Actualités Musique

Issam introspectif dans « Caviar » [VIDEOCLIP]

Issam introspectif dans « Caviar » [VIDEOCLIP]

Le rappeur du collectif Naar livre un morceau qui ne laisse pas indifférent

Les images du nouveau clip d’Issam font écho au texte poignant du rappeur marocain. Puissant, mélancolique, Caviar ne laisse pas indifférent et porte déjà la griffe d’un artiste alliant créativité et expression de ses propres sentiments, et des malaises d’une société en pleine transition.

À LIRE AUSSI 
Les Marocains Shobee & Madd avec Laylow pour «Money Call» [VIDEOCLIP]

Un artiste à l’univers unique

Unique, l’univers d’Issam l’est incontestablement. Son nouveau titre Caviar synthétise en l’espace de quelques minutes le sentiment d’absence et de solitude, un thème repris du répertoire du légendaire chanteur Cheb Hasni, dont on retrouve d’ailleurs un sample sur le morceau. A la production, le lyonnais King Doudou, passé des musiques électroniques au rap en se constituant un panel éclectique de placements, de PNL à Hyacinthe en passant par Jorrdee et Freeze Corleone. Le résultat est surprenant, difficile à appréhender mais captivant en même temps. Le point de vue temporel du son, qui projette le jeune rappeur en Europe, contribue à cette impression de pause dans le cours des choses qui donne une partie de sa force à Caviar. Le clip, accumulation d’images fortes sur le thème du vide et de la dégradation, donne sa substance et sa couleur à une mélodie déjà très visuelle.

Naar, un projet à suivre !

Naar, c’est un collectif fondé par Ilyes Griyeb et Mohamed Sqalli, destiné à donner une impulsion supplémentaire à une scène marocaine qui a fini par recueillir au fil des années une certaine résonnance à l’international. Plus tôt en 2018, Naar avait fait collaborer Shobee (Shayfeen) et Madd avec Laylow, rappeur français connu pour son ouverture d’esprit et sa volonté de briser les frontières, sur une instrumentale du parisien Eazy Dew, habitué aux sonorités expérimentales d’artistes comme Josman, Lomepal et Caballero & JeanJass. Fin avril, Shobee, Toto et Madd s’étaient d’ailleurs produits à la Bellevilloise, une première sur le territoire de l’hexagone qui présageait de grands succès à venir. Issam devait quant à lui se rendre à Paris pour une soirée organisée conjointement avec l’Institut du Monde Arabe, mais s’est vu refuser sa demande de visa par le Consulat de France à Casablanca, un évènement qui fait tristement écho aux thèmes abordés dans Caviar.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT