Actualités Sport

Domenech : « Evra est dans cette loi du quartier !»

Domenech : « Evra est dans cette loi du quartier !»

Deux jours après les déclarations incendiaires de Patrice Evra dans Téléfoot, les réactions continuent à pleuvoir.

Qu’ils soient acteurs ou observateurs du monde du ballon rond, tous ont vu ou entendu parler des propos de Patrice Evra sur TF1, très critique envers quatre consultants sportifs (Luis Fernandez, Bixente Lizarazu, Pierre Ménès et Rolland Courbis). Lundi soir, Raymond Domenech a été invité à réagir aux déclarations de son ancien capitaine. « Je n’ai jamais eu de problème avec Evra. Il était proche des joueurs, c’était un porte-parole et nos relations étaient tout à fait normales. Après, il a été pris dans cette espèce de loi du milieu, du quartier. Il n’avait pas les épaules pour ça. Il parle et il réfléchit après. On ne peut pas fonctionner comme ça quand on est capitaine. Je comprends Didier, quand il dit qu’il ne lui donnera jamais le brassard. Ce rôle demande des responsabilités. Ce n’est pas ça, être capitaine. Je pense que je me suis trompé », a reconnu l’ancien sélectionneur de l’équipe de France sur Ma Chaîne Sport.

C’est pitoyable

Pour l’ex-préparateur physique des Bleus, Robert Duverne, Patrice Evra n’aurait jamais dû tenir de tels propos à l’écran. « Qu’il ait un problème avec Luis, Liza, Rolland ou Ménès, on s’en fout. On n’a pas à le savoir dans le cadre de l’équipe de France, c’est extérieur. Pat a le droit de penser ce qu’il veut des gens, mais il ne doit pas le dire dans le cadre de l’équipe de France et c’est ce qui m’embête sur le coup. », a expliqué, sur OL TV, l’homme qui s’est rendu célèbre par son jet de chronomètre à terre lors de la grève des joueurs de l’équipe de France en Afrique du Sud. Enfin Bernard Laporte est certainement celui que se montre le plus sévère. « C’est pitoyable, il n’y a pas d’autres mots. (…) Ça n’a pas à apparaître à la radio ou à la télévision des propos comme ça. C’est intolérable de montrer ça comme exemple. Concernant la sanction, je pense qu’il faut privilégier l’intérêt général », a souligné l’ancien secrétaire d’Etat chargé des Sports dans le Moscato Show, sur RMC.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT