Actualités Sport

Ben Arfa croit toujours au Ballon d’Or !

Ben Arfa croit toujours au Ballon d’Or !

Aujourd’hui âgé de 26 ans, Hatem Ben Arfa peine à confirmer tous les espoirs qui avaient été placés en lui…

Lorsqu’il n’est pas blessé, Hatem Ben Arfa est un titulaire quasi-indiscutable à Newcastle. Comme beaucoup d’autres Français évoluant chez les Magpies. Sauf que le natif de Clamart a souvent été présenté comme un joueur d’exception. Si son talent ne doit pas être remis en cause, force est de constater qu’il n’a jamais atteint un tel statut. Pourtant, il en rêve toujours. « Moi ce que j’aimerais, c’est que dans vingt ou trente ans, quand on parlera des grands joueurs du passé, on me cite parmi les Platini, Zidane, Maradona, Pelé, Romario, Messi… », confie-t-il lors d’un entretien donné à France Football, faisant référence aux plus grands joueurs de l’histoire du football.

C’est interdit de rêver ?

Depuis le début de sa carrière, « HBA » a inscrit 35 buts en club et compte 13 sélections en équipe de France (2 réalisations). Des statistiques loin d’être exceptionnelles, surtout que l’ancien joueur de l’OM arrive au cœur de sa carrière professionnelle. Toutefois, Ben Arfa n’a pas renoncé à ses rêves. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il imagine encore pouvoir décrocher le Ballon d’Or. « Je suis convaincu que c’est encore possible (…) C’est interdit de rêver ? J’ai déçu beaucoup de gens au cours des dernières années, j’en ai même agacé pas mal aussi sans doute. Mais ces gens-là avaient raison. Je n’étais pas très professionnel », confesse-t-il, précisant également qu’il avait longtemps manqué de modestie.

J’ai envie de demander pardon à Laurent Blanc

Aujourd’hui, Ben Arfa assure avoir changé de comportement. Il regrette l’attitude qu’il a pu avoir en sélection nationale par le passé. « C’est vrai que j’ai déconné. J’étais sorti de ce match (France – Suède, 0-2 à l’Euro 2012, ndlr) très frustré parce que je n’avais pas été bon. Mais je n’étais centré que sur moi, je ne pensais qu’à ma petite personne. Et quand Laurent Blanc m’a repris pour ce coup de téléphone reçu dans le vestiaire, au lieu de me taire, je lui ai répondu. Je n’aurais pas dû. (…) J’ai envie de lui demander pardon », glisse-t-il, avant d’envoyer un message à l’actuel sélectionneur, Didier Deschamps. « J’aimerais plutôt m’expliquer pour dissiper les malentendus. »

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT