Actualités Sport

Les joueurs du Nigéria font grève !

Les joueurs du Nigéria font grève !

Les joueurs du Nigéria ont refusé de s’entraîner…

Si les Français ne l’avaient pas fait il y a quatre ans, on pourrait croire que c’est une spécialité Africaine. Après le Cameroun et le Ghana, c’est au tour des joueurs du Nigéria de se retourner contre leur fédération. Les coéquipiers de John Obi Mikel ont en effet refusé de participer à un entrainement hier. De son côté, la fédération Nigériane déclare que le sélectionneur Stephen Keshi a laissé un jour de repos à ses joueurs.

Histoire de gros sous

Les joueurs, ainsi que le staff, sont retranchés dans leur hôtel qui est désormais gardé par des militaires. La raison de leur grève concernerait des primes promises qui n’ont pas encore été versées. Les joueurs Nigérians refusent donc de s’entrainer tant qu’ils n’ont pas reçu ces primes. Un membre de la fédération serait retourné à Lagos pour ensuite revenir rapporter l’argent directement aux joueurs. On peut se demander pourquoi les joueurs, pourtant très correctement rémunérés par leurs clubs tout au long de l’année, sont si pressés de recevoir ces primes. En réalité, dans certaines sélections, une grève est le seul moyen de pression que les joueurs ont sur des fédérations parfois corrompues qui n’auraient peut-être pas versé un centime une fois la Coupe du Monde terminée.

Une bonne affaire pour les Bleus ?

En tant que futur adversaire des Super Eagles, il est légitime pour les français de se demander à quel niveau cette histoire va impacter le rendement des Nigérians sur le terrain. Si rien n’est certain, un regard dans le rétroviseur peut nous conduire à penser qu’une grève en pleine compétition n’est généralement pas un bon signe pour la suite du parcours de l’équipe gréviste. Mercredi, le Ghana a perdu son match décisif face au Portugal, le Cameroun a perdu tous ses matchs et la France avait perdu face à l’Afrique du Sud après sa grève il y a quatre ans. En 2006, le Togo avait aussi fait grève avant de sortir dès la phase de groupe. Kader Touré, joueur Togolais avait ensuite déclaré: « On est resté sur des problèmes qui n’en valaient pas la peine et on a occulté l’essentiel. On a fait plus de réunions que d’entrainements ! ».

Une grève n’est donc jamais de bon augure avant un match décisif…

source: africatopsports.com

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT