Ben Arfa à Valladolid, une arrivée cocasse à plus d'un titre !

Arrivé à Valladolid, Hatem Ben Arfa a encore une fois prouvé qu'il n'était pas comme les autres.

par Leoct

C'est officiel depuis deux jours désormais : sans club depuis son départ du Stade Rennais à la fin de son contrat en juin dernier, Hatem Ben Arfa a signé avec le club du brésilien Ronaldo, le Real Valladolid. Le milieu offensif français a signé jusqu'à la fin de saison avec le 16ème de Liga, et devrait se régaler au sein d'un championnat qui colle parfaitement à ses caractéristiques, à condition qu'il retrouve une bonne forme physique et le niveau qui était le sien lorsqu'il évoluait du côté de Nice. Mais à peine arrivé, le joueur de 32 ans s'est déjà fait remarquer avec une présentation plutôt singulière...

A lire aussi :

Live Mercato : Cavani direction les Etats-Unis avec Beckham ?

Quelques jongles, et un refus de jouer de la tête

Pour sa présentation officielle aux médias, Ben Arfa a pris part à la traditionnelle séance photos au stade José-Zorrilla, où évolue son nouveau club. Très décontracté, l'ex-parisien a pu gratifier les journalistes présents de quelques jongles et allers-retours balle au pied. Et quand les photographes présents demandent au meneur de jeu de faire quelques jongles de la tête, la réaction du principal intéressé, aussi inattendue qu'insolite, ne se fait pas attendre : « No cabeza. Voilà quoi. Les cheveux, tout ça... ». Un refus plutôt insolite pour un joueur de football. Pas sûrs de faire face à une blague du trublion du football français ou à un non catégorique, les journalistes n'ont en tout cas pas bronché. 

« Le 3, ça fait joli sur le maillot »

Le show Ben Arfa s'est ensuite continué en conférence de presse. Interrogé sur le choix de porter le numéro 3, qu'il n'avait jamais porté auparavant, le natif de Clamart a déclaré : « Il y avait quelques choix, j'ai pris le numéro 3 car ça fait joli sur le maillot, je trouve ». L'international français a ensuite dévoilé pourquoi il avait rejoint le club espagnol, et ses ambitions : « Ronaldo m'a convaincu, c'est ce qui a aussi rendu mon choix facile. Le club était très intéressé [...] Valladolid est une équipe très solide et solidaire, avec une bonne base défensive. Ils défendent vraiment bien ensemble. Je peux apporter un peu de créativité offensive afin d'avoir plus d'occasions et de buts ». Le joueur a désormais six mois pour convaincre. 

A lire aussi :

Une pétition pour changer le logo NBA en hommage à Kobe Bryant

Donne ton avis

Auteur

Leo : (258 articles publiés)

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail