Actualités Sport

Dossier: Marseille, la kaïra du foot français?

Dossier: Marseille, la kaïra du foot français?

La stratégie de l’OM lors de ce mercato suscite la polémique.

Viril mais correcte, c’est ainsi que Vincent Labrune a qualifié la politique de recrutement de l’OM sur le marché des transferts lors de cette intersaison. Au coeur de la tempête, un certain Florian Thauvin, propriété du LOSC sans avoir joué une seule minute sous le maillot nordiste. Convoité par l’OM, le joueur a entamé un bras de fer qui fait grand bruit avec son club. Un contexte qui a mené une large partie du football français à dénoncer l’attitude des marseillais.

Aulas entre dans la danse.

Cible des critiques les plus acerbes de la part du président lillois Michel Seydoux, mais aussi d’un Jean-Michel Aulas toujours à l’affût lorsqu’il s’agit d’attaquer l’OM, le président Labrune ne semble toutefois pas prêt à se laisser démonter. Estimant être dans son bon droit dans les négociations concernant Bafetimbi Gomis (OL) et Floriant Thauvin (LOSC), le président phocéen a tenu à réagir de manière claire et concise aux agressions dont il dit être victime, notamment concernant le cas de l’ancien bastiais.

Lille ouvert à un départ de Thauvin.

 » Si on avait voulu inciter le joueur à aller au bras de fer, on aurait proposé à son conseiller de déplacer l’affaire sur le terrain médiatique. Or, le joueur n’a jamais déclaré publiquement qu’il voulait aller à l’OM. Depuis qu’il a repris l’entrainement débût août, personne ne l’a entendu. Les conditions étaient réunis pour une reprise des négociations. J’insiste lourdement sur ce fait. On a fait passer des messages à l’OM pour nous dire que le LOSC était de nouveau ouvert à la discussion. Nous ne sommes pas des kamikazes. » a-t-il déclaré dans les colonnes de L’Equipe. Pour rappel, la dernière offre de 8 millions + bonus a été refusée par Lille qui annonce ne pas vouloir discuter en dessous de 15 millions d’euros…

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT