Le Corriere dello Sport se défend après sa Une polémique

Une défense pas franchement dans les clous...

par Leo

C'est le scandale qui secoue l'Italie depuis jeudi matin. Le Corriere dello Sport, un des plus gros quotidiens du pays, est impliqué dans un scandale lié à la Une de son journal. La veille, le média sportif avait en effet publié son édition du jour, où l'on voyait Chris Smalling et Romelu Lukaku en première page, avec le titre « Black Friday » les accompagnant. Le titre choisi a très vite fait scandale, entraînant de vives réactions. Et face aux critiques, le média italien a décidé de répondre, mais pas de s'excuser. Une réaction qui, là aussi, devrait faire couler beaucoup d'encre...

A lire aussi :

Racisme : La Une qui choque toute l'Italie !

« Qui est raciste ? »

Dans son édition parue ce matin, le journal revient sur la polémique. Dans un article dédié, le rédacteur Ivan Zazzaroni titre « Qui est raciste ? », avant de dénoncer « un lynchage contre un journal qui a défendu la liberté et l'égalité pendant plus d'un siècle ». Dans son article, le journaliste poursuit et règle ses comptes : « Black Friday, pour ceux qui veulent et peuvent le comprendre, ce n'était qu'un moyen de louer la différence, la magnifique richesse de la différence [...] Le Black Friday est l'innocent titre d'un journal, le nôtre, qui, depuis près d'un siècle, défend avec passion et obstination les valeurs du sport. Et pourtant, il a été transformé en poison par ceux qui ont du poison en eux ». 

Le racisme en Italie, fléau tenace

Si les propos polémiques du Corriere dello Sport ont fait polémique en Italie et dans le monde du sport en général, le racisme dans le football du côté de la botte reste assez récurrent. Romelu Lukaku n'en est pas à son premier propos raciste subi, lui qui est arrivé à l'Inter Milan durant l'été. Le joueur avait subi des cris de singe face à Cagliari, et aussi contre le Slavia Prague, avant de lâcher un coup de gueule, et d'appeler les instances du football à des sanctions. Mario Balotelli, revenu dans son pays natal l'été dernier, a lui été victime des propos de son propre président. Ce dernier a par la suite tenté de se rattraper, sans succès

A lire aussi :

Zlatan Ibrahimovic s'en prend méchamment à Cristiano Ronaldo

Donne ton avis

Auteur

Leo : (708 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail