Actualités Sport

Italie-19ème Journée: Le Milan AC étrille la Juventus Turin!

Italie-19ème Journée: Le Milan AC étrille la Juventus Turin!

Les jours de Ciro Ferrara à la tête de la Vieille Dame, étaient déjà comptés mais dimanche soir à l’issue du match Juventus Turin-Milan AC, le compte a rebours s’est indéniablement accéléré…
Le Stadio Delle Alpi était recouvert d’une épaisse fumée blanche quand Ronnie est venu définitivement enfoncer la Juve dans sa crise, à 5 minutes de la fin du coup de sifflet final. Le but du 0-3 pour le Milan AC est celui du K.O…
Revenons quelque heures plutôt à 20h30, heure du coup d’envoi: Le Milan AC se présente fort de son succes contre le Genoa (5-2) lors de la 18ème journée du Calcio mais avec quelques absenst de marques: Alexandre Pato, Gianluca Zambrotta, Clarence Seedorf et Massimo Oddo sont tous aux abonnés absents. La juve de Ciro Ferrara quant elle, n’avait pas le droit à l’erreur avec ses cinq défaites concédée depuis le début du championnat; sans David Trezeguet, ni Vincenzo Iaquinta (tous deux blessés) et sans Momo Sissoko parti défendre les couleurs du Mali à la CAN, la victoire était impérative dans un match où les Turinois vont très vite déchanter face à des Milanais qui sans forcer leurs talents ont eu une matrise technique et tactique qui a fait la différence.
C’est l’expérimenté Alessandro Nesta qui sur une énième erreur de Felipe Melo, ouvre le score. On s’attendait dès lors à une réaction d’orgueil de la Vieille Dame mais mis à part une grosse occasion de but au retour du vestiaire, rien, autant dire le néant! Le Milan AC lui, ne fait pas de sentiments et aggrave le score par l’intermédiaire d’un Ronaldinho en pleine résurrection qui s’offre un doublé et quelques pas de danse dont lui seul a le secret et c’est sous une pluie de sifflets que la Juve fini son match désastreux et se voit relégué a 12 longueurs de l’Inter.

L’Inter de Milan qui 24 heures plutôt a fait vivre à ses supporteurs un match au scénario rocambolesque.
A la réception de Sienne, tout le monde s’attendait a « une opération porte ouverte » pour les Intéristes, mais c’etait sans compter sur un Massimo Maccarone des grands jours; l’attaquant de Sienne fit vivre une drôle de soireé aux défenseurs Lucio et Cordoba, complètement aux abois.
A la 20ème minutes Maccarone éxécute une magnifique frappe du pied gauche plein dans la lucarne de Julio Cesar mais cet avantage fut de courte durée puisque bien lancé par l’ex-madrilène Wesley Sneijder, Diego Milito est allé remettre les pendules a l’heures en ajustant le gardien Siennois d’une superbe frappe enroulée dans petit fillet.
Dans la foulée Sneijder (encore lui!), donne l’avantage aux siens d’un coup-franc lumineux à la précision chirugicale dont il a le secret.
On se dit alors que le show Intériste va débuter mais 30 secondes ont suffit aux joueurs de Sienne pour sortir de leur torpeur et venir égaliser à la pause.
José Mourinho decide alors de trancher dans le vif en sortant le fantomatique Ricardo Quaresma et le stratège Stankovic touché au mollet. Le jeune autrichien Marko Arnautovic et Walter samuel entrent en piste mais plus les minutes passent et plus ces entrées s’aparenteent à des belles erreurs de coaching car c’est sur le côté du défenseur Samuel, pris de vitesse par l’intenable Massimo Maccarone qui vient décocher une frappe limpide, plein de saing froid dans la surface Interiste que viendra l’avantage de Sienne.
Le dernier de la serie A est sur le point de faire chuter le leader du Calcio et briser ainsi le record d’invinciblité de José Mourinho (plus de 100 matchs sans defaite à domicile)! Mais c’est sans compter sur l’inévitable Sneijder qui à 30 mètres du but adverse, s’en va égaliser d’un nouveau coup-franc! Et à deux minutes de la fin l’Inter se met à pousser et dans les arrêts de jeu, sur une accelération du fantasque Arnautovic suivie d’une frappe croisée de Samuel l’Inter Milan remporte ce match grâce notamment à un coaching de José Mourinho « The Special One » qui s’avèrera finalement payant.

Dans la course à la Champion’s League 2010/2011 à Rome qui marqua le grand retour de Luca Toni en Italie sous ses nouvelles couleurs de l’AS Roma, ces derniers se contente du stricte minimum grâce à un but du milieu international Italien De Rossi face au Chievo Verone qui permet aux joueurs de la Louve de prendre trois points.
La Fiorentina et Naples reussissent les bons coups de ce week-end, en s’imposant chacun à domicile ils se rapprochent doucement de leur objectif de leurs rêves européens qui à ce stade du championnat sont plus que jamais realisables…

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT