13 809 Vues
  • Currently 4.67/5
4.7/5

40 anecdotes incroyables sur le flamboyant Puff Daddy

Posté le 08 Aout 2019 à 16h27, par Aurelien
40 anecdotes incroyables sur le flamboyant Puff Daddy

1. Si Puff Daddy s’appelle Puff Daddy c’est parce que très jeune, il se mettait dans tous ses états quand les choses n’allaient pas dans son sens ce qui a valu de se faire surnommer « Puff » par ses camarades (de « huff and puff », « râler et rager, s’époumoner »).

2. Ancien associé et ami de Frank Lucas (immortalisé par Denzel Washington dans American Gangster) et du basketteur/dealeur Pee Wee Kirkland, son père Melvin Combs est décédé lors d’un deal qui a mal tourné quand son fils n’avait que trois ans.

Sa mère lui a cependant longtemps fait croire qu'il était mort dans un accident de voiture. Il ne découvrit la vérité que des années plus tard en consultant les archives l’Université d’Harvard.

3. Enfant, le jeune Sean Combs allait passer ses étés dans une ferme amish, une communauté religieuse fermée qui refuse le confort moderne (pas d’électricité, pas de téléphone…). Là-bas, il s’adonnait tous les jours à des travaux manuels et nettoyait le fumier des chevaux chaque matin.

4. Il a commencé à travailler l’âge de 12 ans comme livreur de journaux.

L’expérience lui a été des plus bénéfiques puisque c’est là qu’il a compris que s’il en faisait un peu plus que ce qui lui était demandé (comme glisser ses journaux sous la porte plutôt que de les laisser sur le palier), il pouvait bâtir un véritable lien de confiance avec ses clients.

5. Lycéen, Puff Daddy a été engagé comme portier dans un hôtel de luxe.

« À l’époque, j’ai dû mettre mon ego de côté. Je devais porter portais un chapeau ridicule qui me faisait ressembler à un Romain ou un Troyen. Mais bon, l’argent des pourboires valait largement le coup. »

6. La seule et unique fois où il a essayé de vendre de la drogue, il a manqué de très peu de se faire choper.

À peine arrivé à un point de vente pour récupérer la marchandise, la police a débarqué sur les lieux. Et lorsque plusieurs heures après il est retourné sur les lieux, rebelote.

De son propre aveu, il s’agit là de « la carrière de dealeur la plus courte qui n'ait jamais été ».

7. C’est en 1990 qu’il a obtenu son tout premier crédit en tant que producteur en participant au morceau I’ll Do For You de Father MC.

What’s the 411? de Mary J. Blige sera ensuite le premier album dont il prendra en charge de A à Z la production.

8. Promoteur dans l’événementiel en parallèle de ses débuts en studio, Puff Daddy a organisé en 1991 un match de basketball de charité entre rappeurs locaux qui a viré au drame.

Dépassé par le nombre de spectateurs qui souhaitait assister à la rencontre, la sécurité avait fait fermer la porte d’entrée, avant que la foule ne pénètre par effraction. La bousculade qui s’en est suivie à l’intérieur a alors provoqué 9 morts et 29 blessés.

Un temps inquiété par la justice, le futur mogul s’en est sorti blanchi.

9. Stagiaire chez Uptown en parallèle de ses études à l’université, il a été nommé à 19 ans à peine directeur artistique en chef du label.

Malheureusement pour lui, à trop vouloir contredire le patron des lieux Andre Harrell, il finira par se faire virer en 1993.

C’est alors qu’il eut l’idée de monter son propre label, Bad Boy Records.

10. Puff Daddy a découvert Notorious B.I.G. en lisant la rubrique Unsigned Hype du magazine The Source, une rubrique qui mettait avant les rappeurs indé et qui a permis de révéler bon nombre de talents (Eminem, Mobb Deep, Pitbull, les Flatbush Zombies…).

11. Son plus grand hit à ce jour (et accessoirement le premier titre de rap de l’histoire de la musique classé numéro 1 des charts US dès sa sortie), I’ll Be Missing You, a été gohstwritté de A à Z par le rappeur Sauce Money. L’écriture du morceau avait été proposée initialement à Jay Z.

12. Les célèbres « shiny suits » que portent Puff Daddy et Mase dans les clips de Mo’Money Mo’Problems et Feel So Good ont beau faire partie des tenues les plus iconiques de la décennie 90, ils n’en ont pas moins manqué de finir à la poubelle.

Au départ pas des plus enthousiastes par le rendu, le rappeur s’est ensuite laissé convaincre par la styliste June Ambrose (future Supreme) d’en essayer un.

13. Dans les premières années de son label Bad Boy, Puffy n’hésitait pas à suspendre les bonus de Thanksgiving jusqu’à Noël afin de garder ses effectifs motivés jusqu’à la fin de l’année.

14. Les 21 premiers albums sortis sur Bad Boy ont tous été certifiés or ou platine !

15. Désireux d'en jeter plein la vue dans ses clips (Been Around the World et ses faux-airs de films d’action, Victory et son budget record…), Puff Daddy s’est de son propre aveu inspiré de la démesure des rockeurs de Guns N’Roses – qui eux-mêmes s’étaient fixés comme objectif de faire des clips aussi fous que ceux de Michael Jackson.

« J’adorais ce groupe, November Rain fait d’ailleurs partie de mes cinq clips préférés. Du coup, je m’étais renseigné sur l’argent qu’il dépensait et je m’étais dit qu’il fallait que je dépense autant qu’eux. »

16. Peut-être plus encore que de sampler des hits FM des années 80, ce qui explique un tel succès c’est le marketing d’un genre nouveau mis en place par Puff Daddy, avec en premier lieu l’avènement des fameuses Bad Boy street teams, soient ces équipes marketing composées de fans qui distribuent des échantillons promo dans les lieux stratégiques (clubs, coins de rues, salons de coiffure, caisses des dealeurs…).

17. Clubber invétéré, Puff Daddy a longtemps vécu la nuit… pour des raisons professionnelles.

D’une part, cela lui permettait de voir en direct comme la foule réagissait à ses sons, et de l’autre de déceler les prochaines tendances à venir.

18. Bien que doté d’un flair sans pareil, Puff Daddy est passé à côté de signer Cam’ron et DMX.

Dans le premier cas la connexion ne s'est pas faite à cause du décès de Notorious BIG qui poussait à ce qu’il rejoigne Bad Boy, dans le second parce que Puff jugeait la voix du Dark Monsieur X « impossible à marqueter ».

19. Après avoir été pris à partie publiquement par Suge Knight sur la scène de la cérémonie des Source Awards de 1995, Puff Daddy serait allé confronter directement le taulier de Death Row.

Selon lui, Suge lui aurait alors expliqué penaud que lorsqu’il avait évoqué « ces producteurs qui dansent dans toutes les vidéos de leurs artistes », il visait en réalité Jermaine Dupri.

20. Plus tard, Puffy promit 10 000 dollars au gang des Southside Crips si l’un de ses membres réussissait à lui ramener une des célèbres chaînes portées par les artistes et employés du label.

21. En 1999, il a éclaté une bouteille de champagne sur la tête de l’exécutif Steve Stoute au motif que ce dernier avait refusé de couper au montage la scène du clip de son duo Hate Me Now avec Nas où ce dernier apparaît grimé en Jésus Christ avant de se faire crucifier.

Ce coup de sang lui a cependant coûté de sérieux dommages et intérêts et lui a valu d'être condamné à passer une journée en stage pour apprendre à gérer sa colère.

22. Un soir de décembre 1999, il s’est retrouvé impliqué dans une fusillade qui a failli l’envoyer en prison pour 15 longues années.

En club avec J-Lo et son protégé Shyne, une altercation éclate entre lui et un client à qui il a accidentellement renversé son verre dessus. Shyne sort alors son gun et tire. Trois personnes sont grièvement blessées.

Paniqué, Combs fuit les lieux accompagné de Lopez avant d’être arrêté par la police qui au moment de la fouille découvre une arme dans le coffre de sa voiture.
Puff tentera de faire porter le chapeau à son garde du corps en lui offrant de l’argent.

Au final il sera inculpé pour port d’arme illégal et tentative de corruption. Heureusement pour lui, ses avocats grassement payés l'ont sorti de ce guêpier.

23. Cette incartade le poussera à se rebaptiser P.Diddy histoire de signifier au monde qu’il souhaite prendre un nouveau départ.

Il raccourcira ensuite en blaze en Diddy en 2005... sauf au Royaume Unie et en Nouvelle Zélande où le DJ Richard ‘Diddy’ Dearlove l’a longtemps empêché par voie légale d’utiliser ce nom.

24. Tandis qu’il était en couple avec Jennifer Lopez à la fin du siècle dernier, la chanteuse était tellement persuadée qu’il la trompait qu’il lui arrivait de débarquer à l’improviste dans les chambres d’hôtel où il passait la nuit pour venir écouter aux portes et tenter de le surprendre la main dans le sac.

Peu après leur séparation, Lopez réglera ses comptes avec le morceau Ain't It Funny (Remix) où elle enchaîne les piques en douce.

25. En 2006, sa femme Kim Porter a eu la surprise de découvrir pendant sa grossesse que l’une des maîtresses de son mari était également enceinte. Porter le quittera alors dans la foulée.

26. Cindy Rueda, son ancienne cuisinière personnelle l’a poursuivi en 2017 pour harcèlement sexuel. Selon elle, Diddy se pavanait nu et lui demandait de lui servir ses repas lorsqu'il faisait l’amour.

27. En 2009, il a tweeté sans que personne lui ait rien demandé être au beau milieu d’une séance de 36 heures de sexe tantrique.

28. Il a été marié avec Halle Berry. En 2001, les deux stars ont joué dans le film À l'ombre de la haine (Monster's Ball) dans lequel Puff interprète le rôle d’un condamné à mort et Berry celui de sa veuve.

29. Dans les années 90, sa biographie officielle le rajeunissait de deux ans.

30. De 1998 à 2009 Puff Daddy a organisé tous les 4 Juillet, jour de la fête national américaine, des « white parties » dans les lieux les plus huppés des États-Unis (les Hampton, Beverly Hills…).

31. Selon Puff Daddy la meilleure des chansons pour lancer une soirée reste The Show de Dougie Fresh & Slick Rick.

32. Le présentateur télé Jimmy Fallon a confié avoir un jour reçu une invitation à une soirée d’un genre spéciale de la part de Diddy : il s’agissait d’un message vidéo de sa part qui dévoilait l’adresse des festivités avant de s’autodétruire !

Explication de l’intéressé quant à tant de minutie et d’attention : « Ce que j’aime dans les soirées, c’est offrir. Personne ne se souvient de ceux qui prennent. Ceux dont on se souvient, ce sont ceux qui donnent. »

33. Son accessoire de mode préféré ? Les chaussettes.

34. Deux de ses fils sont passés à l’émission My Super Sweet 16 diffusée sur MTV. Justin tout d’abord qui a reçu une Maybach flambante neuve assortie d’un chauffeur comme cadeau d’anniversaire, puis Quincy qui s’est vu offrir une Range Rover et une Lincoln Continental.

35. En 1998, tandis que la mode est aux Cadillac, Lexus et autres Mercedes, il a été le tout premier rappeur à devenir propriétaire d’une Bentley.

36. Sa vodka Ciroc n’est en réalité pas vraiment une vodka : elle est distillée à partir de grains de raisin et non à partir de pomme de terre ou de maïs comme le veut la recette traditionnelle.

37. Bien que Puffy ait joué au football américain au lycée, il n’en a pas moins été remplacé par Jamie Foxx sur le tournage du film Any Given Sunday d’Oliver Stone à cause de son manque de niveau ballon en main.

38. La première fois qu’il a rencontré Selena Gomez, il l’a prise pour une serveuse et lui a tendu son ticket de parking pour récupérer sa voiture.

39. En 2004 dans le cadre de l’élection présidentielle qui opposait le président républicain sortant Georges W. Bush au démocrate John Kerry, il a lancé t-shirts à l’appui la campagne de sensibilisation « Vote or Die » pour pousser le public rap à se rendre aux urnes.

En 2015, il a toutefois changé son fusil d’épaule en admettant que pour lui que voter tient désormais de « l’escroquerie ».

« Je ne dis pas qu’il ne faut pas aller voter, mais je dis qu’il faut être réaliste et avoir conscience de ce qui se trame en haut lieu. »

40. Parmi ses tatouages les plus iconiques, on retrouve le nom de son label inscrit sur son cou son biceps gauche, un extrait de la Bible qu’il partage en commun avec Notorious BIG (« L'Éternel est ma lumière et mon salut: De qui aurais-je crainte ? »), le logo du New York Magazine sur chacun de ses avant-bras, ou encore un immense portrait de la Vierge Marie et de Jésus sur son dos.

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1686 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news

Pseudo
Mail

Reçois le top de l'actu

Reçois dans ta boite mail le top des actu du rap, foot et cinéma.

Le meilleur de l'actu

6ix9ine aurait signé un contrat de 10 millions de dollars !
Pour Halloween, le costume de balance 6ix9ine cartonne
Birdman ferme ses comptes en banque pour éviter d'être saisi !
Toutes les actualités
Me connecter avec mon pseudo / email
Me connecter avec les réseaux sociaux Log avec Facebook
Pas encore inscrit sur Booskap ? M'inscrire
Mon avis sur cette nouvelle version de Booskap.
X FERMER
Advertisement