Coronavirus : la ligue des Champions menacée ?

La situation sanitaire à Lisbonne pourrait avoir des conséquences dramatiques pour la suite de la compétition.

par Leo

À l'arrêt depuis mars dernier et la suspension des autres championnats européens, la ligue des Champions fera son grand retour en août prochain. C'est l'UEFA qui a annoncé le 17 juin dernier que la compétition reprendrait sous la forme d'un Final 8 disputé à Lisbonne du 12 au 23 août prochain. Les 8èmes de finales retours qui n'ont pas été disputés se joueront en amont. Alors que les clubs se préparent petit à petit à un retour de la coupe aux grandes oreilles via la reprise des championnats nationaux, une nouvelle menace plane sur la tenue de la compétition. Mais cela ne semble pas inquiéter l'instance européenne...

A lire aussi :

25 joueurs du même club testés positifs au coronavirus en Europe

La situation se tend à Lisbonne

Relativement épargné par la crise liée au coronavirus par rapport à certains autres pays du Vieux Continent, le Portugal ne prend pas de risques. Face à la très importante concentration de cas de coronavirus dans certaines zones, le gouvernement a annoncé le reconfinement de 19 quartiers situés en périphérie de Lisbonne, au nord de la capitale. Cette annonce prendra vigueur au 1er juillet et devrait durer deux semaines au minimum. Les personnes concernées n'auront le droit de quitter leur domicile que pour aller travailler, faire des courses ou bien s'acheter des médicaments. En cas de non-respect de ces consignes, les fautifs s'exposent à de très lourdes amendes. 

Pas de plan B pour l'instant

Dans un article publié sur son site, le journal L'Equipe révèle avoir contacté l'UEFA pour interroger l'instance au sujet des évènements récents de Lisbonne et de leur incidence sur la tenue du Final 8. L'instance dirigée par Aleksander Ceferin déclare : « L'UEFA est en contacts permanents avec la Fédération portugaise de football et les autorités locales. Nous espérons que tout ira bien et qu'il sera possible d'organiser le tournoi au Portugal. Pour le moment, il n'y a aucune raison de prévoir un plan B. Nous suivons la situation au quotidien et nous nous adapterons si nous devons le faire ». Reste donc à espérer pour que la situation n'empire pas... 

A lire aussi :

Rachat de l'OM : Boudjellal tacle Eyraud

Donne ton avis

Auteur

Leo : (488 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail

Top actus