Actualités Sport

Armstrong, la fin du mensonge

Armstrong, la fin du mensonge

En publiant ce mercredi son rapport, l’agence américaine antidopage appelée USADA, précipite encore un peu plus la chute du coureur septuple vainqueur du Tour de France.

C’est l’histoire d’un homme qui envers et contre tous a toujours nié s’être dôpé, malgré les implications, les preuves et les témoignages. En août dernier l’organisme avait déjà radié à vie le coureur du monde du cyclisme et annulé l’ensemble de ses victoires depuis 1998, dont ses sept Tour de France remportés. Des sanctions qui, pour être entérinées à l’échelle mondiale, doivent être confirmées par l’Union Cycliste International. Une décision que l’UCI devrait rendre dans le courant du mois.

Des preuves accablantes

Le dossier d’accusation est donc apparu cette semaine, composé de 1000 pages. Il amène des preuves « accablantes au-dela du doute raisonnable » contre le cycliste et son équipe de l’époque, l’US Postal. Dans ce rapport, on découvre que le champion était en réalité un acteur central du « programme de dopage le plus développé du monde ». Relevés de paiements, courriers electroniques, données scientifiques, tests en laboratoires…tout démontre l’usage et la redistribution de produits dopants par le coureur lui-même, à la tête d’un vaste réseau au sein desquels 11 coureurs ont accepté de témoigner à charge contre Lance Armstrong. Parmis eux George Hincapie, ancien bras droit d’armstrong qui s’est résolu « par amour pour son sport » à dénoncer l’utilisation systématique de substances interdites au sein de l’équipe américaine, mais aussi leur usage plus que fréquent dans tout le cyclisme en général.

Fin de l’hypocrisie dans le cyclisme ?

De son côté, Armstrong continue de nier et dénonce une « chasse aux sorcières » dont il serait à la fois la cible et la victime. Quoi qu’il en soit, l’USADA a indiqué avoir transmis les résultats de son enquête à l’UCI qui sera chargée d’infirmer ou de confirmer les sanctions prises par l’organisme américain. La partie de poker menteur va enfin pouvoir prendre fin, mais surement pas l’hypocrisie inhérente au monde du cyclisme professionnel depuis de longues années.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT