Coronavirus : l'OM en grande difficulté financière

Le président en personne en parle !

par Jeune Dauphin

L'Olympique de Marseille est dans le dur : le président du club a pris la parole dans la presse pour en parler publiquement... et en a profité pour faire un appel du pied à ses joueurs.

A lire aussi :

Foot et cinéma, notre sélection !

Un contexte difficile

Avant même que la pandémie ne se déclare, l'Olympique de Marseille faisait déjà face à des difficultés financières. Le club a été épinglé par l'UEFA dans le cadre du fair-play financier alors que, plus que jamais, les hommes menés par André Villas-Boas sont en lice pour une place en Ligue des Champions la saison prochaine. Avec la suspension de la saison, plus aucune recette ne rentre alors que les coûts fixes sont très élevés et compliqués à assumer. Pour faire face à la crise le plus sereinement possible, les dirigeants ont demandé aux joueurs de revoir à la baisse leurs émoluments, comme cela a été fait dans d'autres grands clubs d'Europe comme au Barça. Problème, Jacques-Henri Eyraud aurait demandé à ce que cette baisse de salaire soit permanente, ce qui a engrangé de nombreuses réactions au sein du club...

JHE met la pression sur les joueurs

Dans une entrevue accordée au journal L'Equipe, le président l'Olympique de Marseille s'est étalé en profondeur sur les difficultés actuellement traversées par l'institution. Tout d'abord, il a adressé un mot complaisant à ses joueurs, tout en espérant qu'ils fassent le choix de revoir leurs salaires à la baisse : « Je ne vais pas négocier avec les joueurs par médias interposés. Les joueurs ne sont pas ce que l’on décrit trop facilement : des individus futiles qui collectionnent les montres de luxe, les bagnoles de course ou les petites amies. (...) Ils sont soumis à une très forte pression, au risque permanent de blessure qui pourrait d’ailleurs mettre fin à leur carrière. »

Dans la suite de l'entretien, il leur met la pression en expliquant en chiffres la situation actuelle de l'OM : « L’une de nos priorités aujourd’hui c’est de mettre en place un vrai plan d’urgence pour traverser la crise » alors que 78 % des collaborateurs du club sont en chômage partiel et que plusieurs membres du comité exécutif ont accepté une baisse de 20 % de leurs émoluments. Toutefois, il anticipe une perte de dizaine de millions d'euros : « On ne perçoit pas de chiffres d’affaires alors qu’on doit régler des charges fixes tous les mois. Et on est en face de diffuseurs qui nous pénalisent particulièrement puisqu’un club comme l’OM n’a perçu, aujourd’hui, que 41 % de ses droits télé alors qu’il a joué 73 % de ses matches. »

Donne ton avis

Auteur

Jeune Dauphin : (1872 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail