Mario Balotelli lâché par ses propres ultras !

Encore une polémique dont se serait bien passé le monde du football...

par Leoct

Victime de cris de singes à son égard le week-end dernier alors que son équipe de Brescia se déplaçait à Vérone, Balotelli avait jeté le ballon dans les tribunes et quitté la pelouse, avant que ses coéquipiers n'arrivent à lui faire changer d'avis. Alors que le chef des ultras de l'Hellas Vérone, Lucas Castellini, a été interdit de stade jusqu'en 2030, Super Mario a reçu des messages de soutien du monde entier. Mais il n'a pas pu compter sur celui de ses propres supporters. En effet, les ultras de Brescia ont préféré signer un honteux communiqué, qui critique l'attaquant italien... 

A lire aussi :

Victime de cris de singes, Balotelli s'élève contre le racisme [VIDEO]

« Il aurait dû le dire et laisser sa place à quelqu'un de moins... irritable »

Dans ce communiqué, signé par les ultras de Brescia, on peut lire : « Si Balotelli n'était pas prêt psychologiquement à faire face aux fans de Vérone, surtout lors d'un match où notre entraîneur jouait sa peau, alors il aurait dû le dire et laisser sa place à quelqu'un de moins...irritable ». Les ultras ne se sont pas arrêtés à ça et ont ensuite publié un véritable article à charge contre le buteur de Brescia, en le fustigeant, critiquant son « arrogance, et son attitude peu recommandable ». Les « supporters » du club italien ont ensuite pris la défense des ultras de l'Héllas Vérone, regrettant la sanction prise contre Lucas Castellini. 

A lire aussi :

En Italie, des blackfaces pour lutter contre le racisme font polémique

 

Lukaku et Koulibaly également visés

Si Super Mario a été touché par des cris à caractère raciste ce week-end, ce n'est malheureusement pas le seul à avoir vécu pareille horreur depuis le début de la situation. Kalidou Koulibaly a lui aussi été victime de chants racistes en marge d'un match opposant Naples à l'AS Rome. L'attaquant Belge de l'Inter Milan, Romelu Lukaku a lui vécu une situation quasi identique de celle de Mario Balotelli. Visé par des propos racistes lors d'un match à Cagliari, le buteur avait vu ses propres Ultras lui expliquer dans un communiqué surréaliste que ces cris n'étaient pas racistes mais qu'ils étaient plutôt l'expression d'une « marque de respect », preuve que l'être humain peut se surpasser dans la bêtise...

Donne ton avis

Auteur (@booska_p )

Leoct : Le site numéro 1 du rap francais. Toute l'actualité du rap francais et américain, le sport et le cinéma en vidéos. (46237 articles publiés) Leoct est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @booska_p.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail