Actualités Sport

PSG, OM, EDF : la tendance Kaïra ?

PSG, OM, EDF : la tendance Kaïra ?

Les joueurs des deux clubs ont une fâcheuse tendance à la rébellion…

Ont-ils bien ouvert les yeux ? Adulés, riches et célèbres…les footballeurs ont-ils réellement conscience de leur condition et de la chance qu’ils ont de faire ce métier ? A y voir le comportement de certains, on peine à y croire. A l’image d’un rappeur comme Rohff, nombreuses sont les personnalités publiques à dénoncer le comportement des footeux, peu en accord avec la réalité de leur mode de vie.

Un phénomène français

Si Nicolas Anelka reste la plus célèbre représentation du joueur « Kaïra » qui n’en fait qu’à sa tête dès lors que la tournure des évènements ne lui convient pas, il semblerait que son exemple ait inspiré de nombreux membres de la nouvelle génération. Pire…il semblerait qu’à l’image d’un Hatem Ben Arfa par exemple, ce type de comportement ne soit propre qu’aux joueurs évoluant en Ligue 1…Un départ à l’étranger changeant radicalement leur attitude…Voyager semble rendre docile.

Grève, rap et boites de nuit…

Laissons donc de côté les anciens tourments de l’équipe de France pour s’intéresser à un phénomène nouveau : la complication des rapports entre les joueurs et leurs employeurs. Au PSG, il y a eu Néné, il y a désormais Ménez qui quitte le banc de touche en plein match de Ligue des Champions… A Marseille, c’est collectivement que la fronde a lieu à l’encontre d’Elie Baup et d’un prétendu manque de Turn-Over. Sans oublier le feuilleton Thauvin de cet été…Une petite révolution au sein du football moderne où les joueurs commencent à prendre le pas sur les institutions et cherchent à s’encanailler en présence de rappeurs!

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT