Actualités Sport

Le Booska 11 du mois de novembre !

Le Booska 11 du mois de novembre !

Le mois de novembre a été marqué par un resserrement en tête de la ligue 1 mais aussi par les prestations de certains joueurs. Voici le 11 type de la rédaction de Booska-P.

Gardien:

Stephane Ruffier (ASSE) :

Si Saint-Etienne est la meilleure défense du championnat (à égalité avec le PSG avec 10 buts encaissés en 14 journées), elle le doit avant tout à son gardien. Impérial sur sa ligne, Stéphane Ruffier sait aussi se montrer performant dans ses sorties, aussi bien au sol que dans les airs. Fair-Play, il n’en rajoute jamais. Pour preuve, son spectaculaire contact avec Zlatan en championnat. En sortant le penalty de Thiago Silva, il a offert au peuple vert la qualification en demi-finale de la Coupe de la Ligue.

Défenseurs:

Benoit Tremoulinas (Bordeaux):

Il a longtemps fait parti de ceux qui ont pâti du départ de Laurent Blanc des Girondins. Avec Francis Gillot, il a retrouvé confiance, élan et régularité pour redevenir l’un des meilleur latéral gauche de notre championnat. Appelé en équipe de France par Didier Deschamps, Benoit Tremoulinas amasse régulièrement un travail exceptionnel sur son côté et se montre souvent décisif aussi bien offensivement qu’offensivement. Quand son joueur va bien, le jeu de Bordeaux s’en ressent, ainsi que sa position au classement.

Thiago Silva (PSG):

Il n’a pas fallu bien longtemps pour comprendre qu’outre Zlatan, le PSG avait mis la main sur un autre phénomène, d’un tout autre profil celui-là. Jouissant d’une grande réputation en Italie, le brésilien est arrivé dans le championnat de France sans réelle préparation, en raison de sa participation aux JO de Londres. Après un démarrage poussif, l’ancien milanais fait désormais étalage de toute sa classe et stabilise la défense du club de la capitale dont il a déjà porté le brassard.

Loïc Perrin (ASSE):

Julien Sablé et Jeremy Janot partis, il est le dernier emblème des verts dont il est naturellement le capitaine. Longtemps perturbé par des blessures récurrentes, il est désormais bel et bien de retour à son meilleur niveau. Amené à jouer milieu défensif, latéral droit ou encore dernièrement défenseur central, Loïc Perrin fait parler son expérience et sa polyvalence au service du club stéphanois. Ce n’est donc pas un hasard de voir Saint-Etienne retrouver les sommets lorsque son homme de base a retrouvé la forme.

Lamine Sané (Bordeaux):

Son ascension a été progressive mais réelle. Lors du départ de Souleymane Diawara pour l’OM, il a vu arriver Mickael Ciani pour le remplacer. Cela n’a pas empêché le jeune défenseur central de se faire une place au sein de l’équipe girondine. Peu à peu, Francis Gillot en a fait un titulaire en puissance aux côtés de l’expérimenté Marc Planus, aux dépends de Ciani, depuis parti à la Lazio et d’Henrique, reconverti en chauffeur de banc. Vif malgré sa grande taille, il est particulièrement précieux sur coups de pied arrêtés grâce à son très bon jeu de tête.

Milieux de terrain:

Blaise Matuidi (PSG):

Les semaines se suivent et se ressemblent pour le parisien. Devenu un membre incontournable du dispositif tactique de Carlo Ancelotti, l’ancien joueur de Saint-Etienne est aussi devenu une pièce maîtresse en équipe de France. Alors que nombreux pouvaient penser que l’arrivée de nouveaux joueurs au PSG allait le mettre sur la touche, Matuidi s’en est vraisemblablement servi pour progresser avec le réussite que l’on connait.

Steed Malbranque (OL):

Son come-back réussi à l’OL était inattendu, surtout après une période d’inactivité d’un an. A 32 ans, Malbranque fait le lien entre la défense lyonnaise et son attaque avec brio. Irréprochable sur le terrain, il montre l’exemple à une équipe considérablement rajeunie. Certains ont milité pour qu’il soit appelé en équipe de France, mais à son âge, la route qui mène à Rio semble être encore un peu trop longue pour lui. Dommage…

Romain Alessandrini (Rennes):

C’est l’une des révélations de cette première partie de saison. Flamboyant l’année dernière en Ligue 2 avec Clermont, le petit milieu de terrain continu sur sa lancée parmi l’élite avec à la clé plusieurs buts aussi décisifs que spectaculaires mais aussi et surtout une influence grandissante sur le jeu des bretons. Marseillais d’origine, il avait failli rejoindre l’OM cet été avant de finalement signer chez les Rouges et Noirs. José Anigo doit encore s’en mordre les doigts de ne pas avoir disposé des moyens nécessaires à sa signature.

Attaquants:

Wissam Ben Yedder (TFC):

Mis en cause dans l’affaire de l’escapade nocturne avec les espoirs, le jeune attaquant toulousain a écopé d’une suspension jusqu’au 31 décembre 2013 sous le maillot bleu. Pas de quoi perturber le joueur qui continue d’aligner les buts sous le maillot du Téfécé. A 22 ans, pour sa première vraie saison au sein de l’élite, avec 9 buts, il est pour le moment le deuxième meilleur buteur du championnat derrière l’intouchable Zlatan.

Jordan Ayew (OM):

Avec les blessures de Gignac et de Remy, le plus jeune des frères Ayew avait à porter à lui seul le poids de l’attaque phocéenne, exactement ce qu’il demandait haut et fort depuis si longtemps. Caractériel et talentueux, l’attaquant a su mettre de côté sa nervosité pour laisser seulement place au jeu. Infatigable travailleur, le joueur est en train d’évoluer dans le bon sens, plus sérieux et collectif, sa trajectoire pourrait rapidement le mener à un statut de titulaire régulier à l’OM.

Zlatan Ibrahimovic (PSG):

Que dire, à part qu’il met tout le monde d’accord. Buteur, passeur, voir même parfois entraineur du PSG, Zlatan fait tout presque tout seul au Paris Saint-Germain. Avec 12 buts inscrits en Ligue 1 depuis le début de saison, le suédois est le leader intouchable du classement des buteurs. Leader naturel, il passe souvent des soufflantes à ses coéquipiers, aussi bien sur le terrain que dans les vestiaires au point que l’on se demande parfois où est passé Carlo Ancelotti.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT