Actualités Sport

Knysna, sa demande en mariage, Maradona… Domenech se livre !

Knysna, sa demande en mariage, Maradona… Domenech se livre !

Le technicien s’est confié comme rarement dans un entretien fleuve.

Dix ans après le scandale de Knysna et le naufrage de l’Équipe de France à la coupe du Monde 2010, Raymond Domenech est de retour. Le technicien français est depuis décembre dernier l’entraîneur du FC Nantes. Toujours aussi en forme, le coach de soixante-neuf ans s’est récemment fait remarquer pour une blague osée sur Diego Maradona. Dans un entretien accordé à 20 Minutes, le natif de Lyon est revenu sur cet épisode mais également sur sa demande de mariage en interview ou encore sur les conséquences de la coupe du Monde en Afrique du Sud. Morceaux choisis.

À LIRE AUSSI 
Domenech : « J'aurais aimé prendre Maradona mais il est mort »

« Je ne voulais pas provoquer »

Sur ses propos récents sur Diego Maradona : « Je ne voulais pas provoquer. J’ai peut-être choisi le mauvais exemple. J’aurais dû prendre celui de Messi. Je voulais juste dire que nous entraîneurs, on rêve tous d’avoir les plus grands joueurs du monde. On me dit souvent de faire attention car en fait les gens ne retiennent que certaines de mes phrases et pas tout ce que j’ai dit avant ».

Sur sa demande en mariage à Estelle Denis en direct à la télévision, après un match : « Ah non, ne confondez pas l’amour et l’amusement. Avant cette phrase, j’ai fait le bilan du match pendant plus d’un quart d’heure, ça, on l’oublie […] Moi, j’avais tourné la page, j’avais fait mon bilan […] Ce n’était pas de la provoc […] Si vous saviez le nombre de personnes – et surtout des femmes – qui m’ont dit : « Qu’est-ce que c’était beau ! » Comme quoi, hein ».

Sur la vie après la coupe du Monde 2010 : « J’ai mis deux ans et jusqu’à la parution de mon livre pour vivre normalement. Après, j’ai repris une vie normale […] Ma mère quand elle a lu le titre de L’Équipe, oui, ça a été dur. C’est cette forme de culpabilité qui a été dure pour moi. De se dire : « Je suis responsable de tout ça, de ce qu’ils vivent ! » Après, je ne le suis pas car ce sont les conséquences de ce qu’il y a autour. Mais c’est par mon intermédiaire qu’il arrive ça sur les gens qu’on aime. Et eux souffrent. Nous, on est habitués à ça les entraîneurs… ».

À LIRE AUSSI 
Domenech : « J'aurais aimé prendre Maradona mais il est mort »

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT