Actualités Sport

Le booska 11 de décembre !

Le booska 11 de décembre !

Les journées du mois de décembre ont clôt la première partie de saison en Ligue 1 avec le trio PLM à la première place…peu étonnant alors que l’on retrouve des joueurs de ces 3 équipes dans notre Booska 11…

Gardien


Remy Vercoutre (OL) :

Une fois encore, le portier lyonnais a su se montrer décisif, au point d’en faire presque oublier le départ d’Hugo Lloris aux supporters lyonnais. Leader de vestiaire, Vercoutre l’est aussi sur le terrain. Auteurs de grandes prestations depuis le début de saison, le lyonnais a une part importante dans la bonne première partie de saison de l’OL. Agé de 32 ans, on peut regretter qu’il ne soit pas sorti de l’ombre plus tôt.

Défenseurs

Rod Fanni (OM) :

Lui aussi devait faire oublier le départ de son prédécesseur à son poste. Azpilicueta parti rejoindre les blues de Chelsea, Rod Fanni a pu retrouver son poste d’arrière droit de la défense olympienne. Longtemps resté en défense centrale avec un certain succès, l’international français multiplie les prestations de très haut niveau sur son côté. Il serait logique que son ancien entraineur à l’OM, Didier Deschamps, le convoque prochainement en équipe de France.

Thiago Silva (PSG) :

On risque de le revoir souvent. Le brésilien, c’est la grande classe. Malgré une certaine nostalgie de sa vie milanaise qui l’a quelque peu perturbé à ses débuts sous les couleurs parisiennes, selon ses propres dires, le défenseur central est sans conteste le meilleur du championnat à son poste. Devenu capitaine de l’équipe d’Ancelotti, il est à la tête de la meilleure défense du championnat…tout simplement.

Milan Bisevac (OL):

Et si les parisiens avaient fait une erreur en le laissant partir chez un concurrent direct? Sous ses nouvelles couleurs, le défenseur serbe s’épanoui pleinement dans son rôle de leader au sein d’une arrière garde rhodanienne rajeunie. Expérimenté et charismatique, Bisevac fait parler son calme et sa sérénité pour solidifier le secteur défensif de l’équipe de Remi Garde. Recruté pour 2,5 million, l’OL a fait une affaire en or.

Lucas Mendes (OM):

Débarqué du club brésilien de Coritiba l’été dernier pour 2 millions d’euros, le jeune brésilien était alors un parfait anonyme pour le monde du football français. Mais une fois encore, José Anigo a eu le nez creux. Doucement intronisé au sein de l’arrière garde phocéenne, le brésilien a fait étalage de tout son potentiel aussi bien sur le côté gauche qu’en défense centrale aux côtés du phénomène N’Koulou. Une bonne surprise issue du mercato marseillais low-cost de l’été dernier.

Milieux de terrain

Thiago Motta :

Malgré l’éclosion de Marco Verratti, son absence s’est fait ressentir dans l’entre-jeu parisien. Pour preuve, depuis son retour, le club de la capitale a retrouvé l’équilibre autour d’un 4-4-2 inédit, avec le succès que l’on connait. Meneur d’hommes, il est d’une aide précieuse à la récupération en étant le parfait complément de son compère Blaise Matuidi.

Blaise Matuidi :

Il a tout simplement changé de dimension cette saison. A croire que côtoyer les meilleurs joueurs du monde à l’entrainement tous les jours lui a permis d’apprendre et de progresser. Titulaire indiscutable de l’équipe d’Ancelotti, il est aussi devenu un joueur important en équipe de France. Véritable lien entre la meilleure défense et la meilleure attaque du championnat, il s’est aussi montré décisif en inscrivants des buts dans les matches clés.

Andre Ayew :

Il a retrouvé la forme au meilleur moment. Longuement handicapé par une opération effectuée à l’épaule la saison dernière, le ghanéen a mis du temps à retrouver son meilleur niveau. Pourtant, lorsqu’un sprint s’est lancé à l’approche de la trêve, le milieu gauche formé à l’OM a su être d’une aide précieuse au collectif ciel et blanc. Si l’OM a une équipe de guerriers, André Ayew en est le porte-drapeau.

Mathieu Valbuena :

Régulier dans la performance, celui que l’on appel petit vélo continu d’être le fer de lance du secteur offensif de l’Olympique de Marseille. De part son centre de gravité bas et sa vitesse de percussion, le milieu de terrain est capable de déstabiliser n’importe quel défense de notre championnat. Buteur mais surtout passeur, Valbuena est un maillon essentiel du dispositif marseillais.

Attaquants

Bafétimbi Gomis :

S’il venait à quitter Lyon cet hiver, le club s’amputerait de son meilleur élément de la première partie de saison. C’est simple, avec 11 buts inscrits en Ligue 1, l’ancien stéphanois réalise sa meilleur moitié de saison de toute sa carrière. A seulement deux buts de devenir le meilleur buteur de Ligue 1 en activité, il serait dommage de le voir traverser la manche de manière précoce.

Zlatan Ibrahimovic :

Encore lui, toujours lui, mais comment faire autrement? Comme à son habitude, le suédois a une nouvelle fois été énorme. Meilleur buteur de Ligue 1 avec 18 buts en 16 rencontres de Ligue 1 disputées, il pourrait faire trembler Josip Skoblar et son record de 44 buts inscrits avec l’OM en une saison (1972). Tout est dit.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT