PSG : l'échec de la baisse des salaires expliqué

Une déclaration du président du club de la capitale, Nasser Al-Khelaïfi, aurait tout changé...

par Leo

Depuis l'annonce de la suspension puis de l'arrêt définitif de la saison en Ligue 1, de nombreux événements se sont déroulés au sein du monde du football français. Jean-Michel Aulas a fait de la reprise du championnat son objectif principal depuis plusieurs semaines, soutenu par d'autres grands noms du ballon rond, l'Olympique de Marseille a connu de nombreux chamboulements en interne et a même failli perdre son entraîneur, André Villas-Boas. Rival honni du club phocéen, le PSG partage cependant un point commun (pas forcément enviable) avec ce dernier : les joueurs des deux clubs ont refusé de baisser leur salaire pendant la période d'inactivité. Aujourd'hui, on en apprend un peu plus sur le couac des négociations à Paris

A lire aussi :

La légende brésilienne Ronaldo dévoile son top 5, et zappe Cristiano !

Un accord était sur le point d'être trouvé...

C'est le journal Le Parisien, toujours bien informé quand il s'agit du club de la capitale, qui donne ces nouvelles informations. Comme l'explique le média français, les joueurs et la direction du club avaient entamé des discussions concernant une baisse des salaires à hauteur de 30%. Le souhait des joueurs du champion de France en titre était de reverser cet argent aux salariés du club et aux hôpitaux de Paris. Comme le révèle le quotidien régional, l'accord peine finalement à se concrétiser, et le board parisien essaie de se servir d'Edinson Cavani, profondément attaché au club, pour faire pencher la balance. Sans succès...

...Mais une déclaration d'Al-Khelaïfi n'a pas plu

Après avoir échoué avec Cavani, le PSG décide de passer par le syndicat des joueurs, sans aucun résultat non plus. Nasser Al-Khelaïfi décide alors d'interpeller publiquement ses joueurs et déclare dans une interview accordée à RMC : « J'attends d'eux un effort pour leur club. Ils connaissent leur responsabilité ». Une déclaration qui ne serait pas passée et aurait annoncé l'arrêt définitif des pourparlers. Alors que les Parisiens doivent reprendre l'entraînement le 22 juin prochain, le président du leader de Ligue 1 pourra se réconforter avec la signature définitive du goleador argentin Mauro Icardi, pour moins de 60 millions d'euros.

A lire aussi :

Deux joueurs de Ligue 1 ont pris part à un tournoi de foot sauvage !

Donne ton avis

Auteur

Leo : (708 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail