Actualités Sport

Anigo hausse le ton !

Anigo hausse le ton !

Le directeur sportif de l’OM a réagit dans L’Equipe, une semaine seulement après le meurtre de son fils…

Un appel au calme et à l’apaisement. Soudainement, le football paraît bien loin…passé au second plan. Assassiné en pleine rue dans le 13ème arrondissement de Marseille la semaine dernière Adrien Anigo, fils du directeur sportif de l’OM José Anigo est devenu la 15ème personne tuée par balle dans des règlements de compte à Marseille en 2013. Un chiffre effrayant qui a poussé le marseillais à prendre la parole pour tenter de stopper cette folle série meurtrière:

L’OM pourrait s’impliquer dans les quartiers…

« A Marseille, les gens se tuent pour des conneries, il y a beaucoup trop de morts dans cette ville. Ce sont souvent des gamins de mois de 30 ans qui sont emportés par la violence, il faut que cela s’arrête. Il faut faire quelque-chose dans la partie nord de la ville, j’y ai grandi, je la connais bien, je suis prêt à aller dans les cités, mener des actions, développer de vraies idées…Si je demande à ce que l’OM s’y implique, l’OM s’impliquera. J’aimerais que la mort de mon fils serve au moins à ça » a-t-il expliqué.

Ceux qui m’ont sali vont devoir assumer

Doté d’une réputation sulfureuse, notamment depuis l’enquête qui a mené à la perquisition de son bureau la saison passée, José Anigo souhaite désormais que son image cesse d’être lié à celle du grand banditisme marseillais: « Tous ces almalgames pourris, je veux que ça s’arrête, ça me rend fou…Ma morphologie et les traits de mon visage donnent de moi une mauvaise image. Je ne suis ni un délinquant, ni un voyou, ni un voleur.Tous ceux qui m’ont sali à tort vont devoir assumer. » Promet-il pour finir.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT