PSG - Dortmund : un huis clos coûterait un pactole à Paris !

Une somme astronomique pourrait filer entre les doigts du PSG...

par Jeune Dauphin

En plus du soutien du douzième homme, le PSG pourrait perdre une petite fortune en cas de huis clos lors du prochain match de Ligue des Champions.

A lire aussi :

Vexé par sa valeur, Ronaldo bloque Transfermarkt sur Instagram

Une somme à 7 chiffres en suspens 

La menace du coronavirus se fait de plus en plus pesante en France, un des principaux foyers de l'épidémie en Europe, tant et si bien que des mesures drastiques ont été prises par le gouvernement en place. Désormais, tous les rassemblements de plus de 5 000 personnes en espace confiné sont suspendus jusqu'à nouvel ordre. Ainsi, les tournées de Ninho ou encore Gims ont été mises à mal, tout comme le semi-marathon de Paris du week-end dernier, annulé au dernier moment.

Les fans de foot ont pour l'instant été épargnés... jusqu'à aujoud'hui. En effet, les menaces d'annulations et de huis clos se font de plus en plus pressantes et concernent notamment un match crucial du mois de mars : la rencontre entre le PSG et le Borussia Dortmund prévue au Parc des Princes le 11 mars prochain dans le cadre des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Les rumeurs d'un huis clos bientôt prononcé par les autorités ne cessent de circuler et le quotidien sportif L'Equipe s'est penché sur les éventuelles conséquences financières. Ainsi, si un huis clos était effectivement déclaré pour ce match, le PSG s'assiérait sur 5 millions d'euros de recettes « jour de match » qui comprennent la billetterie, l’hospitalité et les ventes diverses réalisées à cette occasion. En Espagne, une telle mesure a d'ores et déjà été prise pour la partie entre Valence et Atalanta.

Mbappé aux JO : le PSG dit non 

C'est le quotidien sportif L'Equipe qui lâche cette petite bombe : selon le média français, le Paris Saint-Germain aurait adressé une lettre à la Fédération Française de Football (FFF) afin d'indiquer que la direction du club ne souhaitait pas mettre à disposition ses joueurs en dehors des dates prévues par la FIFA pour les sélections internationales. Les Jeux Olympiques ne correspondant pas aux dates indiquées par la fédération internationale, Neymar pourrait aussi subir le même sort. Une décision qui fera à coup sûr jaser, alors que le président de la FFF, Noël Le Graët, avait indiqué en février dernier qu'il souhaitait voir le champion du Monde 2018 à Tokyo l'été prochain. 

Donne ton avis

Auteur

Jeune Dauphin : (1872 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail