Actualités Sport

Ronaldo taclé par un ancien coach : « c’est une multinationale »

Ronaldo taclé par un ancien coach : « c’est une multinationale »

Le technicien italien n’a pas été tendre avec CR7.

Après une année sans club, Maurizio Sarri a repris du service en s’engageant avec la Lazio Rome. Dans un entretien accordé à la presse transalpine, le technicien est revenu sur son passage à la Juventus Turin. Il en a profité pour tacler Cristiano Ronaldo.

À LIRE AUSSI 
Racisme anti-asiatique : Dembélé et Griezmann réagissent

« Il a des intérêts personnels qui doivent se conjuguer avec les intérêts de l’équipe »

Intronisé à la tête de la Juventus Turin en juin 2019, Maurizio Sarri n’est resté qu’un an sur le banc de la Vieille Dame. Le temps de remporter la Serie A avec le club piémontais, mais également de vivre une nouvelle désillusion en ligue des Champions. De retour dans la Botte du côté de la Lazio Rome, l’ancien entraîneur du Napoli est revenu sur son passage à Turin dans un entretien accordé à la Gazzetta dello Sport. Dans des propos retranscrits par RMC Sport, Sarri explique que gérer un joueur comme CR7 est assez compliqué : « Ce n’est pas simple parce que Ronaldo est une multinationale : il a des intérêts personnels qui doivent se conjuguer avec les intérêts de l’équipe. C’est une situation difficile à gérer, honnêtement, je me considère bien meilleur comme entraîneur que comme manager. »

L’homme de soixante-deux ans garde cependant des bons souvenirs du quintuple Ballon d’Or : « Il y a aussi beaucoup d’aspects positifs. Quand un garçon atteint ces niveaux, il est clair qu’il représente quelque chose qui peut dépasser l’institution et l’équipe. » Le natif de Naples a également eu du mal à gérer l’indifférence liée à sa victoire finale en Serie A à la fin de la saison : « Mon Scudetto ? C’était pris pour acquis. À l’extérieur, mais je dois aussi dire à l’intérieur du club. Nous avons gagné un Scudetto sans le célébrer, chacun a dîné seul. La bonne année aurait probablement été ceci : une quatrième place et j’ai vu qu’ils la fêtaient. »

À LIRE AUSSI 
Racisme anti-asiatique : Dembélé et Griezmann réagissent

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT