Donald Trump va interdire TikTok aux Etats-Unis

Les influenceurs en PLS ?

par Ben

Le président Américain n’en démord pas : il met tous les moyens en oeuvre pour stopper l'influence de TikTok aux Etats-Unis. 

A lire aussi :

TikTok pourrait être interdit aux Etats-Unis !

TikTok, c’est bientôt fini ?

Suspectée par la Maison Blanche d’être exploitée par le renseignement chinois, l’application TikTok pourrait donc disparaître des boutiques d’applications outre-Atlantique, et ce dès ces prochaines heures. C’est en substance ce qu’a expliqué Donald Trump depuis son avion présidentiel Air Force One, n’hésitant pas à tirer à boulets rouges sur un service détenu par le groupe chinois ByteDance et pourtant utilisé par plus d’un milliard de curieux à travers le monde : «Concernant TikTok, nous l’interdisons aux Etats-Unis». La décision en question court dès aujourd’hui, samedi 1er août. Selon le Wall Street Journal, plutôt que d’imposer une interdiction nette de l’application sur son territoire, le président Américain aurait dans un premier temps réfléchi à un scénario moins drastique, se résumant dans les grandes lignes à signer un ordre officiel pour forcer ByteDance de se séparer de TikTok. 

 

Une collecte des données qui interroge 

Il n’en sera finalement rien, et comme l’impose sa marque de fabrique, Trump préfère aller au clash, interdisant purement et simplement l’application. A voir les répercussions qu’amènera cette décision drastique, quelques heures après que TikTok ait revendiqué une totale transparence dans la collecte des données. C’est ce qu’affirmait plus tôt dans la semaine Kevin Mayer, le PDG de la plate-forme : «Nous ne sommes pas politiques, nous n’acceptons pas de publicité politique et nous n’avons pas d’agenda. Notre seul objectif est de rester une plate-forme animée et dynamique appréciée de tous . […] Toute l’industrie est examinée de près, et avec raison. En raison des origines chinoises de l’entreprise, nous sommes examinés d’encore plus près. Nous l’acceptons et relevons le défi». Un positionnement pas suffisant, et une déconvenue de plus pour TikTok, déjà banni en Inde depuis le 30 juin. 

Donne ton avis

Auteur

Ben : (3835 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail