40 anecdotes arrogantes sur Floyd Mayweather, le meilleur des boxeurs

Le « Best Ever » dans toute sa splendeur...

par Aurelien B

1. Boxeur professionnel jusqu’en 1990 (28 victoires, 6 défaites, 1 nul, 18 KO), le père de Floyd Mayweather Jr., Floyd Mayweather Sr., dealait en parallèle pour subvenir à ses besoins.

Un jour l’un de ses neveux qui lui aussi s’adonnait au trafic a débarqué chez lui pour lui pointer une arme dessus. Floyd Sr. a alors saisi son fils pour se servir de lui comme bouclier et se protéger la tête. Il s’est pris une balle dans la jambe.

2. Dans la famille Mayweather, la drogue était omniprésente. Outre son père, sa mère Deborah était également accro, tout comme que sa tante qui à trop échanger les seringues est décédée du sida.

3. Quand en 1993 son père a été condamné à cinq ans de prison pour possession et trafic de cocaïne, Floyd, 16 ans, s’est interdit de pleurer.

« Le voir comme ça m’a fait monter les larmes aux yeux, mais comme j’étais désormais l’homme de la maison, je me suis retenu. »

4. De sa cellule de prison, son père l’appelait pour l’avertir que s’il manquait ses entraînements et passait son temps à sortir, il finirait comme lui à vendre de la drogue.

5. Privé de son père, Floyd a été entraîné par son oncle Roger. Surnommé The Black Mamba, un ancien champion WBC chez les super-plumes – 59 victoires pour 79 combats, dont 4 défenses de son titre.

Plus encore que Floyd Senior, il est celui qui a façonné le style défensif si particulier de Floyd Junior.

6. Au tout début de sa carrière, Floyd Mayweather était d’ailleurs surnommé « Pretty Boy » du fait justement que son visage n’était que très peu marqué par les coups.

7. Floyd Mayweather a de son propre aveu beaucoup été influencé par Mike Tyson... mais pas pour ses qualités sur le ring.

« Mike Tyson est l’un de ceux qui m’a le plus motivé. Quand nous nous entraînions tous les deux dans la même salle, je le voyais arriver en Rolls-Royce, je le voyais porter une Rolex sertie de diamant... Je me disais que moi aussi je voulais avoir ce genre de choses. »

8. Au début des années 2000, Floyd Mayweather avait confié la gestion de ses intérêts J. Prince, le patron du label sudiste Rap-A-Lot Records. Le jour où Floyd a décidé de faire bande à part, Prince a exigé 600 000 dollars de compensation. Et histoire de bien se faire comprendre, il a envoyé lui rendre visite dans son gymnase une équipe armée de battes de baseball.

Si heureusement pour lui Floyd n’était pas présent sur les lieux, plusieurs membres de son staff se sont fait tabasser, dont son bras droit Leonard Ellerbe.

9. En 1998, Floyd Mayweather a gagné sa toute première ceinture mondiale en venant à bout de Genaro Hernandez. Treize ans plus tard, lorsqu’en 2011 ce dernier est décédé d’un cancer, Mayweather a tenu à payer de sa poche ses funérailles.

10. Invaincu chez les professionnels avec 50 victoires de rang, Floyd Mayweather a néanmoins connu la défaite à 19 ans lors de son avant-dernier combat chez les amateurs.

En lice lors des Jeux Olympiques d’Atlanta, en demi-finale il s’est incliné par décision face au bulgare Serafim Todorov, 27 ans (photo ci-dessous). Ce verdict avait toutefois été vivement critiqué, Todorov ayant lui-même reconnu qu’il n’était pas impossible que les juges aient été corrompus.

Battu en finale, Serafim Todorov a ensuite combattu professionnellement à six reprises avant de raccrocher les gants. Il vit aujourd’hui avec une pension de 435 dollars par mois.

11. Floyd Mayweather est à proprement parler devenu Floyd 'Money’ Mayweather quand le 5 mai 2007 il a battu à 24 ans le légendaire Oscar De La Hoya.

Ce combat a explosé les chiffres du pay-per-view avec 2,4 millions d’achats, détrônant haut la main le précédent record détenu par Evander Holyfield et Mike Tyson en 1997 (1,95 millions de ventes).

12. Pouvoir affronter De La Hoya n’a cependant pas été sans embuches pour Mayweather qui pour se faire a dû au préalable débourser 750 000 dollars pour se séparer de son promoteur Bob Arum qui lui refusait le droit de choisir son adversaire.

Si les deux hommes ont ensuite entretenu une réelle animosité, Arum a fini par reconnaître ses torts : « Ce qui me séparait de Floyd c’était l’âge. Ce que Floyd avait compris, et ce que j’ai compris bien plus tard, c’est qu’il fallait connecter avec la génération hip hop. Je ne faisais pas ce que Floyd me demandait tout simplement parce que je ne savais pas comment le faire. »

13. À compter de cette rupture, Mayweather va commencer à mettre en scène son personnage de boxeur arrogant et matérialiste, notamment via la série 24/7 sur HBO qui mélange documentaire et télé réalité.

Très à l’aise dans son rôle de grand méchant dont les détracteurs payent pour espérer le voir perdre, il électrise les foules avec ses séquences d’entraînement aux airs d’hymnes à la motivation, ses engueulades avec son père et ses coups de téléphone à 50 Cent.

14. Intéressé un temps par la musique, Floyd Mayweather a lancé en 2008 son propre label Philthy Rich. S’il n’a à l’époque signé qu’un seul rappeur, un dénommé Freck Billionaire, en 2017 il a tenté de relancer l’aventure en présentant un tout nouveau roster (Lil Jamez, DJ Jay Bling, la chanteuse Sunny Malouf...), sans pour autant connaitre plus de succès.

15. En tant que « rappeur », Money a enregistré un en 2007 le morceau Yep, puis a featé en 2009 avec Ludacris sur Undisputed – il délivre un motivationnal speech au refrain et apparaît dans le clip.

16. C’est peu dire que Floyd Mayweather entretient une relation volcanique avec son père.

Après l’avoir repris comme entraîneur et manager à sa sortie de prison, en 2000 Floyd Jr. l’a viré une première fois pour le remplacer par son frère Roger – avec qui il est en froid depuis toujours.

Quand ce dernier a en 2006 été banni des rings pour avoir frappé un adversaire de Floyd à la fin d’un combat, puis incarcéré pour violence conjugale et trafic de drogue dans la foulée, Floyd Sr. (qui entretemps a notamment entraîné Oscar De La Hoya de 2001 à 2006 et qui a manqué de peu de l’entraîner en 2007 contre son fils) a rempilé à ses côtés... avant d’être à nouveau remplacé par son frère quelque temps après.

En 2013 Floyd Sr. a toutefois fini par remplacé définitivement Roger, pour cause de problèmes de vue de plus en plus persistants.

17. Acharné travail, Floyd Mayweather prétend pourtant ne jamais regarder les combats de ses adversaires avant de monter sur le ring, et ce, afin de ne pas perturber ses entraînements.

Apparemment son oncle Roger prend quand même le temps d’étudier leurs combats, puis conseille Floyd sur la stratégie qu’il serait préférable d’adopter.

18. Entre les cordes, Mayweather met un point d’honneur à ne jamais se mettre en colère et ce afin de ne pas altérer son jugement.

« Lorsque vous combattez énervé, vous commettez beaucoup d’erreurs. Et lorsque vous combattez un boxeur aussi rusé et affûté que moi, vous ne pouvez pas vous permettre de commettre des erreurs. »

19. Pas plus qu’il ne boit la moindre goutte d’alcool (quand bien même il commande des bouteilles en veux-tu en voilà en club pour son entourage), Mayweather ne fume le moindre joint. Il va même jusqu’à éviter d’être en présence de fumeurs pour ne pas prendre le risque d’être contrôler positif aux tests anti-dopage.

20. Parmi tous les adversaires qui se sont mesurés à lui, celui qu’il considère comme le plus dur n’est étonnamment ni un champion du monde (Mosley, Pacquiao, Cotto...), ni un boxeur invaincu avant lui (Ricky Hatton, Canelo...), ni même José Luis Castillo qui en 2002 n’est pas passé loin de lui faire mordre la poussière.

Non le boxeur qui lui a donné le plus de fil à retordre est étonnamment Emmanuel Augustus, alias The Drunken Master, qu’il a affronté en 2000.

« De tous ce n’est clairement pas lui qui avait le meilleur palmarès, il n’a jamais été sacré champion du monde, mais après lui j’ai dû me prendre une longue période de repos. »

21. En 2007, Floyd Mayweather a participé au télé crochet Danse avec les stars, quand bien même il préparait en parallèle son combat son combat face à Oscar De La Hoya. En duo avec la danseuse professionnelle Karina Smirnoff il s’est classé neuvième de la compétition – pour le voir danser le cha-cha-cha en talonnettes c’est ici.

22. Partout il va, jamais il ne se déplace sans un sac rempli d’au moins 60 000 dollars en cash.

23. Connu pour parier de grosses sommes sur des évènements sportifs (1 million sur les New England Patriots en 2011, 5,9 millions sur les Miami Heats en 2013...) et poster ensuite ses gains sur les réseaux sociaux (mais jamais ses pertes), lors des heures qui précèdent ses combats Floyd Mayweather passe généralement son temps à parier sur les matchs du jour.

24. Il lui est parfois arrivé de venir à l’entraînement avec dix Rolls Royce en même temps : une pour transporter ses gants, une pour transporter ses bandes, une pour transporter sa meuf, etc.

25. À l’occasion de son « combat du siècle » contre Manny Pacquiao, il avait engagé un chef personnel qu’il rémunérait mille dollars l’assiette.

26. À ceux qui lui reprochaient de ne boxer que pour l’argent, Floyd Mayweather a un jour rétorqué qu’avant de toucher son premier chèque il lui a fallu « combattre 90 fois en amateur gratuitement ».

27. Quand Floyd se pointe dans un restaurant, il commande inlassablement un verre d’eau chaude pour y faire tremper ses couverts. Pourquoi ? Lui seul le sait.

28. Traumatisé par le crash dans lequel a péri Aaliyah causé par le surpoids de l’appareil, Floyd Mayweather tient pour sa sécurité à voyager seul dans son jet privé, quitte à devoir faire voyager à ses frais toute sa Money Team dans un autre avion.

29. Floyd Mayweather a plusieurs fois été arrêté pour avoir levé la main sur ses compagnes.

En 2002 et 2004 il a été condamné à de la prison avec sursis, avant d’être incarcéré 90 jours en 2011 après avoir frappé la mère de trois de ses enfants devant deux d’entre eux.

30. Fiancé en 2013 à Shantel Jackson aujourd’hui en couple avec Nelly, le couple s’est séparé l’année suivante. Ayant plutôt mal pris la chose, Mayweather alors posté sur Instagram une échographie de Jackson avant qu’elle n’avorte de leurs jumeaux, puis plusieurs photos d’elle avant les opérations de chirurgie esthétique payées par ses soins. 

31. À celles qui souhaitent postuler pour travailler comme garde du corps de Floyd Mayweather, voici le descriptif du poste : « Homme de très forte carrure, doté d’une patience à toute épreuve, disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an, en mesure de protéger à tout moment et qui ne parle que quand la parole lui est adressée. Avantages : places premium aux évènements sportifs, billets d’avion en première classe, montres en diamant données au hasard et grosses liasses de billets offertes régulièrement. »

32. Ses quatre du corps Big Church, Big A, Big Pat et Jethro mesuraient au total plus de 8 mètres et pesaient plus de 650 kilos !

33. En 2014, Floyd Mayweather a remplacé sa team de molosses suite à son embrouille avec T.I.

En bisbilles avec le rappeur qui l’accusait de trop tourner autour de sa femme, Mayweather avait eu la surprise se retrouver nez-à-nez avec lui dans un fast food de Las Vegas. Apparemment désireux d’en découdre, le boxeur lui aurait alors rétorqué qu’il devait surement avoir oublié ce qu’il faisait comme métier pour lui parler de la sorte. Réponse de T.I. : « Toi tu le fais sur un ring, moi je le fais dans la rue. »

De là les chaises ont volé dans tous les sens sans que l’on ne sache très bien ce qui s’est vraiment passé, à ceci près que Mayweather a déclaré que T.I. a tiré « une drôle de tête ».

34. En cas de problème imminent, Floyd utilise la phrase code « Form Voltron » pour activer ses gardes du corps.

En 2017 lors d’une conférence de presse commune avec Conor McGregor, Money s’est amusé à prononcer ces mots pour faire encercler son rival.

35. Vainqueur contre McGregor par KO technique au dixième round, Floyd Mayweather était tellement confiant en sa victoire face à l’irlandais qu’il ne s’est quasiment pas entraîné et qu’il avait prévu de longue date d’aller jouer le lendemain un match de basket au profit d’une association caritative.

36. Régulièrement moqué par 50 Cent pour son illettrisme, Floyd Mayweather ne semble par outre mesure dérangé par les piques de son ancien camarade.

« Lire n’est pas ce qui détermine ma place dans l’histoire de la boxe. Est-ce que dieu va me refuser le paradis si je ne lis pas commme un présentateur télé ? En vrai je serais le meilleur lecteur du monde si lire me faisait vivre et nourrissait ma famille. »

37. Ses dix derniers combats lui ont rapporté un total de 915 millions de dollars. Lors de ces combats il a frappé ses adversaires à 1 833 reprises. Une rapide règle de trois nous renseigne donc qu’il a touché 500 000 dollars par coup de poing !

38. Aussi incroyable que cal puisse paraître, sur cette période Floyd Mayweather a gagné plus d’argent que tous les combattants UFC réunis !

Outre sa notoriété, ce chiffre assourdissant s’explique aussi par le fait que ces derniers étant liés à une fédération unique, ils ne peuvent pas faire monter les enchères aussi haut que les gros noms du noble art.

39. Reverra-ton jamais Floyd Mayweather aujourd’hui 43 ans sur un ring de boxe professionnel ?

Voici sa réponse : « À 100% c’est non. C’est hors de question. Je fais de l’argent, ce n’est pas l’argent qui me fait. Et ma santé m’importe plus que l’argent. »

Bon attention, il n’a en revanche rien contre remettre ça en exhibition : « Si la question est de savoir si dans le futur je compte affronter des gars du MMA entre les cordes ? Absolument ! »

Quelque chose nous dit que son combat exhibition annoncé pour février contre le youtubeur Logan Paul ne devrait donc pas être son dernier...

40. En toute modestie, Floyd Mayweather se considère meilleur que Muhammad Ali. Explication.

« Si on parle d’héritage, Ali est de loin le plus grand. Mais si on parle du palmarès et du déroulement de carrière, c'est Floyd Mayweather. »

« Personne ne peut me faire croire qu’Ali était meilleur que moi. Personne. Bien évidemment sans lui je ne serais pas où j’en suis, mais il a perdu ses titres contre Leon Spinks qui avait seulement sept combats à son actif. Ce genre de trucs n’est jamais arrivé à Floyd Mayweather. »

Et de conclure en remettant en cause son style de boxe élaboré dans la seconde partie de sa carrière : « N’allez pas me dire que c’est cool de rester dans les cordes et de se prendre une dérouillée jusqu’à que l’autre se fatigue pour ensuite le finir en quelques coups ? Vous trouvez que ça mérite d’être porté aux nues ? »

A lire aussi :

La vie complètement dingue de Mike Tyson résumée en 23 photos

Donne ton avis

Auteur (@AurelienBurlet )

Aurelien B : « Certains veulent un boule, d'autres des sapes, beaucoup veulent faire fortune, je voulais juste être cool » (1885 articles publiés) Aurelien est sur twitter, vous pouvez le contacter sur @AurelienBurlet.

Aucun commentaire sur la news
Pseudo
Mail