Actualités Sport

Le Heat n’a pas supporté la chaleur ! (VIDEO)

Le Heat n’a pas supporté la chaleur ! (VIDEO)

Chez eux, les Spurs ont su gérer une chaleur étouffante pour remporter le match 1 de ces séries

Au chaud ! Les Spurs et le Heat se rencontraient hier à San Antonio pour le premier match des finales NBA. L’affiche est la même que l’an dernier mais les joueurs de Popovich ne veulent connaitre le même sort qu’en 2013, où ils étaient passés à 28 secondes du titre dans le Game 6. Cela tombe bien, rien ne s’est passé comme prévu jeudi. A commencer par la climatisation du AT&T Center de San Antonio. Et sans clim, la chaleur Texane, élevée et très sèche, s’est faite ressentir, on a constaté 40° dans la salle. Malgré leur sobriquet, les joueurs de Miami ont souffert de ces conditions alors que les Spurs s’y sont adaptés sans problème. Le tournant du match étant la sortie de Lebron James pour cause de crampes à la fin du quatrième quart temps alors que les deux formations étaient au coude à coude.

Viril mais correct

Les deux clans s’étaient chauffés par du trash talking dans les média plus tôt dans la semaine, mais le match s’est déroulé normalement pour une finale de NBA où il fait si chaud. L’engagement était maximal, mais aucun débordement important n’a été à déplorer sur le parquet. Le premier quart temps démarre fort. Les Texans et les Floridiens se rendant coups pour coups. Avantage tout de même aux locaux qui mènent 26-20 à la fin du premier quart temps, grâce à un Ginobili à 3 sur 4 à trois points durant cette période. Le deuxième quart temps ressemble au premier et les Spurs peuvent rentrer aux vestiaires avec 5 points d’avance (54-49).

Le Heat se chauffe dans le troisième quart temps. Avec un Lebron James en forme lorsqu’il était sur le terrain, l’équipe revient à hauteur des Spurs dès le milieu de ce quart temps et passe devant sur un tir à trois points du King. Le match se serre encore un peu plus mais le Heat est toujours en tête à l’approche du dernier quart temps.

Green prend feu

Il reste 5:36 minutes dans le quatrième quart temps quand Danny Green prend feu. Jusque-là, l’un des facteurs X de San Antonio s’était fait plutôt discret. L’équipe Texane se reposant sur la nouvelle très grosse performance de Tim Duncan. 21 points, 10 rebonds, à un double-double du record de Magic Johnson. Tony Parker a lui atteint les 19 points. Mais grâce au trio James – Wade – Nosh (25, 19 et 18 points), le Heat était donc en tête (88-87) quand Boris Diaw pénètre dans la raquette du Heat, créé le décalage et passe le ballon à Danny Green. Ce dernier rentre son tir à trois points et permet aux siens de reprendre les commandes (90-88) à 5:36 minutes du terme de la rencontre. Green inscrit 11 de ses 13 points dans le dernier quart temps, alors que Lebron, pris par des crampes, ne peut que regarder la partie. Les Spurs font ensuite l’écart et finissent par s’imposer 110-95. Mais attention, ils avaient déjà gagné le match 1 l’année dernière avant de voir le titre leur passer sous le nez. Ils sont prévenus.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT