Racisme : le coup de gueule de Lukaku

Encore victime de racisme, Lukaku a décidé de prendre la parole.

par Leoct

Mercredi dernier, l'Inter Milan affrontait le Slavia Prague à l'extérieur dans le cadre de la cinquième journée de Ligue des Champions. Avec sa victoire 3-1, grâce à un doublé de Lautaro Martinez et un but de son compère d'attaque Romelu Lukaku, le club milanais garde des chances de qualifications et jouera sa place en huitièmes de finale face à Barcelone lors de la dernière journée. Mais cette rencontre aura aussi été émaillée par de nombreux incidents. Parmi eux, le Belge Lukaku a encore été victime de propos racistes lors du match. L'attaquant est monté au créneau après la rencontre, appelant l'UEFA à prendre ses responsabilités. 

A lire aussi :

Droits TV : Canal +, Bein et TF1 récupèrent la C1 !

« Les choses qui se passent dans le stade, ce n'est pas correct »

Alors qu'il a déjà été ciblé par des cris racistes en Italie, Lukaku l'a à nouveau été, à Prague cette fois-ci. Après la rencontre, l'international belge s'est confié à l'agence de presse Belga, dans des propos repris par La Dernière Heure dans un article. Le joueur de l'Inter Milan a déclaré :  « L'UEFA doit prendre des mesures contre cela [...] Parce que les choses qui se passent dans le stade, ce n'est pas correct. Aujourd'hui ça m'est arrivé deux fois et ce n'est pas correct. Nous sommes en 2019 et il y a beaucoup de nationalités différentes qui jouent dans une équipe. Ces mauvaises personnes ne sont pas un bon exemple pour les enfants. L'UEFA doit faire quelque chose à ce sujet ».

Le racisme, fléau récurrent en Italie

Si Romelu Lukaku monte au créneau, c'est aussi parce que ce n'est pas la première fois qu'il est victime de cris racistes depuis son arrivée à l'Inter Milan l'été dernier. Il avait été la cible de cris de singes de la part des supporters de Cagliari en début de saison. Le joueur du Napoli, Kalidou Koulibaly a subi la même chose en marge d'un match opposant Naples à l'AS Rome. Plus récemment encore, l'attaquant de Brescia Mario Balotelli, qui avait déjà été lâché par ses propres ultras après avoir été victime de cris racistes, a vu cette fois-ci le président de son club tenir des propos racistes à son égard ! Les hautes instances du football seraient bien inspirées de se saisir de l'affaire et d'y appliquer des sanctions exemplaires.

 

Donne ton avis

Auteur (@booska_p )

Leoct : Le site numéro 1 du rap francais. Toute l'actualité du rap francais et américain, le sport et le cinéma en vidéos. (46616 articles publiés) Leoct est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @booska_p.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail