Javier Pastore tacle sèchement la Ligue 1

En sept années passées au PSG, Pastore a eu le temps de se faire son avis sur le niveau de la Ligue 1 et il est critique.

par Leo

Arrivé au Paris Saint-Germain en provenance de Palerme et contre 42 millions d'euros à l'été 2011, Javier Pastore a laissé un souvenir impérissable aux supporters du club de la capitale. Joueur élégant balle au pied, « El Flaco » est très rapidement devenu le chouchou du Parc des Princes, grâce à une première saison plus que réussie. Le milieu offensif n'a malheureusement jamais su confirmer sur la durée, la faute à des blessures qui l'ont plombé toute sa carrière. Aujourd'hui à la Roma, le joueur de 30 ans est revenu sur ses années parisiennes, et n'a pas manqué d'égratigner le niveau du championnat de France. 

A lire aussi :

Maxime Lopez en équipe d'Algérie ? Le joueur répond !

« Tu peux passer un mois entier à jouer des équipes qui t'affaiblissent »

Transféré dans la capitale italienne en 2018, Javier Pastore n'en a pas pour autant oublié les années passées au sein du champion de France en titre. C'est dans une interview accordée à Tyc Sports que le joueur aux 29 sélections avec l'Albiceleste se livre. Interrogé sur le niveau de la Ligue 1, il déclare : « Ces dernières années, en Ligue 1, le PSG est très largement supérieur aux autres équipes avec de très fortes individualités. Les matchs sont pliés en première période et vous ne continuez pas sur le même rythme pendant 90 minutes. C'est pourtant ce que réclame un match de ligue des Champions, vous ne pouvez pas dormir une seule seconde. En France, tu peux passer un mois entier à jouer des équipes qui t'affaiblissent ». 

Pastore revient sur son statut au sein du PSG

Dans le reste de son entretien donné au média argentin, Javier Pastore revient sur l'évolution de son statut au sein du club de la capitale. Première recrue d'envergure de l'ère QSI et tête d'affiche du projet qatari, le joueur a peu à peu perdu de sa superbe avec l'arrivée d'autres stars internationales. Il décrypte cette évolution : « Quand je suis arrivé à Paris, je sortais d'une excellente saison à Palerme. Je me sentais comme un leader sur le terrain. Quand des joueurs comme Ibra sont arrivés, il a pris la responsabilité de l'équipe. C'était lui la star. Je n'ai pas arrêté de gagner, mais je l'ai laissé prendre la place de la star. J'ai toujours eu cette mentalité de vouloir gagner, mais je n'ai jamais pensé à être le meilleur du monde ».

A lire aussi :

Liga : les joueurs bientôt bloqués dans les centres d'entraînement ?

Donne ton avis

Auteur

Leo : (526 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail