Actualités Sport

714 euros d’amende pour le Vitoria Guimaraes après l’affaire Marega

714 euros d’amende pour le Vitoria Guimaraes après l’affaire Marega

Une sanction tout simplement ridicule…

Après le racisme sans équivoque dont a été victime Moussa Marega lors d’une rencontre, le Vitoria Guimaraes a écopé d’une amende au montant parodique

À LIRE AUSSI 
Marega réagit aux cris racistes : « Allez vous faire foutre ! »

Le match de la honte…

Mi-février, une nouvelle affaire de cris de singes a enflammé le monde du football. Cette fois-ci, elle ne s’est pas déroulée en Italie mais au Portugal. Moussa Marega, attaquant malien du FC Porto, venait d’inscrire le but qui sera celui de la victoire pour son équipe, alors en déplacement dans l’antre du Vitoria Guimaraes. Alors qu’il célébrait sa réalisation avec son équipe, il a été victime du racisme éhonté de plusieurs supporters qui lui ont adressé des cris de singe. Excédé par cette manifestation ostentatoire de racisme, le footballeur a quitté le terrain, non sans écoper d’un carton jaune insensé de l’arbitre et sans être soutenu par qui que ce soit, ni par ses adversaires, ni par ses coéquipiers et encore moins son staff. En somme, une rencontre placée sous le signe de la honte…

Et la sanction de la honte…

Alors que l’on pensait avoir atteint les limites de l’indécence, la justice portugaise qui a statué sur les nombreux incidents survenus durant ce match a fait tout juste semblant de sanctionner le Vitoria Guimaraes : le club devra s’acquitter d’une amende de… 714 euros pour les cris racistes proférés à l’encontre du buteur du FC Porto. En plus d’être une punition ridicule à défaut d’être dissuasive, on se rend compte à la lecture du détail de l’amende de 17 941 euros que tous les autres délits ont été sanctionnés plus durement. D’après les informations de l’hebdomadaire Sàbado, elle a été répartie ainsi : 7 140 euros pour les dégâts matériels, 4 017 euros pour l’utilisation de pyrotechnie, 3 392 euros pour des objets lancés sur le banc de Porto et 2 678 euros pour un échange de projectiles entre les supporters des deux clubs. Ce qui laisse donc 714 euros pour les cris de singe… Un jugement qui laisse sans voix.

Top articles

Dossiers

VOIR TOUT

À lire aussi

VOIR TOUT