40 anecdotes brillantes sur Lebron James, le GOAT de la balle orange

A l'orée de sa 18ème saison en NBA, retour sur une carrière absolument unique...

par Aurelien B

1. Adolescent, LeBron Raymone James Sr. a longtemps hésité entre le football américain et le basket, lui qui lycéen jouait à la fois dans l’équipe de foot (voir ses exploits en vidéo ici) et dans l’équipe de basket de son établissement.

En juin 2002, à 17 ans, une blessure au poignet va toutefois le pousser à choisir pour de bon la balle orange, et ce, notamment parce qu’il jugeait ce sport moins dangereux pour sa santé.

2. Lycéen star, LeBron James s’est retrouvé en première page de Sports Illustrated à 17 ans sous le titre « The Chosen One »/« L’Élu ».
Pour l’occasion il s’était fait tatouer en grand dans le dos le lettrage « CHOSEN 1 ».

3. C’est à cette même époque qu’il a rencontré son agent de toujours Rich Paul à la sortie d’un aéroport de l’Ohio.

Ce dernier vendait à la sauvette des jerseys. James a entamé la conversation avec lui quand il a vu qu’il portait celui du footballeur US Warren Moon.
À partir de là les deux hommes ne se sont plus jamais quittés.

4. LeBron James est ambidextre : s’il écrit et mange de la main gauche, il shoote de la main droite.

5. Lors de ses matchs au lycée, il était obligé de cacher ses tatouages avec des pansements, conformément au règlement intérieur en vigueur du St. Vincent-St. Mary High School, un établissement privé.

6. Impatient d’effectuer ses premiers pas en NBA, LeBron James souhaitait s’inscrire à la draft dès ses 16 ans, chose interdite par la NBA qui exige des joueurs qu’il termine le lycée auparavant.

James a alors lance une pétition pour bénéficier d’une exemption, sans succès.

7. Avant même d’avoir été drafté, LeBron James était déjà multimillionnaire grâce au contrat que lui avait offert Nike.

Estimé à 90 millions de dollars, ce dernier était deux fois supérieur à celui signée par Kobe Bryant un mois auparavant, quand bien même Kobe avait lui déjà remporté trois titres NBA.

8. Adidas est toutefois passé à deux doigts de le signer.

Forte d’une offre de 100 millions de dollars sur dix ans, la firme aux trois bandes a perdu la partie face à Nike quand elle a décidé d’assortir sa proposition d’une clause assujettissant à hauteur de 3 millions de dollars ses performances sur les parquets.

Contrarié, James leur a opposé une fin de non-recevoir quand bien même Adidas avait commencé à plancher sur un logo et différents produits d’une gamme qui lui aurait été dédiée.

9. Avant Nike et Adidas, Reebok a tenté de lui mettre le grappin dessus en lui offrant un chèque de dix millions de dollars... uniquement pour ne pas rentrer en pourparlers avec Nike et Adidas.

Bien qu’absolument sans le sou à cet instant, LeBron James a eu le nez creux de refuser.

10. LeBron James est et restera le plus jeune numéro 1 de la draft de l’histoire de la NBA.

Recruté en 2003 par les Cleveland Cavaliers à l’âge de 18 ans, il était alors passé directement professionnel sans passer par la case université.

Les instances de la ligue ont depuis imposé que les joueurs aient au minimum 19 ans avant d’être éligibles pour se lancer dans le grand bain.

11. LeBron James a claqué son tout premier dunk en NBA douze petites minutes seulement après être rentré sur le terrain pour la première fois.

12. Du genre précoce, avant d’avoir fêté ses 22 ans LeBron James avait déjà accompli quantité de records : plus jeune joueur à avoir marqué au moins 30 points dans un match (à 18 ans), plus jeune rookie de l’année (à 18 ans), plus jeune joueur à avoir marqué en moyenne 30 points par match sur une saison (à 21 ans), plus jeune joueur à avoir marqué au moins 40 points dans un match (à 19 ans), performances MVP du All-Star Game (à 21 ans), plus jeune joueur à avoir été élu dans un All-NBA first team (à 21 ans), plus jeune joueur à avoir réalisé un triple double en playoffs (à 21 ans).

13. Jay Z a un jour posé un freestyle pour le défendre.

Très proche du basketteur (de leur couverture du magazine XXL en 2005 à leur un-contre-un amical dans le clip D.O.A.), Shawn Carter n’avait pas apprécié qu’en 2008 l’allier des Washington Wizards DeShawn Stevenson ait déclaré qu’il le trouvait « surcoté ».

Tandis que côté Lebron James avait réagi en se comparant à Jay et en comparant Stevenson à Soulja Boy, Jay Z avait à la suite de ça enregistré Blow the Whistle dans lequel il se surnommait le « Lebron James du rap » et où il lâchait « When you talkin to a don/Please have respect like your talkin to your mom ».

14. Jay Z n’est cependant pas le seul rappeur dont Lebron James est proche : il cultive également un lien particulier avec Drake (qui décidément veut tout faire comme Jay Z ?).

Non-content d’avoir été invité en 2009 à la release party de son album So Far Gone, puis d’être apparu dans la foulée dans le clip de Forever (un morceau présent sur So Far Gone et sur la bande originale du documentaire More Than a Game qui lui est consacré), l’année suivante, lors du weekend du All Star Game, Bron-Bron a été convié sur scène par le Champagne Papi quand ce dernier a interprété Forever.

15. Selon 2Chainz, Lebron a James a quasiment officié comme directeur artistique sur son album Rap Or Go To The League sorti l’année dernière.

Non pas qu’il ait posé ou produit des instrus, mais parce qu’il lui donnait des idées et ses opinions « tout bonnement incroyables » sur ce qu’il entendait.

« Il a pris du temps pour venir me rejoindre en studio. Il écoutait mes titres, non seulement avant leurs versions définitives, mais avant même qu’ils soient mixés, avant même que mes couplets ne soient modifiés ! »

16. Quand en 2010 il a annoncé sa décision de quitter les Cleveland Cavaliers, son club de cœur, pour le Miami Heat dans une émission de télévision spéciale baptisée The Decison, les profits générés (soient 2,5 millions de dollars) ont été reversés à des associations caritatives.

17. S’il a longtemps porté le numéro 23 en référence à son idole Michael Jordan, LeBron a ensuite décidé d’arborer le numéro 6 à son arrivée à Miami.

La raison ? Son premier fils est né un 6 du mois, son second fils est né en juin (le sixième mois de l’année) et en équipe nationale il porte le numéro 6.

18. Bien qu’originaire de l’Ohio, il supporte des équipes qui ne sont pas de la région : les New York Yankees en baseball, les Chicago Bulls en basketball et les Dallas Cowboys en football.

James est allé jusqu’à se pointer dans le stade des Cleveland Indians habillé d’une casquette des Yankees lors d’un match de playoffs.

19. Depuis avril 2018, Lebron James a ouvert sa propre école maternelle, I Promise School. Située dans sa ville natale d’Akron, elle accueille désormais 240 élèves.

Depuis 2019, James a également fait rénover l’un des immeubles du coin afin de loger à proximité les enfants défavorisés.

20. LeBron James est marié à sa copine de lycée, Savannah Brinson.

Parents de trois enfants (Bronny né en 2004, Bryce né en 2007 et Zhuri née en 2014), les deux tourtereaux ont toutefois attendu 2011 pour se fiancer, puis 2013 pour convoler en noces.

LeBron lui a de nombreuses fois rendu hommage en interview : « Savannah a toujours été à mes côtés, y compris quand il n’y avait ni caméra, ni photo. Je ne serais pas là à vous parler aujourd’hui si elle ne m’avait pas soutenu. »

21. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Lebron James est actionnaire au sein du Liverpool FC.

En 2011, il s’est retrouvé à la tête de 2% des parts du club de Premier League suite à un deal croisé avec sa société de marketing LRMR et son partenaire Fenway Sports Partners qui venait de racheter les Reds en 2010 pour 477 millions de dollars.

Estimés à l’époque à 6,5 millions de dollars, ces 2% valent aujourd’hui plus de 43 millions de dollars.

22. Le 7 décembre 2015, LeBron et Nike ont conclu un partenariat à vie, une première dans l’histoire de la firme de l’Oregon.

Si aucun détail n’a toutefois filtré quant aux termes de ce deal, les experts estiment qu’il tourne autour d’un milliard de dollars.

23. Autre business qui lui a rapporté un paquet : sa participation à Beats Electronic.

Quand la société détenue à 75% par Dr. De et Jimmy Iovine a été rachetée par Apple en juin 2014 pour la modique somme de 3,2 milliards de dollars, James a empoché au passage 30 petits millions en tant qu’actionnaire minoritaire.

24. Quand LeBron James décroche un contrat de sponsoring il en fait profiter tous ses coéquipiers.

D’après Brendan Haywood qui a joué à ses côtés à Cleveland lors de la saison 2014/2015, lui et toute l’équipe ont eu des casques Beats by Dre, des téléphones Samsung et ses sneakers.

« S’il tournait une pub, il nous en offrait dix de chaque. »

25. Il a un jour sauvé la vie de Carmelo Anthony.

En villégiature aux Bahamas en compagnie de Dwyane Wade et Chris Paul, les quatre stars ont allées faire de la plongée ensemble. Quand ils sont revenus sur le bateau, Melo n’était toutefois plus avec eux.

« Le courant était plus fort qu’à notre point de départ. Grâce à Dieu j’ai pu le retrouver, et l’aider à remonter sur le bateau (...) Quand nous en parlons entre nous, il me dit que je lui ai sauvé la vie. Je ne sais pas si c’est vrai, mais je suis content qu’il soit toujours parmi nous. »

26. Michael Jordan, Larry Bird et Julius Erving sont selon lui les trois des meilleurs joueurs de tous les temps.

Si le fait de mentionner Erving si haut en a surpris plus d’un, l’intéressé n’a en 2013 pas caché son admiration pour le King : « Je pense que Kareem (Abdul-Jabbar) est le plus grand joueur et Michael suit Kareem. Je pense que LeBron est dans la discussion compte tenu de la façon dont il a dominé son ère, les playoffs. Il est allé en finales 6 ou 7 fois de suite. C’est presque comme un retour à Bill Russell. Russell a remporté 8 titres de suite et 11 sur 13, c’est la différence. Mais Bill avait une douzaine d’équipes à affronter. LeBron en a 30. C’est probablement plus difficile de gagner autant de fois et d’avoir une dynastie (...) Son succès individuel à Cleveland et Miami, puis à son retour à Cleveland, le met dans une catégorie unique, bien au-dessus de la plupart des plus grands joueurs, dont moi (...) on dirait qu’il prend 99% du temps la bonne décision. Et quand il ne fait pas ce qu’il faut, il arrive tout de même à se rattraper. »

27. Seuls deux joueurs dans l’histoire ont remporté la même année un titre NBA, un titre de MVP de la saison régulière, un titre de MVP des finales et une médaille d’or olympique : LeBron James et Michael Jordan.

Le premier a réalisé ce quadruplé à 27 ans, le second à 29 ans.

28. LeBron James est-il plus encore que Michael Jordan le roi des playoffs ?

Trois statistiques tendent à le penser : il a marqué 20 points ou plus dans 232 matchs (59 de plus que MJ), 25 points ou plus dans 181 matchs (29 de plus que MJ), 30 points ou plus dans 118 matchs (9 de plus que MJ).

29. Avec onze triple-double en finales, James peut se vanter d’avoir réalisé à lui seul plus de triple doubles en finales que tous les autre joueurs NBA en activité réunis.

30. Lebron James est le seul joueur à avoir remporté un titre de MVP des finales avec trois franchises différentes (Miami Heat, Cleveland Cavs, LA Lakers).

31. En 2015 il a été sacré pire tireur à trois points de la ligue.

Si en soit son pourcentage de réussite n’était pas si catastrophique que ça (28,5%), il était néanmoins le plus mauvais parmi les joueurs ayant tiré au moins deux cents fois derrière la ligne cette saison-là.

32. Premier homme noir à avoir fait la couverture de Vogue (deux autres hommes seulement avait la couverture du célèbre magazine de mode féminine : Richard Gere et George Clooney), LeBron s’est fait à cette occasion accuser de racisme.

Tandis que la très blonde Gisele Bündchen était à son bras et qu’il affichait une pose plutôt agressive, certains ont cru déceler une ressemblance avec King Kong...

33. Quand Lebron James a commencé à sérieusement travaillé sur son look vestimentaire, il a fait appel à une styliste, Rachel Johnson.

D’après cette dernière, habiller une star de son acabit ne se résume pas à lui trouver de tenues qui lui vont bien et qu’il aime porter : « Chacun de mes clients parlent à un public qui leur est propre. Il s’agit de les aider à bâtir une image. Les looks proposés vont dans ce sens, ils correspondent à une stratégie. Pour ce faire, je suis en relation avec des agents, des publicistes et les membres de leur staff. C’est de cette façon que je sélectionne leurs tenues. »

34. Pendant presque 12 saisons et plus de 1 000 matches, LeBron James a porté un bandeau sur la tête avant de l’enlever après un accrochage lors du game 6 des finales de 2013.

Explication : « Je m’en suis débarrassé parce que je voulais ressembler à mes coéquipiers. L’enlever, c’était signifier que j’étais juste un joueur parmi les autres. Rien de plus. »

35. Abondamment tatoué sur le corps, LeBron James arbore notamment plusieurs motifs à sa gloire : ses initiales « L » et « J » sur les bras, une gueule de lion entouré des mots « King James », les mots « Gifted Child » (« enfant doué ») sur la poitrine ou encore « KJ1 » (pour « King James number one ») sur la main droite.

36. Profondément affecté par le décès de Kobe Bryant, James s’est également tatoué un motif en son honneur : un serpent entouré de roses et des chiffres 8 et 24 sur la cuisse.

37. LeBron James dépense pas moins de 1,5 millions de dollars par an pour entretenir son corps.

Outre le fait que son sommeil est étudié, qu’il possède sa propre cabine réfrigérante, ou qu’il ait reproduit chez lui à l’identique les équipements et machines de la salle de sport de son équipe, il emploie deux entraineurs à temps complets afin de s’assurer d’être accompagné partout où il va, plusieurs masseurs ainsi qu’une brigade de cuisiniers.

Et tant pis si d’après son ancien coéquipier des Cavaliers Tristan Thompson, « il mange de la m*rde » et ne respecte aucun régime.

38. Sa catégorie statistique préférée ? Les passes décisives.

« Depuis tout petit, j’ai toujours préféré voir mes coéquipiers réussir. Je me souviens quand j’ai commencé à jouer au basket il y avait ce kid qui s’appelait Sonny dans notre équipe. C’était le plus jeune d’entre nous et il ne pouvait pas nous suivre. Alors on se débrouillait pour lui passer la balle et qu’il ait une chance de tirer. Quand il marquait, c’était ce qu’il y avait de mieux pour nous. »

39. En remportant le titre de meilleur passeur de la saison 2019/2020, James a rejoint le club très fermé des joueurs ayant remporté et le titre de meilleur marqueur et le titre de meilleur passeur dans leur carrière (seulement six personnes).

Avec 10,2 caviars en moyenne, il est également devenu le second joueur âgé de plus de 35 ans à tourner à plus de 10 passes décisives par match.

40. Son film préféré est Gladiator de Riley Scott.
Il s’est d’ailleurs fait tatouer sur ses bras l’une des citations de Maximus Decimus Meridius : « What we do in life/Echoes in Eternity »/« Ce que nous faisons dans sa vie résonne dans l'éternité ».

A lire aussi :

LeBron James est-il meilleur que Michael Jordan ? [DOSSIER]

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1885 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

2 commentaires sur la news
Pseudo
Mail

Tous les Commentaires

hello burlet
Sans parlé de la grâce du style de la vitesse de la technique et j’en passe
Bouffe moi ses statistique de comparaison
Et ferme ta grande bouche quand tu parle du GOAT

Va Voir landofbasketball comparison/lebron vs michael jordan

Bonne soirée inculte de burlet

Romano le 26/12/2020 à 22h03 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1

"coéquipier des Lakers Tristan Thompson" ah bon ?

Nono le 25/12/2020 à 16h18 - Réagir au message - Signaler - 0Soutenir +1