Vers une Ligue 1 à 22 clubs ?

Le verdict du Conseil d'Etat, très attendu, risque de faire jaser...

par Leo

Le 30 avril dernier, la LFP annonçait officiellement la fin anticipée des championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 cette saison. Le Paris Saint-Germain était sacré champion de France, devant l'Olympique de Marseille, qualifié pour la prochaine ligue des Champions et Rennes, qui devra passer par les tours préliminaires. Toulouse et Amiens étaient eux relégués en division inférieure. Peu de temps après l'annonce de cette décision, de nombreux acteurs majeurs du football français s'activaient en coulisses pour contester ce choix. Trois clubs (Lyon, Amiens et Toulouse) avaient ainsi saisi le Conseil d'Etat, qui a rendu sa décision mardi. Et elle ne fera pas que des heureux...

A lire aussi :

Non conservé par Paris, Thiago Silva déjà vers un nouveau club ?

Les relégations d'Amiens et Toulouse suspendues

Amiens et Toulouse auront donc été entendus. Les deux clubs, respectivement 19èmes et 20èmes de Ligue 1, avaient été relégués sportivement par la LFP à l'annonce de la fin de la saison en avril dernier. Depuis, le Conseil d'Etat, saisi de l'affaire, devait trancher. Et l'instance a décidé d'invalider la décision de la ligue dirigée par Nathalie Boy de la Tour. Le juge des référés a expliqué sa décision de la sorte : « Le conseil d'administration de la Ligue ne pouvait pas légalement se fonder, pour décider de reléguer les deux derniers du classement de la ligue 1, sur le fait que l'actuelle convention conclue avec la FFF prévoit une limite de vingt clubs, alors que cette convention prend fin le 30 juin prochain et qu'une nouvelle convention devra être signée ». 

Le classement final validé

Le Conseil d'Etat a par la même occasion ordonné à la LFP de « réexaminer la question du format de la Ligue 1 », ouvrant ainsi la porte à un championnat de France à 22 clubs. Amiens et Toulouse se sont empressés de communiquer sur leur maintien dans l'élite sur les réseaux sociaux. Du côté de Lyon, l'histoire est différente. Alors que le président du club rhodanien, Jean-Michel Aulas, avait fait de la reprise du championnat son fer de lance ces dernières semaines, l'institution a validé le classement final du championnat de France, qui voit l'OL échouer à la 7ème place, derrière les places européennes.

Donne ton avis

Auteur

Leo : (526 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail