Actualités Sport

L’humeur de Yago : Les limites de Mourinho…

L’humeur de Yago : Les limites de Mourinho…

Chaque semaine, je vous propose d’aborder un thème d’actualité sous un autre angle, sans obligation formelle ni aucun tabou. Aujourd’hui, le sujet développé est le football prôné par José Mourinho…

On se fait presque autant chier que devant un spectacle d’Anne Roumanoff…Avec l’annonce du retour de José Mourinho sur le banc de Chelsea, club qui a fait de lui « The Special One », on s’attendait à une révolution du côté des blues…et révolution il y a bien eu. Près d’un an plus tard, le bilan est presque aussi mauvais que le caractère du portugais. Hors course pour le titre de champion d’Angleterre et éliminé en demi-finale de la Ligue des Champions par l’Atletico Madrid, le club londonien va connaître une saison blanche, une première pour Mourinho depuis 2002. #dédicaceàarsenewenger.

Le show c’est hors du terrain !

Au-delà de l’absence de trophée, c’est le jeu pratiqué par l’équipe qui pose problèmes et interrogations. Comme souvent, José Mourinho prône une tactique ultra-défensive basée sur la contre-attaque, l’anti-jeu et l’anéantissement des points forts de l’adversaire. Une méthode qui a déjà fait ses preuves notamment lors du passage de Mourinho à l’Inter avec un titre en Ligue des Champions acquis avec autant de classe que Franck Dubosc…A sa décharge, Mourinho s’adapte avant tout aux qualités de son effectif pour tenter d’en tirer le meilleur à travers une discipline exemplaire quitte à enterrer tout idée d’identité de jeu.

Un déclin à venir ?

Si aux yeux du plus grand nombre, le technicien lusitanien reste une référence mondiale en terme de coaching, des voix commencent à s’élever au sein même des vestiaires du portugais. Après avoir semer le trouble au Real Madrid à travers un relationnel plus que tendu avec les piliers de l’effectif, le « Mou » est également remis en cause à Chelsea où Eden Hazard vient récemment de lancer un clash avec son entraineur. Sans résultats, le meilleur coach de la planète pourrait rapidement n’être rien de plus qu’une fouine narquoise que la concurrence souhaite écraser.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT