Actualités Sport

Hiddink négocie avec le PSG pour remplacer Ancelotti !

Hiddink négocie avec le PSG pour remplacer Ancelotti !

Les dirigeants du PSG ont peut-être trouvé leur nouvel entraîneur !

MAJ : Guus Hiddink ne sera pas le nouveau coach du PSG puisqu’il a prolongé son contrat avec l’Anzhi Makhatchkala. « Le contrat de Guus Hiddink a été prolongé automatiquement d’un an, les deux parties ayant utilisé l’option prévue par l’ancien contrat », a écrit ce mardi le président du directoire du club russe, Konstantin Remchukov, sur son compte Twitter.

Selon Le Parisien de ce mardi, Guus Hiddink se trouvait à Paris hier, à l’hôtel George-V. Il aurait entamé des négociations depuis la fin de la semaine dernière pour prendre la succession de Carlo Ancelotti, qui rejoindra très probablement le Real Madrid. Arrivé au terme de son contrat avec l’Anzhi Makhachkala, le club de Samuel Eto’o, le technicien néerlandais pourrait être l’homme providentiel pour le club de la capitale. Son palmarès est particulièrement étoffé (vainqueur de la Ligue des champions en 1988, vainqueur du championnat des Pays-Bas à six reprises, vainqueur de la Coupe d’Angleterre de football en 2009…).

Spécialiste des courtes missions

De plus, le Batave est un spécialiste des courtes missions, ce qui serait l’idéal si le PSG envisage de récupérer Arsène Wenger à l’issue de l’exercice 2013-2014. Âgé de 66 ans, Guus Hiddink a effectué plusieurs piges dans des clubs prestigieux par le passé, comme à Chelsea (cinq mois en 2009) ou au Real Madrid (sept mois entre juillet 1998 et février 1999). En 2002, il avait réussi l’exploit d’emmener la Corée du Sud en demi-finales de la Coupe du Monde. Si le natif de Varsseveld était choisi pour succéder à Ancelotti, il pourrait percevoir un salaire quasi-identique à celui du « Mister », à savoir dix millions d’euros annuels.

Les pistes Mancini et Lippi

Néanmoins, les dirigeants du PSG seraient également intéressés par les profils de Roberto Mancini et Marcelo Lippi. « Si j’avais voulu, je revenais en Europe, dans un grand club, y compris en ce moment avec le grand chambardement des postes d’entraîneur, je pouvais parler avec un cheikh… », a déclaré au Corriere dello Sport le technicien italien de 65 ans, qui entraîne actuellement le club chinois de Guangzhou Evergrande. Quant à la piste Leonardo, elle a pris du plomb dans l’aile depuis que le directeur sportif brésilien a été condamné à une suspension de neuf mois ferme.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT