Benzema n'a plus rien à perdre !

Un joueur qui divise autant qu'il est apprécié.

par Leo

Avec plus de 33 millions d'abonnés sur son compte Instagram, Karim Benzema est l'une des personnes les plus suivies du réseau social. Quand l'attaquant du Real Madrid entame des sessions Live accompagné d'autres stars de différents milieux, la toile ne peut que s'embraser. Après avoir conversé en direct avec Mohamed Henni et Malik Bentalha le 23 mars dernier, KB9 a remis ça, avec une session où l'on a pu retrouver le trublion marseillais, mais aussi Thomas Ngijol, Alonzo, Lacrim et Ronaldo. Lors de ces séquences où les interlocuteurs s'expriment sans langue de bois, certains moments ont déjà fait polémique, comme lorsque Benzema a été invité à parler de Mathieu Valbuena et Olivier Giroud. Mais pourtant, adulé par une partie des fans de football et détesté par une autre, le joueur de 32 ans semble insubmersible.

A lire aussi :

Benzema sur Giroud : « On ne confond pas la F1 et le karting » [VIDEO]

Benzema, le plus aimé des parias

81 sélections, 27 réalisations et puis patatras. Entamée de la meilleure des manières un soir de mars 2007 avec une réalisation en amical face à l'Autriche, la carrière de Benzema sous le maillot Bleu s'est brutalement arrêtée en 2015. La faute à l'affaire du chantage à la sextape, dans laquelle KB9 est cité en compagnie de proches et connaissances, alors que la victime se nomme Mathieu Valbuena. En 81 matchs avec l'équipe de France, l'attaquant aura connu des hauts et des bas : la coupe du Monde 2014, dont il était indéniablement le meilleur joueur français (4 buts et 2 passes décisives), et sa terrible période de disette (1 222 minutes sans marquer entre 2012 et 2013). Il convient toutefois de rappeler que la sélection nationale que côtoyait le natif de Lyon n'a rien à voir avec l'armada qui a remporté la coupe du Monde en Russie. Appelé en premier par Raymond Domenech, Karim Benzema n'est pas retenu par le sélectionneur des Bleus pour la coupe du Monde en Afrique du Sud. Quelques semaines plus tard, le joueur sera érigé en titulaire indiscutable de la pointe de l'attaque par Laurent Blanc, choisi par Noël Le Graët pour reconstruire sur les cendres de Knysna. Au sein d'une sélection bien moins talentueuse qu'actuellement, le buteur disputera l'Euro 2012 et la coupe du Monde 2014, sa dernière compétition internationale. Un retour de l'attaquant madrilène en Bleu semble désormais plus qu'improbable, pour ne pas dire impossible. Les récentes passes d'armes du Merengue avec le président de la FFF ne vont en tout cas pas en ce sens. Fâché avec Le Graët, Benzema l'est aussi avec Didier Deschamps, auquel il avait reproché d'avoir « cédé à une à une partie raciste de la France » peu avant l'Euro 2016 dans une interview donnée à la presse espagnole. 

Adulé en Espagne et plus particulièrement du côté de Madrid, où il a su augmenter encore un peu plus son rendement depuis le départ de Cristiano Ronaldo en 2018, Benzema est plus contesté dans l'Hexagone. L'affaire de la sextape a indéniablement entaché l'image du joueur de 33 ans, souvent évoqué, à tort, dans d'autres scandales qui ont touché le football français (Knysna, affaire Zahia). Critiqué par une partie de la population, le joueur formé à Lyon est aussi très apprécié par toute une frange de l'hexagone, qui loue son franc-parler. Originaire de la banlieue lyonnaise, l'attaquant a su se hisser au niveau des meilleurs à son poste grâce à sa force de caractère, son travail et son talent. La jeune pousse de Bron s'est rapidement transformée en idole pour les jeunes notamment, qui le considèrent comme un modèle à suivre. Comme l'ont prouvé ses derniers Lives sur Instagram, la franchise du numéro 9 du Real lui attire souvent des critiques, et alimente son côté bad-boy. À l'image d'un Nicolas Anelka ou d'un Eric Cantona à leur époque, Karim Benzema est un joueur unique, qui peut être décrié pour ses coups de sang et ses déclarations tapageuses, mais dont le niveau de jeu et le chemin parcouru forcent le respect et l'admiration. 

La puissance ne respecte que la puissance

Titulaire à la pointe de l'attaque de l'un des clubs les plus bankables au monde depuis 11 ans désormais, Karim Benzema est le troisième joueur français le plus suivi sur Instagram, juste derrière Paul Pogba et le phénomène Kylian Mbappé. Avec plus de 33 millions d'abonnés, le Madrilène est l'une des personnalités les plus suivies du réseau social lancé en 2010. Sur Twitter, le double champion d'Espagne comptabilise 10,8 millions de followers, tandis que 22 millions de personnes aiment la page Facebook du joueur. Le charme de l'attaquant réside aussi dans sa façon de gérer son image et sa communication. Alors que de nombreuses stars font appel à des community managers pour gérer leur contenu sur leurs réseaux sociaux et renvoient ainsi une image finalement assez lisse, KB9 se démarque par sa décontraction. Le Français de 32 ans partage régulièrement des montages et autres contenus de ce type sur ses réseaux sociaux. Très proche de ses fans, comme on a pu le voir lors de ses deux derniers lives sur Instagram, Benzema renvoie l'image d'une star accessible et inspirante. Sur ce dernier compte, le père de famille est très actif, et publie régulièrement du contenu. Féru de musique, le membre de la fameuse génération 87 est aussi proche nombreux autres artistes. Le Parisien Brulux a même dédié un morceau au serial-buteur français en 2014.

Plus qu'un grand nom du football français et mondial, Karim Benzema est devenu une marque name-droppée à de nombreuses reprises dans l'histoire du rap français. Très proche de Booba (le quadruple champion de France a fait une apparition remarquée sur le clip Walabok du Boulonais, clip où l'on peut retrouver le latéral droit du PSG Layvin Kurzawa), celui qui a tout gagné avec le Real Madrid est l'ami de nombreux rappeurs français (Alonzo, Lacrim, Dosseh, Brulux...). Connu pour avoir défrayé la chronique avec sa supposée relation avec Rihanna, le buteur n'est en tout cas pas en reste vis-à-vis des artistes qu'il fréquente pour ce qui est des punchlines. Régulièrement auteur de phrases chocs (Comparé à Olivier Giroud sur son Live Instagram le 28 mars dernier, il a déclaré : « On ne confond pas la F1 et le karting »), Benzema n'a rien à envier aux autres rappeurs sur ce point-là. Niveau vestimentaire, le meilleur passeur de l'histoire de la Casa Blanca, signé chez Adidas, est un adepte du streetwear, comme beaucoup de ses amis MC's. Avec un franc-parler légendaire, des punchlines de choc et un style très épuré, Benzé se rapproche beaucoup des artistes urbains de nos jours sur bien des aspects, ce qui lui permet de toucher un plus large public que celui lié seulement au football, et imposer son image en toute décontraction. 

#liberated

Une photo publiée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

KB9 est au sommet de son art

Professionnel depuis plus de 15 ans, Karim Benzema est au sommet de son art. Du statut de nouvelle pépite du centre de formation de l'OL à celui de titulaire indiscutable du Real Madrid, avec qui il a remporté quatre ligues des Champions, dont trois de suite, le droitier a gravi tous les échelons. Arrivé au sein du club dirigé par Florentino Pérez en 2009, l'international français a fait son trou, avant de devenir rapidement indispensable, au détriment de plusieurs gros noms du football mondial (Gonzalo Higuain, Alvaro Morata, Chicharito Hernandez, Emmanuel Adebayor...). Complément idéal de CR7 lorsque ce dernier évoluait encore en Espagne, le franco-algérien (il a la double nationalité) est devenu la tête d'affiche du secteur offensif du club coaché par Zinédine Zidane au départ du Portugais, et a assumé son statut. Auteur de 19 réalisations et 9 passes décisives en 36 rencontres toutes compétitions confondues cette saison, Benzema est à son zénith. Cinquième meilleur buteur de l'histoire du club madrilène, le coéquipier de Raphaël Varane a tout gagné avec le club espagnol. Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire de la casa blanca et n'a plus besoin de faire ses preuves, comme ce fût le cas à ses débuts. Alors que la possibilité d'un retour de ce dernier en équipe de France est désormais au point mort, celui qui a disputé trois compétitions internationales avec les Bleus (Euros 2008 et 2010, coupe du Monde 2014) n'a désormais plus besoin de se censurer et se lâche. 

Dans son premier Live sur Instagram, le 23 mars dernier, le quart de finaliste de la coupe du Monde 2014 répondait : « je  ne sais pas ou il est, il est au fond de la mer lui » à un internaute lui demandant d'inviter Mathieu Valbuena. Alors qu'un procès au tribunal devrait très certainement réunir les deux hommes dans l'affaire du chantage à la sextape, Benzema garde toujours de l'amertume à propos de son ancien coéquipier en Bleu. Sur son dernier Live, c'est son ancien concurrent à la pointe de l'attaque tricolore Olivier Giroud qui a été chambré par BenzeGoal. Comparé au joueur de Chelsea sur leurs rôles en EDF par le trublion marseillais Mohamed Henni, le meilleur buteur du championnat de France 2008 avait déclaré : « On ne confond pas la F1 et le karting » avant de saluer le travail de l'ancien montpelliérain au sein de l'équipe de France. Si les propos tenus par le champion d'Europe U17 ont fait polémique, ils restent dans la lignée de ce qu'il propose depuis le départ : une franchise inégalable, et des punchlines savoureuses. Au sommet de son art, Karim Benzema n'a plus rien à perdre. Footballeur aux multiples facettes et idole d'une génération, le natif de Lyon aura réussi à s'imposer tout en haut du football mondial, au plus grand dam de ses détracteurs. Qu'on l'aime ou non, le joueur du Real Madrid est un footballeur majeur de la décennie, sa carrière parle pour lui. 

Donne ton avis

Auteur

Leo : (542 articles publiés)

4 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Top Commentaires

Je suis un Madridista de 49 ans. Mon grand-père paternel était socio du Real déjà dans les années 20 du siècle dernier.
J'estime qu'au contraire Benzema donne une très mauvaise image de mon club avec son attitude de racaille et ses fréquentations plus que douteuses.
Peu importe son talent si le Real Madrid redevenait ce qu'il a été au niveau de son image il se serait passé de Benzema dès ses premières frasques
A cause de joueurs comme lui ou Ramos l'image du Real Madrid n'est plus ce qu'elle était.
Dommage

Jazz29171 le 23/04/2020 à 20h22 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Ouais tout ca pour dire que c'est un bon joueur mais une pseudo racaille capable de crasses envers ses coequipiers....aller degage on a pas besoin de lui en EDF

Blablatage le 02/04/2020 à 08h40 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Tous les Commentaires

Booska-Lourd c'est validé par la bande au grand Mil-Shak !

Vuct le 27/04/2020 à 11h17 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Je suis un Madridista de 49 ans. Mon grand-père paternel était socio du Real déjà dans les années 20 du siècle dernier.
J'estime qu'au contraire Benzema donne une très mauvaise image de mon club avec son attitude de racaille et ses fréquentations plus que douteuses.
Peu importe son talent si le Real Madrid redevenait ce qu'il a été au niveau de son image il se serait passé de Benzema dès ses premières frasques
A cause de joueurs comme lui ou Ramos l'image du Real Madrid n'est plus ce qu'elle était.
Dommage

Jazz29171 le 23/04/2020 à 20h22 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

On ne peut pas comparer le franc parler de Benzema et celui Cantona ca n'a rien à voir

Bullstunechi le 02/04/2020 à 19h53 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

Ouais tout ca pour dire que c'est un bon joueur mais une pseudo racaille capable de crasses envers ses coequipiers....aller degage on a pas besoin de lui en EDF

Blablatage le 02/04/2020 à 08h40 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1