews respectifs se sont retrouvés face-à-face dans les locaux des studios Hit Factory à New-York, 50 Cent s’est fait poignarder par Black Child, un rappeur affilié à Murder Inc.

29. En novembre 2013, 50 Cent et Ja Rule se sont retrouvés par le plus grand des hasards dans le même avion, qui plus est à quelques sièges l’un de l’autre.

Sitôt de retour au sol, 50 Cent l’a accusé par réseau social interposé d’avoir fait semblant de dormir afin de l’esquiver.

30. En 2003, 50 Cent est sorti avec l’actrice Vivica A. Fox (Set It Off, Kill Bill…). Si officiellement l’idylle a duré un mois, officieusement les deux tourtereaux sont restés ensemble une petite année.

31. Parmi ses tatouages les plus célèbres on retrouve les mots « Love and Hate » sur son bas-ventre, la phrase « God Understands Me » sur son avant-bras gauche, une dédicace à son quartier sur son dos (« South Side »), le prénom de son fils Marquise, le prénom de sa mère Sabrina, un ange sur son épaule gauche, « G-Unit » entre son pouce et son index, un clown en colère ou encore le logo Mobb Deep dans son dos.

32. En 2010, 50 a commencé à passer ses tatouages au laser notamment parce qu’il souhaitait donner une plus grande priorité à sa carrière d’acteur et que cela lui prenait trop de temps de se maquiller avant chaque journée de tournage.

33. Dans le bus de tournée du G-Unit, l’une de ses occupations préférées était de cogner ses troupes.

C’est en tout cas ce que raconte DJ Whoo Kid : « Il frappait tout le monde. Il frappait des gens tous les jours. S’il n’avait rien à dire ou à faire, il frappait au hasard des gens. Les nouveaux renois eux se faisaient démolir. »

La rumeur veut que son clash avec The Game ait commencé après que le Californien et lui se soient bousculés un peu trop fort.

34. Le clash entre The Game et le G-Unit détient la palme du clash le plus prolifique de l’histoire du rap avec pas moins d’une centaine de titres enregistrés au total.

35. Quand 50 Cent a lancé son propre site internet Thisis50.com en 2007, il leakait anonymement certains de ses morceaux pour découvrir les réactions de ses fans les plus dévoués dans les commentaires.

C’est ainsi qu’il a réalisé que les morceaux contre The Game étaient les plus populaires au sein de sa base fan.

36. Composé par Scott Storch, le beat de Candy Shop a d’abord été proposé à Fat Joe qui lorsqu’il l’a refusé n’a vu aucun inconvénient à ce qu’il soit passé à 50 pour qu’il pose à sa place.

Enfin bon, ça, c’était avant qu’il ne se fasse clasher dans Piggy Bank.

37. À la base son duo avec Justin Timberlake s’intitulait, non pas Ayo Technology, mais Ayo Pornography. C’est à la demande expresse du label Insterscope que cette modification a été apportée.

38. En 2008, la chaîne de restauration rapide Taco Bell a demandé par courrier à 50 Cent de changer temporairement de nom pour ne pas faire de l’ombre à la visibilité de leurs produits proposés au même moment au même prix.

Pas de chance pour l’enseigne, ce coup de pub’ s’est retourné contre elle quand le rappeur l'a ensuite poursuivie en justice.

39. Le morceau qu’il préfère de toute sa discographie est Hustler's Ambition, un morceau présent sur la bande originale du film Get Rich or Die Tryin' sorti en 2005.

40. Dans le contrat signé par les artistes du G-Unit, une clause stipulait qu’il leur était interdit de parler en mal de leur patron dans les médias.

41. Réputé tyrannique dans la gestion de son personnel, 50 Cent n’en a pas moins régulièrement sacrifié de gros hits pour les offrir à ses poulains comme avec How We Do et Hate It Or Love It pour The Game, Smile pour Lloyd Banks ou le remix de Best Friend pour Olivia.

42. En clash au milieu des années avec Oprah Winfrey qu'il accusait de reprocher aux rappeurs d’utiliser le mot « nigga » (et accessoirement de ne pas l'inviter à ses émissions de télé), il a nommé son chien Oprah et son chat Gayle, du nom de sa meilleure amie Gayle King.

La présentatrice lui avouera en 2012 lors d’une interview qu’elle a pris la chose comme un compliment quand bien même elle savait que ce n’en était pas un.

43. 50 Cent est l’auteur de plusieurs livres dont 50x50, sa biographie, Formula 50, un programme de fitness sur six semaines, ou encore La 50ème Loi, une réécriture du classique de Robert Greene.

44. En couple avec le rappeur en 2010, la comédienne et présentatrice Chelsea Handler avait révélé qu’il lui avait précédemment fait la cour de manière pour le moins très maladroite.

« Il m’envoyait des fleurs, des tonnes de fleurs, genre cinquante roses blanches. C’était à la fois à mourir de rire, mais aussi très embarrassant. Il m’appelait au bureau à la grande surprise de mon assistante (...) Au téléphone, il m’envoyait des textos bourrés de fautes d’orthographe, s’en était ridicule… »

Handler quand même fini par craquer, trouvant l’ami Fiddy somme toute des plus charmants, et ce d’autant plus qu’il « ne portait pas d’arme » quand il venait la voir.

45. Selon Chelsea Handler, leur relation a pris fin à cause de la chanteuse Ciara avec qui 50 avait été en couple en 2007 et qui voulait le récupérer.

46. En tant que producteur exécutif de la série Power, 50 a insisté pour qu'Omari Hardwick (Ghost) et Joseph Sikora (Tommy) passent une nuit dans son hood de Jamaica Queens afin qu'ils se servent de cette expérience pour rendre leurs personnages plus authentiques.

47. Lorsqu’en 2003, il a racheté l’ancien manoir de Mike Tyson (son boxeur préféré), il a fait construire en son sein une discothèque équipée d'une barre de strip-tease.

48. Véritable gouffre financier, cette résidence grande de 21 chambres et 24 salles de bains lui coûtait 67 000 dollars de frais d’entretien par mois, dont 5 000 destinés exclusivement au jardinage !

49. Quand il s’est déclaré en faillite en 2015, 50 Cent a ensuite trollé son monde en postant sur son compte Instagram des photos de lui entouré de billets verts. Il a ensuite été sommé de retourner devant le juge pour s'expliquer. Il s'est alors justifié en arguant qu’il s’agissait de faux billets.

50. Son sixième album sortira-t-il un jour ? Intitulé Street King Immortal, il a été annoncé pour la toute première fois en 2011 et se fait depuis toujours attendre…

A lire aussi :

Mais que sont devenus les membres du G-Unit ? [DOSSIER]

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1823 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

4 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Top Commentaires

Autentique O.G. une vraie source de motivation je respecte grave Fitty le type est venu de rien et il continue de faire parler de lui respect à lui !!!!!
De plus il a quelque classics en son nom !!! Hustler's Ambition est un KLASSIK à V.I.E !!!

Lartiste123 le 18/07/2019 à 18h46 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Désolé mais la 14 et la 18 ç pas du tout ça.

Iizas le 18/07/2019 à 20h18 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Tous les Commentaires

50 le rappeur au flow fluide.

Billy billy le 19/07/2019 à 15h26 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Y'a des fautes de partout des fois y'a même des mots en trop c'est qui le guignol qui a écrit cet article ? Ba alors aurélien on a pas appris à se relire ? Ça s'appelle le professionnalisme faudrait que t'apprenne ça mon grand ;)

Salgoss le 19/07/2019 à 14h59 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Désolé mais la 14 et la 18 ç pas du tout ça.

Iizas le 18/07/2019 à 20h18 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Autentique O.G. une vraie source de motivation je respecte grave Fitty le type est venu de rien et il continue de faire parler de lui respect à lui !!!!!
De plus il a quelque classics en son nom !!! Hustler's Ambition est un KLASSIK à V.I.E !!!

Lartiste123 le 18/07/2019 à 18h46 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1
X FERMER
Advertisement